mardi 29 septembre 2015

Il faut tuer Constance - Ray Bradbury

D'un commun accord, Bradbury a été choisi comme auteur du mois par les membres du challenge geek. Une découverte pour certains, mais pas pour moi. Mais puisqu'un des auteurs que j'ai particulièrement aimé est à l'honneur, je ne pouvais pas passer à côté.

En fait à la base, j'étais partie sur un des recueils de nouvelles qui me restaient à la maison, avant de décider que , non, en ce moment, je n'avais pas spécialement envie de lire de nouvelles, et plutôt envie de savoir ce que l'auteur avait fait d'autre. Après avoir fouillé les rayons de la médiathèque, je suis tombée sur ce roman, plutôt axé policier/enquête/ noir . Bon sang que cet auteur est dur à classer!
C'est aussi son dernier Roman, paru en 2004.

Et je ne comprendrai jamais non plus la logique de ma médiathèque, parce qu'il s'agit en fait du dernier tome d'une trilogie ( avec La solitude est un cercueil de verre et le fantôme de Hollywood). Et évidemment ils n'ont pas les deux premiers.
mettons nous d'accord : je déteste cette couverture de roman harlequin, l'héroïne du roman a plus de 40 ans, c'était trop peu vendeur de mettre une femme de 40 ans? Ou un quelconque dessin. Ou l'auteur?
voilà! Je préfère largement!

Ceci dit, il est lisible même sans avoir lu les deux autres, seulement, j'aurais quand même préféré par le premier et son titre français absolument fabuleux.

Nota: Le titre d'origine " death is a lonely business" est sympa aussi, mais n'a pas du tout le même sens et ne met pas la même idée en avant. Je préfère l'image saisissante du français, pare que je suis quasiement obligée de lire quelque chose qui s'intitule " la solitude est un cercueil de verre"
 Dans le cas du tome deux, c'est l'inverse: le titre original du Fantôme d'Hollywood étant " a graveyard for lunatics". Pourquoi, pourquoi se passer d'un titre pareil!
Bradubury est un auteur qui excelle dans la forme courte et avait le sens de la formule jusque dans ses titres.
Malheureusement, beaucoup ont été traduits à une époque où , en SF, la traduction ne s'embarraist pas de fidélité sinon au texte du moins à l'idée de l'auteur. Et c'est comme ça qu'on arrive à des choses comme " Something wicked this way come devient " la foire des ténèbres". Je ne dis pas que le titre n'est pas accrocheur, il l'est juste moins que le titre original. Exception faite donc de La Solitude.

Cette Constance n'a pas trop souffert de son passage au français ( "let's all kill Constance" même si on perd le côté " allons-y, tuons la!")
la couverture originale, je peux vous assurer qu'elle est totalement adaptée à ce qui est écrit ( jeu de faux-semblants et d' identités) mais en plus j'adore le  clin d'oeil visuel sur le nom de l'auteur!

Donc Constance: elle a la quarantaine, est dingue de sports nautiques, mesure 1m56 ( et je note ce détail: c'est rare qu'un personnage central soit explicitement mentionné comme plus petit que moi) et c'est une actrice vedette de Hollywood. Allez en trouver de nos jours, des stars de moins d'1m60! Mais ça ne pose pas problème, car nous sommes en 1960.
Mais Constance représente aussi la fin d'un monde: elle a commencé sa carrière à la grande époque du cinéma hollywoodien, a joué pour les plus grands, a fréquenté les gens les plus célèbres de loin ou de près ( voire de très près quand il s'agissait d'hommes). Sa carrière ne bat pas encore de l'aile, mais ça ne saurait tarder.
Et surtout constance est terrorisée. elle vient de recevoir un vieil annuaire du début du siècle. Dans lequel un mauvais plaisant s'est amusé à rayer et marquer de croix le nom des anciennes gloires décédées. Le sien figure aussi parmi ceux des trépassés. Ce n'est pas tout: son propre agenda porte les même marques à côté de noms de gens bien vivants. Quelqu'un la menace et elle espère obtenir de l'aide pour tirer ça au clair auprès d'un de ses vieux amis, un écrivain.
Un écrivain dont on ne saura jamais le nom.
Mais il est surnommé le Martien, car il a écrit un livre qui parle de martiens. Ou Junior.
A un moment aussi, il mentionnera l'idée d'écrire un livre sur les autodafé. Un livre dont le héros " pue l'essence".
Il parle aussi de  sa tante, si douée pour raconter des histoires..

Donc X, appelons le comme ça,  un peu paumé,  accepte et part donc sur les traces de celui ou celle qui en veut à Constance. Entraînant dans son aventure d'autres paumés: Crumley, un détective privé porté sur la bouteille, Henry l'aveugle capable de s'orienter à l'odorat dans le noir et bien plus tard Fritz.
Fritz Wong.
Fritz, d'origine allemande. Ancien réalisateur  qui a été pendant longtemps considéré comme le meilleur metteur en scène de l'histoire du cinéma. Borgne d'un oeil et qui porte un monocle sur l'autre.
Autant dire que lorsqu'un de mes auteurs favoris fait une référence directe à l'un de mes cinéastes favoris, j'ai un sourire jusqu'aux oreilles

Mais ce quatuor vieillissant n'est plus ce qu'il était. Leur enquête n'a pas spécialement d'intérêt au demeurant, un peu desservie par une narration difficile à suivre, qui suit la logique des rêves ou des fous. Car très vite ce n'est plus la personne qui harcèle Constance que l'on suit, mais elle même tant elle se dérobe, défie toute logique, et semble être partout et nulle part à la fois: Constance est folle. Vraiment. Partout où elle passe les morts s'accumulent: est-elle coupable ou victime idéale pour porter le chapeau?
Et tout ça, je le redis, importe peu, et sera éclairci dans une conclusion qui rend en plus hommage à Agatha Christie
Ce qui compte c'est l'ambiance très film noir du tout. Le Hollywood que traversent les 4 enquêteurs amateur n'est plus que l'ombre de lui même: les vedettes de l'âge d'or ont disparu ou sont nonagénaires, les peintures s'écaillent, les cinémas historiques sont fermés en attente d'une hypothétique rénovation, les noms s'effacent à l'image de ceux des starlettes du muet, apparues pour un film ou deux et aussi vite disparues, seules leurs empreintes sur Hollywood boulevard témoignent encore de l'existence de Polly, Molly, Holly, Sally, Suzy, Emily...une litanie de prénoms de fantômes aux identités insaisissables.

Ce que Bradbury nous dit, c'est que le cinéma hollywoodien était déjà mort et enterré en 1960, comme l'ont été les stars du muet à l'avènement de la sonorisation. Mais cette balade cafardeuse dans un Los Angeles décati, qui nous traîne de cinéma "hanté"  jusqu'au cimetière de Forest Lawn ne manque pas de charme malgré ses défauts. Donc, même si ce n'est pas celui que j'ai préféré, le talent de conteur de Bradbury opéère, et ce titre fait en plus un excellent préambule au mois Halloween!

lundi 28 septembre 2015

Haut de gamme T.2 - Christian Binet

Et bien, voilà une BD dont le tome 2 se sera fait attendre!
musique de chambre au sens propre, en pyjama et pantoufles

Le tome 1 était paru en 2010, voilà donc la suite des pathétiques aventures de musiciens, professionnels ou amateurs croqués par l'auteur de Kador et des Bidochon, également lui-même musicien.
Une relecture du tome 1 plus tard, histoire de se rafraîchir la mémoire, on retrouve le maestro du tome 1, toujours à vivoter entre ses élèves souvent navrants et sa toute nouvelle reconversion dans la charcuterie. ette fois c'est une dame de la haute qui a décidé de faire appel à ses services pour animer sa soirée d'anniversaire, où elle compte bien chanter " Warf Flunagan Rompof Guranz"..
En fait c'est simplement Auf Flügeln des Gesanges de Mendelssohn, mais vu qu'elle ne parle ni ne comprend pas l'allemand, ça devient du yaourt, au grand dam du professionnel qui se voit contraint d'accepter d'accompagner l'équivalent moderne de Florence Foster Jenkins, zéro talent, mais beaucoup d'argent et un orgueil démesuré (la référence est d'ailleurs directe Madame Fleury-Descrières indiquant qu'elle prévoit de chanter au Carnegie Hall pour son anniversaire)

et comme dans le Tome 1, cette histoire alterne avec d'autres:
"Destroy" un jeune punk dont les parents ne supportent plus la musique, et qui décide de se mettre à l'orgue . Oui le vrai, avec tous les tuyaux, ça va faire un son terrible lors qu'il jouera la passacaille de Bach déstructurée avec ses potes " Killer" et "Exterminator" (pour leur faire comprendre l'intention du morceau, mieux vaut en passer par un jeu vidéo de zombies que par les réelles motivations de Bach, quand même)

Et le quintette en Do Majeur de Schubert, joué par un ensemble de chambre qui le répète depuis 15 ans, dans l'espoir qu'il soit un jour proposé au concours de musique de chambre. Mais ils n'arrivent jamais à jouer en entier "ce foutu adagio" car il est vraiment trop lent. Et pour cause, ils sont tous narcoleptiques et s'endorment avant d'arriver au bout. Et maintenant que le morceau est proposé au concours, il va falloir ruser pour s'en sortir.

Je ne sais pas si Binet prévoit un troisième tome dans les 5 prochaines années, mais en tout cas, cette mise en boîte de la musique classique, si elle n'est pas novatrice, reste assez drôle, surtout pour les gens qui comme moi ont quelques connaissances dans ce domaine.  Une lecture sympa donc

Et c'est une première lecture pour le Challenge BD de chroniques littéraires que je n'avais pas encore eu l'occasion de mentionner, et qui a commencé le 6 juillet dernier et se prolongera donc jusqu'au 6 juillet 2016. comem j'ai prévu quelques séries, je suis partie sur une catégorie " pico Bogue", 25 à 50 tomes dans l'année. Mais rien qu'avec les quelques tomes prévus pour le challenge Halloween, ça devrait monter assez vite!
Les billets manga seront une fois de plus sur le Blog Japon, très logiquement, je ferai un sujet récapitulant le tout à la toute fin du challenge.
1/25
idée 62: 2 objets similaires: 2 violons

jeudi 17 septembre 2015

du changement à tous les niveaux (alias blabla ma vie)

Comme vous l'avez remarqué je viens de faire un coup de ménage sur mon blog.. Mais pas que.
En fait, je me retrouve en pleine période de transition dans ma vie courante aussi.

Je le disais, j'ai un peu délaissé la lecture ces derniers mois, parce que depuis mars dernier et jusqu'à fin juin, ma vie personnelle s'est vraiment articulée autour de la pratique musicale.
Depuis 15 ans, ce n'est pas rien, je prenais des cours de basson au conservatoire de ma ville. Celui-ci a un fonctionnement particulier: qu'on réussisse ou pas les examens finaux, 15 ans, c'est le nombre maximal d'année où l'ont peut y rester. Pas une de plus. tu réussis tes examens, c'est bien mais du dois aller voir ailleurs. Tu les rates, c'est dommage, mais tu dois aussi aller voir ailleurs. Pas de cours du soir adaptés aux gens qui travaillent, pas d'orchestre amateur pour que ceux qui ont fini leurs 15 ans puissent continuer à pratiquer entre eux. Non, on ne forme que des gens qui vont en faire leur métier, et toute la notion de plaisir de faire de la musique est secondaire devant cette réalité: passé 15 ans, faut faire de la place aux autres, qui ne resteront peut être qu'un an ou deux pour les jeunes dont les parents sont mutés ou qui changent d'avis en cours de route et optent pour un autre instrument. Ou arrêtent parce qu'ils n'arrivent plus à concilier la préparation du bac ou la fac avec la musique.
C'EST COMPLÈTEMENT CON!
Je ne cesse de le dire.

Évidemment j'ai loupé mes examens, pour la bonne raison que lorsqu'on commence à l'âge adulte, avec un travail en sus, c'est beaucoup moins facile. Car arrivée au 3° niveau, et comme il n'y a pas d'examen sanctionnant une pratique amateur, l'examen est en fait du niveau préparation de conservatoire national. Autant dire quasi infaisable si l'on n'y consacre pas entre 2 et 3 heures  PAR JOUR. Avec un 35h00 à côté, la nécessité de faire les courses, la cuisine, la lessive, le repassage, bref d'avoir un minimum de vie courante, je ne pouvais débloquer que 30 à 40 minutes par jour et 1h00 les jours de repos. Plus un stage intensif. Loin de ce qui aurait été le minimum nécessaire pour y arriver. J'ai bien sûr été vexée de louper surtout que j'ai quasiment passé tous mes loisirs des mois de mai-juin à les travailler, mais avec le recul, ce qui fait que je n'en parle que maintenant, c'était largement compromis au vu de la situation. Avoir loupé l'examen n'est rien face à la frustration de ne pas pouvoir continuer par une bête décision d'un règlement interne avec zéro souplesse , et qui est en sus différent d'un conservatoire à l'autre. J'ai pu discuter pendant le stage avec des profs d'autres régions qui m'ont dit " c'est idiot. Nous on cherche des élèves, peu importe ton âge, ton niveau ou ton nombre d'année, tu aurais de la place si tu venais chez nous, on cherche des élèves avancés pour les ensembles..." sauf que Vichy, Nevers ou Limoges, ça n'est pas à côté de chez moi. Donc à part me faire muter dans une région où on veut bien de moi...
non ne vous inquiétez pas, je l'aime encore, j'avais juste besoin de quelques vacances musicales avant de saturer.

Et c'est exactement ce qui va se passer. Car d'un autre côté mes allergies aux pollens ne s'arrangent pas, mais à force de travailler dans un bâtiment humide et bourré de moisissures, je tombe régulièrement malade. Dès que je rentre de vacances, la crise se déclenche dans l'heure qui suis mon retour au travail, je suis bonne pour recommencer les anti histaminiques et la cortisone. Avec ce que ça suppose d'effets secondaires.
J'en ai ras-le-bol. Sauf que dans ma branche, une mutation est beaucoup moins facile à trouver que si j'étais dans l'administratif.
Impossibilité de rester sur place + manque d'intérêt du travail + sous nombre des employés non remplacés. Ca fait déjà 3 bonnes raisons pour partir.
La seule solution que je vois à moyen terme est la suivante.
Poser une année de congé sans soldes (il peut m'être refusé 3 fois, pas plus), partir 6 mois faire quelque chose qui me tiens à coeur - une expérience à l'étranger que je n'ai pas eu quand j'étais étudiante- et utiliser les 6 autres mois à chercher ma mutation, quitte à faire un petit boulot alimentaire à côté, s'il n'est pas en concurrence avec celui que j'occupe en ce moment, c'est possible. Qu'est-ce qui serait en concurrence avec un musée? Et si je vais garder des salles à Pétaouchnok, c'est de la concurrence?

Pour le moment, le projet se dessine comme ça: aller passer 6 mois en Allemagne pour me remettre à niveau en Allemand ( vu que mes chefs estiment que dans le tourisme, la pratique des langues n'a aucune importance, "les touristes parlent tous anglais" oui je sais, ça aussi c'est débile). Chercher un job là bas le temps de l'immersion, juste pour ne pas trop piocher sur mes économies. Voir comment ça se passe et soit rester Outre Rhin - avec mon instrument du musique - plus longtemps si je trouve un travail plus intéressant -quitte à prolonger le congé sans solde, soit revenir en France et mettre à profit le temps libéré pour chercher ma mutation plus tranquillement, sachant qu'avec une expérience toute fraîche en allemand, j'ai plus de chance de décrocher quelque chose dans un office de tourisme par exemple, où mon point fort , les langues, sera vraiment utilisée.

C'est dommage, parce que travailler en musée aurait pu être intéressant, milieu culturel, pas de nécessité de faire du chiffre, sauf que les gardiens de salle n'ont pour fonction que 2 choses
- être assis quand il n'y a personne
- être debout quand il y a quelqu'un, et indiquer la salle suivante, les toilettes ou l'heure de fermeture. Surtout pas plus. Tu n'es pas guide ma fille, souviens toi de ça!
C'est tout, je ne fais rien de plus - hormis éternuer , me moucher et cracher mes poumons.

Voilà, J'espère que les choses vont bouger enfin en ma faveur l'an prochain, mes premières tentatives ( concours administratif, réponse à une offre) n'ont pas abouti, ce qui m'a valu de qualifier 2015 "année de la lose à tous les niveaux". Pour le moment j'ai sagement repris le vélo d'intérieur et le basson aujourd'hui , parce que cet été, avec la canicule, le sport était impossible, et l'instrument qui n'aime pas la chaleur sonnait extra faux.
Avec le manque de motivation vu qu'il n'y a pas de rentrée et la réaction au surcroît de travail musical de la fin du printemps début de l'été qui ne m'ont vraiment pas donné envie de souffler dans le basson tout l'été. Il me fallait ce temps de latence, ces vraies vacances musicales pour retrouver l'envie de bosser par moi-même au retour d'un temps plus clément, moins intensivement, tranquillou pépère.
Mais de penser que j'aurais du reprendre ce lundi, m'a faite déprimer depuis mon retour de vacances (oui le retour de vacances et l'allergie y sont aussi pour beaucoup) mais comme la déprime chez moi se conclut immanquablement par faire la gueule pendant quelques jours avant de passer à la phase: " puisque c'est comme ça, je vais le faire moi de mon côté, tant pis pour eux!": c'est reparti mon kiki. 2 fois par semaine minimum, histoire de ne pas régresser si je ne progresse pas, et je déchiffrerai ce que je veux, et pas des morceaux imposés sur lesquels je vais passer 3 mois en boucle. J'ai le nom d'un prof particulier dans la région, c'est un peu loin, mais je vais le contacter quand mon planning d'activités autres sera plus clair, histoire de voir si je peux prendre un cours un fois par mois ou par quinzaine, si non emplois du temps coïncident, s'il y a des bus pour y aller.

Et depuis l'hiver dernier j'ai aussi changé de prof de chant. Celle avec qui je travaillais depuis 15 ans aussi me poussait à aller voir une autre prof, en disant qu'elle m'avait appris tout ce qu'elle pouvait m'apprendre en technique, mais que j'avais besoin de travailler avec piano. Et comme j'étais sa dernière élève en chant lyrique, faire venir un pianiste juste pour elle et moi aurait été trop cher. Et depuis elle semble être d'ailleurs partie en retraite, pas de nouvelles d'elle. J'ai donc changé de prof, de pédagogie, et ça m'a fait le plus grand bien. Travailler avec la même personne pendant des années est bien pour une question de confiance, mais elle finit par ne plus entendre vos tics. Là j'ai d'emblée pour corriger des choses.. et faire de gros progrès en quelques mois.

Donc La musique n'en a pas fini avec moi :) la pauvre....

mardi 15 septembre 2015

MAJ:lectures 2015, la méga liste

Mise à jour: la Méga liste 2015 semble bien partie pour se prolonger en 2016. C'est devenu un tonneau des Danaïdes au fil des passages en librairies ou à la médiathèque " oh, ça à l'air pas mal ça, allez hop!", une créature de Frankenstein sur laquelle se sont greffées de plus en plus d'oeuvres au gré des défis  qui apparaissent. De ceux que j'ai commencés sans les finir parce qu'ils ne me passionnaient pas. De ceux que je n'ai pas trouvés et donc mis mentalement de côté pour une prochaine fois.enfin, ça me fait déjà une base pour l'an prochain

oui parce que j'ai fait une fausse liste ABC où il manque des lettres, sur une thématique spéciale geek, mais je me dis que ça serai cool de garder une vue d'ensemble sur mes lectures prévues, sinon ça va vite devenir le souk, à ma bonne habitude! donc un peu de ménage dans ce que j'ai en cours/ en attente de lecture.
En italique ce qui est en cours de lecture ou lu et en attente de chronique au 1 février, en gras, ce qui est lu et chroniqué. Mais avec la foule de challenges que j'ai en cours, je crois qu'il va falloir que je passe au code couleur, au moins pour les challenges un peu particuliers que je suis capable d'oublier en cours de route.

 Je n'ai pas intégré BD et mangas dans la liste, parce que dans ce domaine, j'ai plutôt tendance à lire de manière imprévisible en fonction de ce qui me tombe sous la main ( et l'an dernier, ce sont pas moins de 5 tomes que j'ai gagnés comme ça avec Babelio, avec pour clause de les lire en priorité). Ce fait donc une petite liste d'environ 45/50 bouquins à ce jour, sachant qu'elle n'est qu'indicative et peut bien sûr évoluer en fonction des prêts de copains par exemple, sachant aussi qu'il y en a certains que j'essaye de lire depuis des années et qui me tombent à chaque fois des mains, mais à qui je veux donner une seconde chance avant de les retirer sans pitié de la liste ( le cas de Merle est particulier, le jour même où j'ai commencé à le lire, j'ai appris la mort  de ma grand-mère, du coup, à chaque fois que j'essaye de le reprendre.. ben je finis toujours par le reposer car il me rappelle ce mauvais souvenir)

Challenge Poésie
challenge écrivains japonais
Mois anglais
Halloween 
Littérature du XVIII° siècle 

A- Douglas Adams - Globalement inoffensive 
     Guillaume Apollinaire - alcools
B   Charles Baudelaire - le spleen de Paris
     Bashô - Haiku (+ EJ)
    
C- Arthur C. Clarke - les chants de la terre lointaine
     N de Condorcet - 5 mémoires sur l'instruction publique
     A. Camus - le mythe de Sisyphe
D- A Damasio - la horde du contrevent
E - A.Eschenbach - des milliards de tapis de cheveux
F - Mélanie Fazi - serpentine
     François Faucon - la mort emprisonnée
G - Neil Gaiman
H - Robert Heinlein
     PHD d'Holbach - l'art de ramper 
I - Washington Irving,
J - Brian Jacques - Rougemuraille
     Christian Jacq - l'arbre de vie
K - Stephen King,
      Kawabata Yasunari ( titre à choisir)
L - Ursula Le Guin -Terremer tome 1, ou un autre titre de Lovecraft
      Matthew Lewis - le moine
M - gustav Meyrink - le golem
       Murasaki shikibu - le dit de Genji
       Robert Merle - Paris ma bonne ville 
       Maurice Maeterlinck - Pelleas et Melisande
N - Nodier - smarra
     O- Orwell - la ferme des Animaux
     Ovide - les métamorphoses
 P- Michel Pastoureau - noir
 R  Anne Rice - le sortilège de Babylone
      Maurice Renard - Fantômes et fantoches
S-  Clifford D Simak - Demain les chiens,
     Robert Silverberg - les monades urbaines
     Sophocle - Antigone
T -JRR Tolkien -  la fraternité de l'anneau ( SDA tome 1, nouvelle traduction)
V - un livre de A Van Vogt, à choisir ou un de Verne, ou Vonnegut
      Voltaire - Candide
W- HG Wells - l'île du dr Moreau
Z - Zelazny & Sheckley - apportez moi la tête du prince charmant

lus:
B:
Boulle - Nouvelles
Bradbury - il faut tuer Constance
Tim Burton - entretiens avec Mark Salisbury
C:
Agatha Christie - les pendules
H:
Victor Hugo - Claude Gueux
J:
Henry James - le tour d'écrou
K:
Kim Yu-Jong - une averse
N:
Nagai Kafû - Scènes d'été 
Nagai Kafû - une histoire singulière à l'ouest du fleuve
Cees Nooteboom - Mokusei!
O:
Yoko Ogawa - une parfaite chambre de malade 
P: 
Ellis Peters - le champ du potier
 Terry Pratchett - Le père Porcher
Q:
 Pascal Quignard - Tous les matins du monde 
R:  
 Jorn Riel - la passion secrète de Fjordur
Rosny aîné - les navigateurs de l'infini
J K Rowling - Harry potter tome 5
S:
Shan Sa - la joueuse de Go
Shimazaki Aki - le poids des secrets tomes 1 et 2, tomes 3 et 4, tome 5
Shinoda Chiwaki - l'oeil du serpent
T:
R Tagore - aux bords du Gange
J. Tanizaki - deux amours cruelles

V:
Emile Verhaeren - James Ensor
Y:
Yoshimoto Banana - Dur, dur

MAJ: Bilan 2014 et challenges 2015

C'est la rentrée, il est temps de voir où j'en suis pour les challenges aussi

Illimité:
Odyssée Grecque
Au coeur de la Rome antique
challenge Egypte antique
Bien sur tous 3 compatibles avec le challenge mythologie
et avec le challenge Histoire
Le challenge totem (on choisit son animal fétiche et on lit des trucs qui s'y rapportent. J'ai choisi le serpent - mon signe chinois - et autres bestioles à écailles de la même famille, histoire de pouvoir ajouter un dragon ou un lézard de ci de là)
rentrée littéraire 1220
Challenge Fant'classique
(le site a changé d'adresse;, donc le challenge doit toujours être valide, je ne vois pas d'info contraire)

challenge Classic' Bd ( heu, illimité.. je crois, le site n'est pas à jour)
Objectif tintin ( chez myrtille, comme le challenge mythologies)

âmes sensibles découvrez (sur babelio et Livraddict, pas de page spécifique)

Challenge 2€ , qui existe aussi officiellement encore, mais n'est plus ma priorité

Le challenge minipal , dont je parlais

Le tour du monde: trouvé sur Babelio, un challenge illimité qui comptabilise les pages lues "au forfait" comme des distances parcourues. Un jeu géant des 40 000 bornes dont je parlerai très bientôt


Les très courts:

Octobre 2015
Le mois Italien
Le mois Halloween

Deux en même temps, misère! d'où cette profusion de tri et rangement sur mon blog aujourd'hui!

Fin 21 Décembre 2015
challenge petits plaisirs ( dédié aux livres de moins de 250 pages)

fin 2015
Challenge geek (oui, on geeke encore 1 an!)
reconduit en 2013, Geek 3.0!

 16 novembre 2017
défi " siècle des lumières" par Parthenia


Ce qui a été réussi!

 Fin 21 juin 2014
Des notes et des mots

fin 15 décembre 2014
challenge lieux imaginaires

Fin décembre 2014
un samedi par mois, c'est manga
(il continue peut être en théorie mais j'en doute les dernières mises à jour datent de septembre 2014) 

fin 21 janvier 2015
challenge Royal session n°2,
Liliba l'organisatrice manque de temps et ne l'a donc pas relancé pour 2015


fin 30 janvier 2015
British mysteries 
Je crois qu'il a continué, mais je n'ai simplement pas rempilé cette année., j'ai été raisonnable

 Fin 31 Aout 2015
Ecrivains japonais d'hier et d'aujourd'hui . J'étais partie sur 8 livres et plus, j'ai fini à 18.


Ce qui a été lamentablement  raté!

Fin octobre 2014:
Lesen Sie Deutsch? (1 seule lecture sur 5.. oui mais en VO!)

Fin? 2014 (pas de site, challenge trouvé sur le forum babelio)
Challenge Prix nobel: 1/15

fin 8 octobre 2014:
Gilmore Girls .nouveau site! Comme je pensais que le challenge n'était plus d'actualité, je l'ai mis entre parenthèses. Juste 4 lectures du coup.

Fin janvier 2015
Challenge Miyazaki
2 participations seulement, il n'y avait pas de prérequis, mais c'est quand même peu.

fin juillet 2015: ( compatible avec le challenge Commonwealth)
un an en Irlande
un an en Ecosse 
J'ai misérablement complètement oublié ceux-ci, j'ai peut être des lectures qui seraient rentrées en compte, mais vu mon planning  de ce printemps, j'en doute fort.

fin 2 juillet 2014   Juillet 2015
Littérature du commonwealth
même cause, même effets, je n'ai pas brillé avec celui là. Pour la 2° fois consécutive.

Fin 15 octobre 2015:
challenge poésie ( sur le forum Babelio). Je pars sur 5 recueil d'ici octobre. Et même si la date butoir n'est pas encore arrivée, c'est un échec aussi. Toujours la faute à ce manque de temps.

MAJ: challenge geek 3.0 et ABC 2015

 MAJ également. Je constate que j'ai moins geeké cette année qui a été intense musicale, IRL.

Qui devient pour l'occasion " challenge culture geek" , c'est reparti pour une année de SF, fantastique, exploration spatiale et de tout ce qui s'y rapporte.

Le programme des réjouissances:

Pour l'occasion j'ai bien envie de me refaire un petit challenge ABC thématique, voilà déjà ce que j'ai en tête, vous verrez, je me laisse pas mal d'options mobiles en fonction des envies
LU
* = en cours
A- Douglas Adams - Globalement inoffensive*
B-  Bradbury- Il faut tuer Constance*
C- Arthur C. Clarke - les chants de la terre lointaine
D- peut être la horde du contrevent de A. Damasio
E - A.Eschenbach - des milliards de tapis de cheveux
F - Mélanie Fazi - serpentine
G - Neil Gaiman, à décider
H - Robert Heinlein, titre à décider
I - Washington Irving, titre à trouver
J - Brian Jacques - Rougemuraille ( si j'arrive à le trouver!)
K - Stephen King, titre à décider
L- Ursula Le Guin -Terremer tome 1, ou un autre titre de Lovecraft
M - gustav Meyrink - le golem
N - Nodier - smarra
O- Orwell - la ferme des Animaux
P- Terry Pratchett - Le père Porcher
Q -?????
R - J K Rowling - Harry potter tome 5
S- Clifford D Simak - Demain les chiens, ou Silverberg ( à définir)* Commencé les monades Urbaines de Silverberg qui ne m'a pas tant accroché et que j'ai mis en hiatus , jespère quand même arriver à la finir avant la fin de l'année.
T -JRR Tolkien probablement, titre à choisir
U- ???? ( si je mets Lovecraft à L, est-ce que je peux tricher en mettant Ursula le Guin à U?)
V - un livre de A Van Vogt, à choisir ou un de Verne, ou Vonnegut
W- HG Wells - l'île du dr Moreau
X- ???
Y- Banana Yoshimoto - Kitchen
Z - Zelazny & Sheckley - apportez moi la tête du prince charmant


Si de bonnes âmes ont des suggestions pour les lettres manquantes? Sinon j'essayerai de combler avec des romans policiers et de la littérature générale!

D'autre part je vais quand même tenter de chroniquer un peu plus de films et de séries, et ça tombe bien, je viens de finir de voir la saison 1 de Daria , ai commencé à voir l'animé Psycho-pass , et ça tombe bien, le premier rendez vous est une semaine Miyazaki à partir du 25 janvier ( j'ai vérifié au fait le challenge Miyazaki, lui finit fin janvier, donc , ça colle).
Sinon, j'ai prévu une extension " Asie" au challenge Halloween , parce que des monstres une seule fois dans l'année , c'est trop dur.
 Donc entre le 15 juillet, fête des fantômes en Chine, et le 15 août, O-bon, la fête des morts au Japon ( dans le Kansai, à d'autres endroits, c'est aussi mi juillet), ce sera la fête à tous les revenants, monstres, yôkai (re)venus d'Asie en général.

Au final, 3 lus et 2 en cours, c'est pas brillant , mais à ma grande joie le Mois O-bon a eu son petit succès et nous avons été une poignée à participer à cette fête des monstres japonais, ce qui n'était pas gagné en période de vacances d'été.

lundi 14 septembre 2015

le monstrueux programme d'Halloween

Comme depuis 3 ans, je ne fête plus Halloween seule sur mon blog, mais en compagnie d'une foule toujours plus nombreuse de sorcières, fantômes, démons, goules et monstres.
Du 1 octobre au 5 novembre , au delà des billets personnels,  nous partons en randonnée infernale

Le 5, direction la forêt.. la forêt des damnés plus précisément. Celle où rodent les loup-garous, celle où les sorcières se réunissent pour un sabbat endiablé, celle où sont tapis les tueurs psychopathes...
(probablement la BD le Bois des vierges, ça n'est pas monstrueux, plutôt axé fantastique mais la forêt y est bien présente jusque dans le titre)

Le 9, on pique-nique ensemble et on partage nos recettes. Depuis le temps que j'ai envie de connaître celle de la soupe de crapaud de tante Adrazelle!
(pas de participation prévue à ce jour)

Le 15, arrivée prévue devant la grille rouillée du manoir abandonné. Un livre ou un film de trouille sera de mise pour cette occasion.
(Un livre ou un film qui me fait vraiment peur? je ne sais pas, là comme ça, mais j'ai bien envie de revoir pour l'occasion Shining, le premier que j'ai vu, toute jeune, rien que pour l'ambiance " grille rouillée, lieu isolé et la folie géniale de Jack Nicholson. J'aurais pu choisir Eraserhead, mais je suis plutôt sortie du film en me demande ce que c'était que ce truc et si Lynch avait vraiment voulu dire quelque chose de trop subtil pour moi avec sa femme aux joues de hamster qui danse dans le radiateur, où s'il était juste vraiment barré)
tiens ça me donne une idée: un top des gueules de psychopathes inoubliables, façon " je vais manger ton foie avec des fèves au beurre"

Le 20, nous arriverons au cimetière isolé.. Ci-git .. ci git qui au fait?
C'est l'occasion rêvée de faire ce que j'avais prévu depuis juin dernier: un billet In Memoriam Christopher Lee. Film ou enregistrement de textes lus, je ne sais pas encore, mais ce sera lui que je mettrai à l'honneur.

Le 25... un son suspect dans un caveau. La raison nous commande de fuir, la curiosité (ou les maléfices) nous empêchent de le faire. Un livre ou un film fascinant, qu'on ne peut lâcher...
(pas de participation prévue non plus)

autres billets communs aux dates  encore non définies
2 lectures communes prévues, dates à préciser: Frankenstein de Mary Shelley et les entretiens de Tim Burton.

billets personnels, mais qui m'aime me hante.

- un fantôme russe: La dame de Pique- Pouchkine
- des vampires, forcément transylvaniens: les 100 ans de Dracula - collectif
- des monstres du Nord Pas -De-Calais : Zombillénium - Arthur de Pins
- Je n'ai jamais fini de lire Le prince de la nuit, tiens...on verra si je le trouve les 3 derniers tomes à la médiathèque.
- un petit hommage à l'autre disparu de ces derniers mois: Wes Craven. J'ai bien envie de revoir les Griffes de la nuit ou de découvrir la Colline à des yeux.

Nihon no halloween
- The Ring ( j'avais prévu de le voir pour le mois O-bon, je n'ai pas eu le temps)
- Yamato nadeshiko shichi henge ( série TV, adaptée d'un manga, l'héroïne est une gothique fan de films d'horreur)
Existe aussi dans une version animée

- quelques autres monstres que je n'ai pas encore eu le temps d'aborder cet été
- faire un billet sur les premiers tomes d'Inuyasha qui attend aussi depuis ce moment.

Et ça fera déjà pas mal. Je sens que je n'aurais pas le temps de tout faire, mais j'intègrerai aussi probablement un top de chansons morbides, une sorte de bande son du mois ( genre Wild Roses de Nick Cave, Cemetery Polka de Tom Waits, du Tom Lehrer aussi.. London bridge is falling down), un top de mes sorcières bien aimées de fiction (et quelques sorciers aussi...), j'aimerais bien parler aussi des lwa du vaudou, le baron samedi en tête, des billets comme ça, parce qu'on aime bien les listes...

Le précédent mois Halloween a connu des résurrections temporaires au cours de l'année, pour la nuit de Walpurgis ou pour le mois O-bon, je peux d'ores et déjà annoncer qu'il y aura au moins un billet dans cet esprit là pour Noël avec quelques cantiques très monstrueux.

Je vous souhaite un mois épouvantable!

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture