vendredi 28 octobre 2016

Potion maker ( jeu android gratuit)

Pur commencer, un jeu plutôt simple, mais assez addictif.

Dans tout RPG digne de ce nom il y a le moment où l'on est obligé de passer la boutique de magie chercher des potions de vie, d'énergie, etc.. en se demandant " Pourquoi, mais pourquoi c'est si cher, je dois massacrer des milliers de monstres radins pour une potion!"



Bienvenue dans l'envers du décor: la boutique de magie.

Et donc voilà, l'explication: nous voici chez Pio, petite sorcière-démon ultra kawaii.. Et il va falloir l'aider à faire ses potions, en débloquant de nouveaux ingrédients, en répondant aux requêtes des clients:  une chevalière, une voleuse, un guerrier, une guérisseuse, un sorcier.. mais aussi des gens de la ville: la boulangère, la voisine, le jeune garçon un peu chelou que je soupçonne de se mettre la tête à l'envers avec des potions magiques.. hum d'ailleurs il les achète par 20, il dealerait que ça ne m'étonnerait pas.
Et.. heu . Charlotte. "Madame" de son métier. Oui c'est bien ce que vous pensez, la tenancière de la maison close du village vient chercher des potions d'"énergie".. pour ses clients?
oui elle est déguisée en chat. Je vous explique pourquoi plus loin

Il y a aussi le casse-pied N°1, le collecteur d'impôt, mais je n'ai pas encore trouvé de potion pour " changer un collecteur d'impôts en crapaud".

Et donc peu à peu, on doit amasser de l'argent pour acheter de nouvelles recettes, de plus en plus chères. Du coup, il faut y mettre tout ce qu'on a sous la main pour faire monter le prix de vente. Oeil de cyclope, poil de loup-garou, ailes de fée, griffe de dragon, champignon à pois...

Et c'est donc pour ça que les potions coûtent un bras dans les RPG!


Répondre aux requêtes fait gagner des items :
le bouclier ( valable pour contrer 5 échecs, pour éviter de perdre sa potion quand elle rate. Très intéressant surtout pour les potions  à ingrédients chers qui ont un taux de réussite moindre);
Le X2 ( qui permet de vendre une potion 2 fois plus cher)
le +10% ( monte le taux de réussite de 10 %, là aussi, ça peut être intéressant quand le taux de réussite d'une potion est bas)
 et les tickets "push cat" ( des chats qui viennent aider à rajouter des ingrédients dans la potion, ça va plus vite)
Car ce qui compte, c'est le 1° ingrédient qui détermine de quelle potion il s'agit, et après... en voiture Simone, on ajoute tout ce qu'on veut pour faire monter le prix.

Une autre fonctionnalité: faire une requête, quand un client arrive. Au lieu de répondre à sa demande on l'envoie faire des petits travaux, ce qui permet de gagner des points d'amabilité et quelques items, dont les fées ( qui augmentent par exemple le taux de succès sur un type de potion). Et puis rien que pour le plaisir un peu sadique d'envoyer un guerrier récurer la vaisselle ou un sorcier tester des potions...

Au bout d'un certain nombre de points d'amabilité, Pio gagne du vocabulaire ( hé oui, comme tout bon NPC elle commence le jeu avec une poignée de phrase en boucle. Plus elle gagne en niveau, plus elle a de phrases en stock), et un nouveau personnage se débloque, Tia ( la sorcière blonde.. que je n'aime pas parce que les quelques phrases qu'elle a sont souvent de la frime).

Donc ça n'est pas très compliqué en soi, mais il faut gérer les bonus de manière optimale pour arriver à gagner un max de sous, éviter de payer ses impôts ( je parle comme un ministre du budget, c'est dingue) ce qui ne rapport que 10 points d'amabilité, ou d'accéder à la demande de la voisine " je te parie que tu ne peux pas faire une potion à 1 000 000 de pièces". La potion ne sera pas vendable, et on gagne juste 10 points dont on se fiche un peu vu qu'il est facile d'en gagner 150 par ailleurs en envoyant le guerrier balayer la cour  ou la voisine faire les courses. Et ces masos doivent adorer ça puisqu'ils reviennent et nous apprécient encore plus après.

Encore une autre fonctionnalité : des événements temporaires ( avec des quêtes à remplir, potions particulières à faire, ou ingrédients spéciaux) permettent de débloquer de nouvelles tenues pour l'une ou l'autre des deux sorcières - les tenues sont liées aux saisons souvent, donc, bonjour la crédibilité lorsque c'est un déguisement de lapin de Pâques-  ou des fées à collectionner tels des pokemon.
enfin les fées peuvent aussi être de petits démons
Petite stratégie: arriver à avoir en même temps le bouclier (en cas de ratage), le prix de vente X2, choisir l'ingrédient le plus cher ( potion finale vendue 2 bras au lieu d'un, du coup) et de rajouter un maximum d'ingrédients au premier niveau avant d'améliorer la potion. J'attendais comme une idiote d'arriver au niveau 4 sur 5 pour rajouter des ingrédients au cas où ça louperait dans les 3 premières améliorations,  mais.. non. Mieux vaut faire l'inverse.

Et voilà comment on devient millionnaire en vendant de l'alcool aux mineurs des potions magiques totalement légales.Après c'est la limite de ce type de jeu, dont l'enjeu est de tout débloquer. Une fois que c'est fait, il continue indéfiniment sans d'autre but que " gagner des PO". Je n'y suis pas encore ceci dit.

Le jeu est coréen à la base, mais comme souvent, il y a donc une version anglophone pour l'international. Par contre autant le jeu est plutôt mignon, autant les fans ont bien sûr vite dérivé de manière plutôt chelou suivant l'inamovible règle 34 de l'internet A savoir avant de faire une recherche d'image où il y aura quasiment plus de fanarts que d'images officielles.
Il faut dire que de son côté le jeu prête le flanc(surtout avec Tia et ses nichons qui rebondissant à chaque mouvement): les personnages ont des réactions lorsqu'on leur tape dessus -en même temps faut être un monstre pour embêter Pio- ou qu'on leur gratouille la tête.. ou autres que je n'ai pas testé parce que je m'en fous. Mais bon à vous de voir si vous voulez jouer normalement ou essayer de tripoter les melons de Tia et la mettre en colère.

Mais voilà,un jeu plutôt sympa pour quand j'ai envie de perdre du temps.
journée sorcellerie: un jeu casu avec des sorcières et des potions

1 commentaire:

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture