mercredi 28 mai 2014

top 10 des films qui...en SF

Tiens, puisque je peux geek comme il me plaît, j'ai envie de faire des listes, et je vais commencer par les films et faire un top des films importants pour moi. Pour la grande majorité, ce sont des films qui m'ont marquée car je les ai vus jeune ou très jeune, et tous sans exception avant l'âge de 20 ans -oui je prends ça comme limite, au pif. J'ai eu la chance que mes parents ne m'empêchent pas de regarder ceci ou celà sous prétexte que ce n'était pas de mon âge, mais au contraire m'accompagnent et m'expliquent au cas ou je ne comprenais pas...Ce qui fait que j'ai vu Shining et Soleil vert à l'époque de la primaire. Véridique

10 films de SF qui m'ont marquée


9-  Planète interdite: en fait je l'avoue, je ne l'ai pas revu depuis mon enfance. Les quelques photos que j'ai vues ici ou là font vraiment datées, je ne me souviens pas vraiment de l'histoire si ce n'est que la fille était agaçante au possible ( comme dans beaucoup de films des années 50) mais rien que pour le robot et l'entité invisible (donc flippante) électrique, il mérite sa place ici.

8 - la planète des singes : pareil, je ne l'ai pas revu depuis longtemps, mais je m'en souviens plutôt bien. Surtout des singes et de leur société, car bizarrement je me fichais totalement des humains dans cette histoire. Evidemment LE truc marquant c'est la révélation finale.. qui n'existe pas dans le livre de Pierre Boulle, et comme je l'ai lu et largement trouvé supérieur à toutes les adaptations qui en ont été faites ( elles oublient toutes le prologue et l'épilogue, qui changent totalement la lecture du texte lui même)



7- Retour vers le futur. Un des mes films cultes des années 80 avec Ghostbusters ( dans la catégorie fantastique). Plein de faux raccords, mais aussi plein d'une bonne volonté communicative. Le premier grand rôle de Crispin Glover en George Mac Fly. quoi faut que je rajoute un truc? OK:
Doc Emmett Brown
(et ça c'est une raison amplement suffisante)

6- Le choc des titans ( le vrai, hein, celui de1981), alors oui, je le considère cmme SF, bien que ça soit un joyeux foutoir mythologique, car jusqu'à preuve du contraire, je n'ai aps trouvé trace d'une chouette robotisée dans l'histoire de Persée. Puis les monstres animés en Stop Motion, par Ray Harryhausen...Un peu de SF, un peu d'humour et Laurence Olivier en Zeus.


5- l'invasion des profanateurs. alors là, il existe en ouat'mille versions, mais la mienne c'est celle de 1978. J'aurais pu le classer dans une liste "films de trouille" car on est à la frontière de l'épouvante et de la SF. comme pour " la mouche "en fait. Ici ce sont des graines venues de l'espace qui colonisent la tarre, dans l'autre une expérience scientifique qui tourne mal.  Pis tiens Jeff Goldblum est dans les deux...


4- Alien ( celui de Ridley Scott).un extra terrestre absolument dangereux et imprévisible, un huis clos étouffant, une utilisation très inspirée du hors champ, une musique minimaliste bien intégrée qui ne distrait pas l'attention. Les autres de la série sont bons, mais n'atteignent pas la qualité de tension de ce premier opus. Du temps où Ridley Scott faisait encore de bons films ( avec la collaboration des  regrettés Dan O'Bannon et HR Giger mort il y a quelques jours)

 3- Brazil
Terry Gilliam qui tire a vue sur l'administration et la chirurgie esthétique.. c'est ultra jouissif!Une ambiance proche de 1984, mais en version drôle en plus...



2- Blade Runner. Du temps où Ridley Scott faisait encore de bon films ( 2). Bande son énorme de Vangelis et la preuve qu'on peut faire un film de divertissement avec des thématiques solides (sur qu'est-ce que  l'humanité, les robots, la valeur des souvenirs, l'esclavage et une foule d'autres..) Très différent du roman qui lui sert de base, où Baty est  très antipathique, alors que ceu qui ont vu le film seront sûrement d'accord avec moi: Rutger Hauer en fait un personnage inoubliable.
Allez juste pour le plaisir, le thème principal


1 -Metropolis: parce que! Non, je ne me justifierai pas. Bon ok, un des films fondateurs de la SF , robot, exploitation et rebellion des classes ouvrières, savant fou.. ne manque que les extrasterrestes. avec une esthétique Art déco qui ne peut que me plaire.

Mais vous allez me dire, ça ne fait que 9 films! tu aurais pu faire un effort.

Oui, il y en a un 10°, inclassable pour moi. Ou alors 1° ex aequo avec Métropolis dans mon petit coeur de cinéphile. Et celui là, je l'ai vu très jeune, je l'ai revu récemment, et je l'aime toujours autant.
Soleil vert. 
D'accord ça a vieilli ( le film date des années 70 et imagine une année 2022 sans ordinateurs, sans web, avec au final une esthétique moderne de l'époque, ce qui fait seventies à mort pour nous). D'accord depuis Charlton Heston a viré gros réac de base pro NRA..mais le propos du film est toujours aussi actuel: la pollution la pénurie alimentaire, la surpopulation. J'avais toujours gardé en mémoire "le petit vieux" - si vous avez vu le film, ça devrait être votre cas aussi - et quand je l'ai revu, j'ai pu apprécier pleinement le rôle e d'Edward G Robinson qui y est absolument extraordinaire. Rien que pour sa performance, le film vaut le coup d'être vu ( même si pour certains, le fait de connaitre la conclusion gâche le plaisir de le revoir), pour moi, il a suffisamment d'atouts pour valoir le coup d'être vu ou revu en 2014.
 
Donc oui, j'ai d'autres films que j'ai aimés, mais j'avais prévenu : je n'ai listé que ceux que j'ai vus avant l'âge de 20 ans. Donc il n'y a pas Gattacca, ExistenZ, Starship troopers, Small soldiers.. que pourtant j'ai beaucoup aimés.

Nan mais y'a pas la guerre des étoiles et Dune!  Y'a pas telle série ou tel dessin-animé
simple:
Dune, je ne l'ai pas encore vu.
Starwars, je ne les ai pas revus depuis longtemps et je n'arive pas à me décider sur mon favori, donc je ne l'intègre pas
Les séries et les dessins animés feront- peut être) l'objet d'un autre top.




mardi 27 mai 2014

the english month.. 3rd track!

Et oui, en juin, c'est le retour du mois anglais, pour une troisième édition après décembre 2011 et juin 2013, ça va devenir une tradition sur la blogosphère française anglomane! Et c'est toujours chez Cryssilda, Lou (oui, la même qui s'occupe aussi du challenge british mysteries) et Titine , à compter du premier juin. Et sur facebook, aussi. Ouf, ça va en faire des pages à mettre à jour!

Donc cette année, mon petit programme

- Une thématique Harry Potter ( lecture ou film) le 20 juin: pour moi ce sera très logiquement le tome 4, puisque j'ai lu les 3 premiers
- Le 22: une LC "Tracy Chevalier", ça tombe bien, on m'a prêté " prodigieuses créatures"
- Le 25 juin: une lecture SFFF ( science fiction, fantastique ou fantasy) en doublon avec le challenge geek:  Outre Harry Potter dont la date est déjà prévue, j'ai en cours La guerre des mondes de HG Wells, et en attente  the Hitchhicker guide tome 4 de Douglas Adams et "accros du roc" de Pratchett, histoire d'inviter la mort à nouveau à passer quelques jours de vacances sur mon blog.
fanart mortel trouvé ici

- LC Agatha Christie le 28 juin: Le crime de l'orient Express ( une relecture dont j'avais envie depuis quelques temps) pour moi

Voyons donc, j'ai encore quelques petites choses en réserve en lectures numériques, un Dickens entamé mais pas encore fini ( et qui ne le sera pas non plus pour la LC de début de mois)
Donc liberté à peu près totale cette année.
Ha oui, et la petite nouveauté, c'est le concours de logo. Il y en a un officiel bien sûr, mais chacun peut proposer le sien.
voilà l'officiel
 et comme je suis nulle en logos, mais que je voulais quand même participer, hop, un photo piochée sur le net, un petit coup de paint là- dessus...
alors réfléchissons, à part le thé, les scones, Big Ben et les romans policiers, il y a.. ouh, oui, le bon rock!

So you ask me for a contribution, huh.. alright!


(oui, mes titres préférés sont Helter skelter, Revolution 1 et le très bizarre I am the walrus)

ho et puis, j'ai envie de commencer un peu en avance le mois anglais avec  Helter Skelter, histoire de rappeler à quel point ce morceau était en avance sur son temps...1968, quand même!



En Mai geekons comme il nous plaît

Car en effet c'est le sujet de la semaine thématique de challenge geek: geekerie libre.
L'occasion de m'interroger sur mon état ( ou non) de geekette.  Car oui, suis-je une geekette, une nerdette, ou encore autre chose.

Première constatation: jusqu'à il y a peu je n'avais même pas conscience de pouvoir être catégorisée, c'est ballot. Est-ce que je me définit comme geek? la réponse est non. Pas au sens où les gens l'entendent généralement de passionnée des nouvelles technologies ( je me contrefous du dernier modèle de ceci-ou celà, de la marque de mon ordi, il y ajuste pour la tablette où je voulais absolument un truc qui fonctionne avec androïd, parce que plus de choix dans les options - et que je l'avoue, voir les amateurs d'Apple  ne jurer que par ça me connait des boutons..)
Oui, mais faire une remarque pareille sur Androïd, est-ce que je ne serais pas quand même, un tout chtit peu geek, dans le fond?
Puis, c'est quoi un geek?
Analysons, j'ai trouvé une infographie à ce sujet.

Donc le Geek:
- possède un mac ( je viens de dire que je m'en fous)
- se précipite sur les nouveautés (même chose)
- a des intérêts de niche... je dirais oui, mais uniquement parce que je suis une fille et que ce sont des centres d'intérêts plutôt masculins.
- porte des Tee-shirts ironiques : ça honnêtement, c'est pas le cas, mais ça pourrait, plus facilement que le costard -noeud pap'!
- culture encyclopédique: OUI! j'aime m'intéresser à tout, ce qui m'a valu d'être traitée avec mépris toute ma scolarité par les inévitables crétins qui pensent qu'"intello" est la pire insulte ( quand " supporter de foot" est plutôt la pire dans mon langage)
- prétentieux: euh? mépriser les gens qui vous méprisent, est-ce être prétentieux? Je n'aime pas perdre mon temps et c'est vrai que leur accroder un quelconque crédit c'est une perte de temps. Je dirais plutôt pragmatique en fait.
- aime les gadgets: pas grand chose à faire. mais j'ai des maquettes à monter, donc 50/50
-intérêt pour la collection de gadgets, le codage, le hack et les films de Will Ferrel ( je ne sais même pas qui c'est en fait) et je n'ai pas envie d'apprendre à coder.

le nerd:
- fascination pour les études: j'ai une maîtrise FLE et je prévois de reprendre des études en histoire de l'art, j'apprends le japonais, je révise le latin, j'ai envie de reprendre l'allemand.. donc oui, en quelque sorte!
- introverti: carrément. attention, pas au sens que donnent les magazines de bonnes femmes vaguement synonyme de timide et/ou associal. C'est juste que je me repose mieux, travaille mieux, suis plus efficace seule qu'en groupe. le groupe, ça m'épuise. La seule exception, c'est pour la musique, je préfère jouer en ensemble que seule.
-socialement inadapté: comme je préfère être seule, je sature facilement en société. Et j'ai aussi beaucoup de mal à comprendre les expressions faciales que d'autres trouvent évidentes (en plus  j'ai une sorte de difficulté en fait, à simplement reconnaître les gens, même si je les croise souvent, très mauvaise mémoire des visages, c'est pénible, le gens croient que je les snobe). Donc Oui
- large intérêts pour les films, les sciences, les jeux et connaissances souvent inutilisables.. ben oui, à part dans un jeu TV, je ne vois pas.
- a un PC
- goût pour les échecs, battelstrar gallactica, la SF, le fantastique, etc..: en partie: 50/50

Donc si je compte mes points, je suis une nerdette. Oui, bon j'm'en fous, j'ai pris l'habitude depuis 37 ans d'être l'intello, la bizarre, la débile.. entre autres qualificatifs.

MAIS

si on continue avec la même infographie, au niveau des boulots, rien ne correspond. J'ai passé ma jeunesse à vouloir être archéologue, et je bosse dans un musée. Mais aucun des jobs typiquement geeks ou nerd ne correspond. En tout cas ça ressemble plus à un autre nerd point, et je suis condamnée à me marier avec un nerd? nooon. Enfin, je veux dire: noooon au mariage en général.

mais attendez, une autre version:


Je bois du café, je déteste le soda: 1 nerd point
je ne porte ni mocassins, ni tennis: O points
je joue du basson, mais j'adore la basse électrique: euh 1 nerd point, un geek point.
Je mets plutôt des tee shirts: 1 geek point
je préfère les chiens: 1 geek point

Ah du coup je suis une geekette?
et là?


Je suis nerdette pour le fait de ne jamais aller perdre de temps chez le coiffeur, d'avoir un ordi qui a fait la guerre ( autrement dit, il a au moins 3 ans!). Mais je préfère Star wars à star trek.
Mais le truc marrant, c'est que cette fois, c'est le nerd qui bois du soda et le geek du café!

Ya toujours un truc qui me dérange...
j'arrive pas à mettre le doigt dessus...
réflechissons





Oui, tu le vois mon problème?




Hé oui, toutes les définitions du geek ou du nerd considèrent pas défaut que ce sont des gars. JE NE SUIS PAS UN HOMME!

Je suis une nana, mais avec zéro centres d'intérêts dits " féminins": certes je fais la cuisine,car j'aime manger des trucs sains et je fais gaffe  ma santé, mais c'est tout. Le coiffeur, rien à cirer, la manucure ça m'ennuie. Le shopping? beuuuuh... les potins? vous voulez pas plutôt qu'on parle de l'expansion de l'espace?
Le mariage: hein, tu veux m'enfermer dans une cage? les enfants? non, chaque jour qui passe me convainc un peu plus que ça n'est pas pour moi. Ha oui, mais au moins je le sais!

Ce qui fait que régulièrement j'ai l'impression d'être à la ramasse, de ne pas avoir gagné mes galons de nana, d'être à côté de la plaque, mais j'en ai autant pour les autres: dans mon point de vue, j'ai raison, c'est eux qui sont à la rame.

Je dirais que du coup pour moi, en tant que détentrice d'une paire de seins, être geek c'est à peu près ça: prendre son parti de ne pas entrer dans une petite case, sans s'en glorifier, mais sans en avoir honte non plus; ne pas se laisser démoraliser par les " c'est pas un truc de fille", "c'est pas de ton âge", se moquer joyeusement des " tu comprendras plus tard quand tu auras des enfants" (et même prendre un malin plaisir à être sarcastique à ce sujet), surtout, rester en accord avec soi-même, qu'est-ce qu'on s'en fout de ce que les autres pensent de nos loisirs ( mais une flèche entre les deux yeux, ça peut aussi s'arranger en cas d'insistance trop lourde).
S'ils protestent, c'est que c'est EUX qui sont mal à l'aise dans leurs certitudes, voire même un peu jaloux(ses).

Donc au final, je ne sais pas si je suis geekette, nerdette ou juste bizarre, mais ça fait un bien fou de ne pas être ce qu'on attend de vous et surtout de ne pas se plier à l'être.
Au cas ou vous auriez des doutes, je suis plutôt celle du milieu, là, en vert...

et surtout depuis l'avènement du net, des communautés, c'est le pied de trouver à des milliers de kilomètres des gens comme vous, alors qu'il n'y en a pas autour de vous..
alors à tous mes amis geeks, nerds, punks, gothiques, bizarres, cyniques, sarcastiques, je dis

Et laissez parler le petit geek, la petit geekette en vous.. c'est de mieux en mieux toléré par les gens... normaux -  bien que je ne comprenne pas encore trop comment fonctionne le microcosme de ces bestioles là!



vendredi 23 mai 2014

Afrika - Hermann

Deuxième BD reçue dans le cadre du partenariat entre Babelio et les Edition signé, après Western, j'ai choisi " Afrika" de Hermann, pour la même raison que précédemment au sujet de Western: je n'avais pas encore eu l'occasion de lire quelque chose de cet auteur pourtant renommé (pour Jeremiah ou les Tours de Bois-Maury en particulier)

Quelque part en Tanzanie, Dario Ferrer, un européen cynique, blasé et nihiliste surveille une réserve. C'est d'ailleurs son seul centre d'intérêt, la seule chose qui importe pour lui: protéger la faune locale contre les braconniers. Quitte à les trucider sans sommation. Ce qui choque beaucoup Charlotte, journaliste européenne venue réaliser un reportage sur le braconnage et qui ne s'attendait pas à se retrouver à courir sur les talons d'un type aussi rugueux. Dario, de son côté, n'apprécie guère de devoir traîner avec lui quelqu'un  qu'il considère comme un boulet, et lui rappelle la civilisation qu'il déteste tant.  Pendant ce temps là, des opposants au gouvernement local campent à la lisière de la réserve, et tant qu'ils n'y entrent pas , Dario estime que ces considérations politiques "ne sont pas ses oignons". Mais lorsqu'un incendie se déclare dans le camp, Dario et Charlotte vont quand même jeter un coup d'oeil, et découvrir un sacré lièvre: les opposants ont été massacrés avec le soutien des armées européenne. Ils sont repérés, il leur faut a présent fuir par la forêt pour tenter de rallier le pays voisin.

Un héros, ou plutôt , un anti-héros solitaire et cynique, une nénette un peu décalée mais un rien garçon-manqué, les deux qui se toisent et s'asticotent sur fond de guerilla : à Hollywood, il n'en faudrait pas plus pour avoir une histoire d'amour téléphonée.
La bonne nouvelle c'est que ce n'est pas un scénario hollywoodien. On échappe donc à l'histoire d'amour, et ça fait un bien fou ( enfin, il y en a une, secondaire entre personnages secondaires, mais rien de lourd..). Là le scénario se concentre sur le mystérieux personnage qu'est Dario, dévoilant son passé et les raisons qui l'ont rendu si blasé, par petites touches,  et c'est aussi bien. A la limite j'aurais apprécié quelque chose d'encore plus politique, mais bon...
Le cadre est africain, les décors sont africains, mais dans l'absolu, on n'est pas très loin de l'esprit du western en fait. Avec en plus une thématique écologiste qui ne me laisse pas insensible. Il y a peu de dialogues mais toujours à bon escient, et ça aussi, c'est un bon point...

Niveau graphisme, je regrette un peu que les personnages soient peu caractérisés, presque traités comme secondaires -même si je suppose que c'est un choix de l'auteur pour mettre en avant les lieux. Au départ, j'ai pris Charlotte pour un homme, et elle ressemble quand même beaucoup à Dario, au point qu'elle aurait facilement pu passer pour sa petite soeur. Par contre les décors, les animaux, la végétation tous traités en aquarelle sont magnifiques.Hermann a un sens des décors impressionnant et est un coloriste hors-pair.
et je le prouve avec la page 1 qui est un vrai régal pour les yeux

Donc encore une bonne découverte, un peu moins coup de coeur que Western, malgré tout, je ne saurais pas exactement dire pourquoi, oui, peut être à cause de ce regret que le cadre politique n'ai pas été plus exploité en fait..En tout cas, je tenterais probablement à l'avenir d'autres titres de Hermann, car celui-là m'a bien plu.

idée n° 73: quelque chose de nouveau ou un endroit que vous découvrez pour la première fois. (c’est vaste, ca peut être le mot « morgue » si vous n’y êtes jamais allée, comme « nain de jardin » si vous en avez jamais eu): je ne suis jamais allée dans la savane!


mardi 20 mai 2014

voyager aux confins du système solaire (6) - Astéroïde,planète naine, plutoïde ou plutino?

J'en avais vaguement parlé la dernière fois, dans le sujet consacré à Mercure et Pluton.. mais comme c'est assez complexe, je vais y revenir.

Je le disais quand j'étais à la primaire, le système solaire comptait 9 planètes , Pluton était considéré comme la dernière et la plus lointaine. Mais, suite aux découvertes de plusieurs autres objets de taille parfois plus importantes que Pluton dans la dernire décennie du XX° siècle, il a fallu revoir tout ça. et faire le ménage dans les définitions, même les plus basiques.
Donc qu'est-ce qui définit une planète?
D'après l'Union Astronomique Internationale une planète, c'est quelque chose qui
1/ orbite autour d'une étoile
2/ a une masse suffisante pour maintenir un équilibre hydrostatique ( un truc compliqué à basse de gravité et de pression, qui explique la forme ronde des planètes, donc en matière de planète, on va simplifier en " a une forme plus ou moins ronde".. tout caillou de forme irrégulière est donc d'emblée exclu du lot.. y compri
s les formes en champignon, en serpentin ou en poele à frire!)
Question posée par Musky, tome un du Vagabond des limbes
 3/ a fait le ménage sur son orbite en attirant à elle les poussières  qui flottaient là..

Donc si l'objet céleste répond aux trois critères, c'est une planète, s'il ne répond qu'au premier, c'est un "petit corps", qui comprend tout ce qui orbite autour du soleil mais n'a ni attiré a lui les poussières, ni une forme ronde: astéroides, comètes et toute choses de ce genre vaguement patatesques...
...voire en forme de nonosse pour chien comme (216) Kleopatra

Mais que faire alors de Pluton : il tourne autour du Soleil, il est rond.. mais est accompagné de Charon, presque aussi gros que lui. D'autant que Charon n'orbite pas autour de Pluton comme une lune classique, mais que tous deux tournent autour d'un même centre de gravité ( ce qui en fait une système double). Et que faire de tout ce qui est dans le même cas, puisqu'il s'en trouve de plus en plus?
 l'UAI a donc décidé de créer le terme de planète naine, pour tout ces objets qui correspondent seulement aux 2 premiers critères. Pour être planète naine, on ajoute également le critère " ne doit pas être lui même un satellite d'un autre corps" ( donc le sort de Charon ne sera pas réglé tant qu'il garde son statut traditionnel de satellite de Pluton)

A l'heure actuelle on en compte 5:
- Céres, qui a été découverte en 1801, au milieu de la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. céres tourne autour du soleil et a une forme ronde, mais flotte au lieu des astéroïdes, elle a donc été promue planète naine en 2006 en même temps que Pluton. Cérès est la plus petite des planètes naines à ce jour
tailles comparées de La terre, la lune et Cérès

- Pluton
- Hauméa , un ovoide de la ceinture de Kuiper - au delà de Neptune qui est devenu la plus lointaine des planètes officielles du système solaire, à ce jour( ha pas très rond cette fois, oui, mais, Hauméa possède 2 satellites, et avoir une lune, c'est avoir une gravité suffisante - critère n°2)
- Makemake, 3 planète naine en taille, également dans la ceinture de Kuiper
- Eris, de taille légèrement plus grande (d'après calculs) à Pluton, située au delà de la ceinture de Kuiper
mmm si ça en restait là, ça serait simple.
Mais!
Céres se trouve entre Mars et Jupiter. Les autres au delà de Neptunes. Hauméa a réussi a passer le test alors qu'elle est visiblement différente des autres.. vous voyez le problème qui se profile?
Exact: 8 planètes, 5 planètes naines et une foule d'autres objets encore non classifiés mais qui pourraient fort bien rentrer dans les critères et de fait, rien que parmi les transneptuniens , il y a déjà un certain nombre de candidats:
Après tout, Cérès est plus petite et a été retenue comme planète naine, donc,  pourquoi pas Sedna ou Orcus? De fait, leur cas est en cours d'examen, et le nombre de planètes naines du système solaire risque fort d'augmenter dans l'avenir.
Ensuite il y a le problème de la situation dans l'espace: Cérès pour l'instant est le seul à orbiter entre les planètes internes ( rocheuses) et externes ( gazeuses). Donc un cas particulier à elle-seule.

Donc une autre appellation a été créée pour distinguer planètes naines en général et planètes naines de la ceinture de Kuiper: les plutoïdes. Un plutoïde est donc techniquement une "planète naine transneptunienne" ( schéma ci-dessus). Cérès est donc une planète naine, mais pas un plutoïde. Eris Haumea, Makemake et Pluton le sont ( et  les nouveaux candidats au statut de planète naine, du moment qu'ils sont au delà de Neptune)

Mais ça n'est pas tout. Ca serait trop simple. Il y a tellement  de choses qui orbitent là bas qu'il fallait affiner les choses. On a donc le groupe des "Plutinos" ( oui, je ne le dirais jamais assez, ce nom m'éclate totalement): tout objet transneptunien en résonnance 2:3 avec Neptune: quand l'objet considéré fait 2 révolutions autour du soleil, Neptune en fait 3 (  Là on laisse de côté tous les autres critères, seul le temps de révolution importe: le premier plutino découvert hormis le duo Pluton Charon est nommé actuellement 1993 RO, et c'est un caillou d'environ 90 kilomètres de diamètre. La définition intègre donc pas mal de petits corps situés dans les parages de Pluton)
parmi les importants, on retouvre Orcus et sa lune Vanth, et un nouveau venu Ixion ( environ 760kms de diamètre), considéré comme astéroïde
et quand on voit la liste des objets transneptuniens connus à ce jour...
Tout celà est compliqué, ce qu'il faut retenir je pense c'est que le nombre de planètes naines( et donc de plutoïdes, puisque la plupart sont situés au delà de l'orbite de Neptune)  va surement augmenter un de ces jours.
L'an prochain ou celui d'après en fait, beaucoup de précisions vont être apportée si tout se passe bien. Ce coin là est très éloigné, et les chiffres de taille ne sont que des estimations. La mission dont je parlais précédemment " new horizons" s'avère à ce sujet passionnante et prometteuse: elle doit s'intéresser au duo Pluton Charon en juillet 2015 et s'occuper de la ceinture du Kuiper entre 2016 et 2025. Je vous assure que je l'attends avec impatience et croise les doigts pour qu'elle réussisse.

En ce qui concerne Cérès, et plus généralement la ceinture d'astéroïdes, bien qu'elle soit plus proche de nous, peu de missions s'y sont intéressés à ce jour ( les astéroïdes sont rapides, et donc difficile à approcher). Il s'agit probablement d'une planète détruite ou qui n'a pas réussi a s'agglomérer correctement.
Les principales missions jusqu'à présent restent  Galileo ( étude des astréoïdes  Gaspra et Ida ),  NEAR ( mission sur Eros) Deep space 1 ( survol de l'astéroïde braille) et Rosetta ( étude de l'astéroïde Lutetia).. mais Cérès n'a pas encore été visitée (peut être à cause de son orbite penchée, donc plus difficile à atteindre)

Un autre mission encore en cours, "Dawn" , devrait apporter de nouvelles données: cérès est son objectif final ( après avoir étudié Vesta en 2011, un autre cors de la ceinture d'astéroïdes). Au 30 avril, Dawn était à moins d'un an de trajet de Cérès.
Vesta par Dawn, en 2011

New Horizons, Dawn.. 2015 s'annonce pleine de surprises!

lundi 19 mai 2014

Le mystère de Callander Square - Anne Perry

Première rencontre avec Anne Perry, et avec deux de ses personnages récurrents: Charlotte et Thomas Pitt. Charlotte est une femme issue d'une famille de la haute société londonienne du XIX°siècle qui , horreur et mésalliance pour sa famille, a épousé  un inspecteur de police. En même temps , vu son caractère ouvert, son franc parler sa passion pour l'histoire et son incapacité à l'hypocrisie, elle aurait vraiment eu du mal à naviguer dans un milieu dont le leitmotiv est " on peut parler du tout.. du moment qu'on reste dans la bienséance et qu'on ne donne pas sa vraie opinion". Toujours aller dans le sens de ce que l'on attend de vous.. et Charlotte déteste ça.

Callander Square est le deuxième tome d'une série ( je n'ai pas le premier " l'étrangleur de Cater Street" où la rencontre entre Charlotte et Thomas est racontée.. au début de ce 2° tomes ils sont jeunes mariés et vont avoir un enfant)

Et pourtant charlotte va devoir renouer avec ce milieu qu'elle déteste. Tout commence lorsque deux squelettes de nouveaux-nés sont découvert en creusant le parc au centre de Callander square, un quartier huppés, bordés de maisons où il y a plus de domestiques que de résidents. L'inspecteur Pitt est sur l'enquête: probablement une servante qui a eu des enfants morts nés de son patron, mais les squelettes sont trop anciens pour savoir si les enfants n'ont pas plutôt été tués à la naissance. Pendant que Thomas s'occupe de l'enquête officielle, Charlotte et sa soeur Emily ( chaque fois je pense " Brontë"), vont mener la leur, dans le plus grand secret. Emily du coté des riches, car elle fréquente régulièrement la bonne société dont elle fait partie, et Charlotte, du côté des domestiques, en se faisant engager par l'un des résidents le général Balantyne, comme secrétaire, afin d'espionner de l'intérieur ce que la police ne peut pas voir ni savoir.
L'enquête piétine et est à deux doigts d'être classée, lorsque la découverte d'un nouveau squelette dans le quartier, une femme adulte cette fois, va précipiter les choses: pour les enfants, le doute planait, mais là, il s'agit bel et bien d'un meurtre, peut être même d'un assassinat. Dans ce quartier si huppé, peuplé de gens si distingués qui ne craigne qu'une chose: le scandale.
Car oui, on est là dans une société, où l'hypocrisie est de mise, où il es admis qu'un patron peut fricoter avec ses bonnes et que tout le monde le sache, du moment que personne n'en parle. Une société bien misogyne aussi, car, une homme qui lutine ses femmes de chambres, c'est acceptable, mais qu'une fille de bonne famille succombe aux charmes d'un trop séduisant maître d'hôtel, ça n'est plus la même histoire: on la mariera et vite, avec le premier rupin suffisamment benêt pour croire à l'histoire de l'enfant prématuré, si le cas se présente. et le bon docteur si respectable, n'est-il pas du genre à rendre certains services aux dames qui ont manqué de prudence.. ou au moins à leur fournir des adresses de collègues qui n'ont pas, eux, de respectabilité à sauvegarder?
Ce panier de crabe est exaspérant ( hormis le général qui reste fidèle à ses convictions, du début à la fin), et voir toutes ces bonnes familles se démener quitte à sortir de la légalité pour protéger  l'inévitable cadavre (si j'ose dire) que tous ont dans le placard.
J'ai beaucoup apprécié ce roman, l'intrigue policière tient la route et la destruction de l'intérieur de cette société ( où on ne se serre les coude que tant qu'il y a quelque chose à y gagner, et les amitiés de façade partent vite à vau-l'eau dès qu'un vrai problème se présente, se protéger à tout prix, quitte à porter de fausses accusations, on s'arrangera après avec sa conscience)

C'est peu de dire que j'apprécie énormément Charlotte et son décalage avec son monde d'origine, les petites vannes pro-féministes qu' Anne Perry glisse ici et là, via Chastity , une petite fille élevée par son oncle qui veut étudier les mathématiques, pour le plaisir d'apprendre. Et qui devant le refus de son oncle car ,une femme n'a pas à savoir ces choses là, ça ne sert à rien en société, n'hésite pas a entrer en polémique en clamant que ça pourrait très bien lui servir, quand elle épousera un roturier, tiens pourquoi pas un policier...

C'est aussi les petites surprises que j'ai apprécié du genre la description d'un jardin abandonné, c'est un peu lugubre en hiver, mais au printemps, ça doit être joli plein de verdure et ho, tiens, y'a un squelette au milieu du décor..
Je suivrais donc prochainement les aventures de Charlotte, son policier, et Emily qui commence à trouver que la collecte d'indice est bien plus passionnante que les ragots des dames sans cervelle de la bourgeoisie. Je vais quand même tâche de trouver le tome un, car même si j'ai pu suivre par les petits rappels de-ci de là, je préfère ne pas trop partir dans des tomes au hasard..
enquête n°1: résolue!
19 mai: lecture commune "Anne Perry"
Romancière anglaise, qui a vécu en Afrique du sud et en Nouvelle Zélande, on fait difficilement mieux niveau commonwealth
idée 166: un appartement, une maison

jeudi 15 mai 2014

challenge mini pal - mizajour!

oui, ma chambre commence à ressembler au bureau de Gaston...
MAJ 14/5

hum, oui, encore un nouveau, mais c'est pour la bonne cause. Lancé en 2012 ici, le but est clairement de se pousser aux fesses pour lire enfin les livres prêtés par des copains, depuis très longtemps ( Sylvain, je te vois sourire d'ici), les livres entamés et jamais finis..
Je ne sais pas si le challenge est toujours d'actualité, mais en fait, il le sera pour moi: on va dire simplement:  ne pas attaquer un nouveau livre avant d'en avoir fini au moins un de la liste.


Je note donc trois listes, celle des livres papiers ( que je peux lire en cas de moment tranquille au travail) , et celle des e-books, (interdits de cité au boulot!)

et une 3° liste, spéciale études..

Livres papier



- La mort emprisonnée - François Faucon ( entamé, à reprendre)
- Les grandes espérances - Dickens ( entamé)
- Le dit de Genji - S. Murasaki ( prêté  récemment, mais on va éviter de tomber dans le même travers)
- auditions coupables - C. Ecken ( prêté depuis longtemps par une copine... entamé, mais oublié, à reprendre)
- Le monde , tous droits réservés - C Ecken (pareil que ci dessus) repris
- Tank Girl ( pour le challenge commonwealth, histoire de ne pas avoir que des anglais!)
- Afrika -Hermann (BD à lire et chroniquer sous 15 jours)


catégorie " études"
- histoire d'une couleur: bleu - M Pastoureau Fini
- Les vies des 12 césars - Suétone ( idem..)
 - L'Eneide - Virgile  ( à lire pour la rentrée)

e-books:

- Le moine - Lewis ( entamé, arrêté par la force des choses) Mais mais mais, juin est le prochain mois anglais, donc...j'ai trouvé ma première lecture de juin.
-  La guerre des mondes - HG Wells repris, dans le même cadre
- New victoria - L Habel ( entamé, mais du mal à accrocher.. je lui donnerai une nouvelle chance malgré tout avant d'abandonner l'affaire le cas échéant)
- quelques autres, dans le cadre du challenge commonwealth..
- victorian ghost stories ( pour novembre prochain, maxi, mais comme c'est en VO, mieux vaut ne pas tarder à s'y mettre!)
 - The energy of slaves - L Cohen ( avant juin, car sujet commonwealth + sujet musique)


Soit, en gros, une quinzaine  à la date du 11 janvier. Rendez vous dans un mois pour voir s'il y a du mieux! Je suis sure que j'en oublie en plus...

et 3 mois plus tard: plus de la moitié des livres papiers prévus, et 2 e-books prévus.. (plus quelques autres qui se sont mis en liste au gré des défis)

- les rois des sables - GRR Martin   Et d'un!
- La guerre du feu - Rosny aîné  et de deux!
- Antigone -Sophocle ( préparation reprise d'études oblige..) et de trois!
 - Me and the devil blues (avant le 21 juin) ok pour le tome1. et de 4!
 - Titus d'enfer - M . Peake ( entamé.. depuis longtemps, et prêté par un copain, je te vois je te dis!) et de 5
- Western  - Van Hamme ( d'ici 10 jours, méga priorité!) et de 6
- un petit détour ( BD) et de 7
- la 4° note - L Leruth ( avant le 21 juin) et de 8
- bleu  et de 9

et en plus:
les billets en retard ( ça s'accumule vite , autant faire un petit ménage)

- Billy Brouillard T1
- Antigone - Sophocle
-Titus d'enfer - M Peake
- le soleil liquide
- Bleu, histoire d'une couleur - M Pastoureau
- la 4° note (mois belge+ notes et mots)
- La jeune vampire ; la silencieuse - JH Rosny aîné (mois belge)
- nouvelles japonaises (manga)

9 lus,  et plus que 4 billets de retard! Avril a été très orienté Belgique, Juin sera anglais

Mais je tiens le bon bout...

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture