dimanche 4 octobre 2015

Quand Disney aimait le macabre...

Parce que dans l'idée générale Disney c'est plutôt ce genre de choses

Ou ça...
Les mignons petits animaux, les gentilles filles, les petites fleurs....

Mais avant les longs métrages ( qui soyons honnêtes comptent parfois des méchants , et surtout méchantes d'anthologie, que ce soient la sorcière maléfique de Cendrillon ou la reine sorcière de Blanche-Neige.. hum, je crois qu'il va aussi me falloir un sujet " sorciers et sorcières de dessins animés")
Il y a eu les Silly Symphonies, série de courts métrages de  1929 à 1939, sans vraiment de fil directeur autre que de mettre des images sur de la musique et parfois on peut se dire que, je ne sais pas si c'est un effet secondaire de la Grande Dépression, mais l'humour macabre était plus présent dans cette première période. En voilà donc 4 de saison, plus 2 autres pour montrer que le côté sombre de Disney n'a pas vraiment résisté au passage à la couleur.

Skeleton dance ( 1929) ( non pas comme on pourrait s'y attendre accompagné à la danse macabre de Saint Saens, mais à la Marche des trolls de Grieg)
Hells Bells ( 1929) Malgré ce titre très ACDC, c'est encore Grieg et Peer Gynt cette fois qui sont mis en avant avec la Marche funèbre d'une marionnette de Gounod), où on découvre au passage qu'on peut traire une dragonne comme une vache...

Mickey and the haunted house (1929), même s'il ne fait pas partie de la série Silly Symphonies

Egyptian Melodies ( 1931) ( ballet Egyptien d'Alexandre Luigini)

La déesse du printemps ( 1934) est basé sur l'histoire de Perséphone et Hadès,  avec l'inévitable confusion "dieu des enfers = démon" Un démon qui ressemble beaucoup au Méphisto de Faust. La couleur est arrivée et l'ambiance comédie musicale avec. Je préférais les précédents qui ne tentaient pas vraiment de raconter une histoire, surtout que cette version du mythe passe complètement à la moulinette chrétienne avec conclusion happy end "ouf Perséphone revient chez elle, tout est bien qui finit bien"

C'est un peu le même cas avec le joueur de flûte ( 1933), qui oublie complètement l'amoralité du conte originel pour faire du joueur de flûte non plus un kidnappeur de masse qui cherche à se venger d'un affront personnel, mais un justicier qui emmène les enfants dans un monde de fantaisie et de bonheur pour leur éviter de devenir comme leurs parents. Mais ces rats sont drôles et ressemblent à une certaine souris,raison pour laquelle peut-être ils ne finissent pas noyés dans la plus proche rivière.
Dommage en passant à la couleur on a perdu les squelettes , les araignées et les momies pour arriver dans le fantastique mignon...Oui, mais non, ça ne va pas!

Il faudra attendre 1937 pour revoir un peu de vraie horreur dans le rose bonbon:




2 commentaires:

  1. Ah la Skeleton Dance, un grand classique ! J'ai l'impression que Disney est aussi réputé pour ses "Méchants" que pour ses princesses, aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ces cartoons et Danse macabre est assez affrayant en effet ^^ je vous invite à lire la fiche que j'ai consacré à ce cartoon sur mon blog : http://tresorsdisney.blogspot.fr/2012/02/skeleton-dance-la-danse-macabre-1929.html vous pourrez y trouver plusieurs anecdotes et tous les détails sur la réalisation, la sortie, les critiques de l'époque...

    Voici également la page consacrée à toutes les Silly Symphonies : http://tresorsdisney.blogspot.com/p/les-courts-metrages-de-la-serie-silly.html

    à bientôt :)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture