dimanche 9 octobre 2016

Monstrologie, version cinéma


Allez hop, c'est décidé,  l'an dernier, j'avais fait une liste de sorcières, et après ceux de Guyane, j'ai envie de faire une petite sélection de monstres, dans divers domaines. Tous les  dimanches du mois d'octobre, ce sera  donc un sujet monstrueux.
Et on commence par le cinéma.
De vrais monstres, au sens un minimum dangereux, dans un film dont le but est de coller (un minimum) les miquettes donc non, ET n'a pas sa place ici.
Ah, et puis je n'ai pris que des monstres de films en prises de vue réelles ( ou images de synthèse ponctuelles intégrées à un film classique), je vais essayer de réfléchir à une monstrologie de dessins animés/ films jeunesse pour la semaine prochaine.

Sachant que ce n'est pas un top au sens strict, avec ordre de préférence. Plutôt un classement du plus familier au plus étrange.

Mais d'abord, quels monstres peuvent  apparaître ici? qu'est-ce qui fait un monstre et qu'est-ce qui ne l'est pas.

D'abord je prends monstre au sens surtout visuel, et pas psychologique ( donc pas de Serial Killer ici, Hannibal Lecter agit monstrueusement mais, et c'est le problème, est indétectable au milieu des humains).
Pareil pour Dracula que son apparence rend indétectable, en dépit des quelques restrictions dues au soleil.
Donc soit des animaux hors normes qui agissent logiquement en fonction de leur instinct, soit des humanoïdes qui tiennent plus de la bête que de l'humain.

Mais dans ce deuxième cas, il faut qu'il y ait aussi une origine monstrueuse.
Un humain devenu monstrueux, qui ne l'était pas à la base, je ne vais pas le lister ici: la momie (humain de son vivant et victime d'une malédiction) ou la créature de Frankenstein (la créature est moche, mais n'est pas mauvaise à l'origine, et le devient par la faute du rejet dont elle est victime), les zombies  tout ça..
Freddy, Jason ou Charles Lee Ray ( Chucky) tiennent à la fois des revenants et des serial killers, donc, non plus ( damn' il va me falloir une liste d'humains devenus monstres). En tout cas pour les films, pour l'animation, je m'autorise quelques mutants.

Enfin, j'intègre malgré tout un vampire. Parce qu'il à la fois le côté bien moche qui l'empêche de passer inaperçu,  le côté prédateur affamé de chair humaine, et en bonus, la stratégie de choisir ses victimes.
Lui, moche et méchant.


Mais commençons par les vraies bestioles, donc qui n'ont pas choisi leur sort de monstres, mais rentrent dans le premier cas.

A tout seigneur tout honneur: parce que même si on n'a jamais vu le film, ou vu il y a très longtemps, on connait forcément cette image du roi des animaux géants.

Pareil pour le gros lézard bien énervé..

Et il y a le film qui a (malheureusement ) lancé une mode de requins VS n'importe quoi (entraînant des variations plus ou moins, et plutôt moins que plus, réussies avec des crocodiles, des piranhas, des serpents..) Toujours imité, souvent décliné, jamais égalé. Au grand dam des vrais requins qui ont depuis une réputation de monstres. Alors qu'ils font franchement pâle figure face à leurs ancêtres de la préhistoire...)

même pas besoin de mettre le titre, vous entendez d'ici la musique ( qui compte pour beaucoup dans la réussite du film)

Cependant ça reste des animaux terrestres ou aquatiques simplement un peu plus gros que la moyenne ou plus affamés, ou victimes d'un malencontreux accident nucléaire.

Mais il y en a d'autres dont on ne sait pas trop d'où ils viennent, ni ceux qu'ils veulent ( hormis casser les pieds/ dominer le monde/ réduire les humains en esclavage/ les boulotter)
Certains m'ont marquée personnellement, ce n'est peut être pas le cas de tout le monde, donc hop, un petit développement quand ça me paraît trop vieux ou oublié.

Les Gremlins. Jusque là, ça va.. On les connaît. Ils sont dangereux, ils ont un potentiel de nuisance classé sur l'échelle de Richter, mais ils sont relativement idiots ( les choses ont failli mal tourner dans Gremlins 2, avec l'apparition d'un Gremlin intelligent, bonjour la galère). Et surtout, ils sont drôles. Et bien que les films datent de mon enfance, ce ne sont pas les premiers films de monstres que j'ai vus.
Là aussi ils ont eu une postérité filmique pas toujours convaincante ( critters...)

Les Morlocks, de la Machine à explorer le temps ( version George Pal, merci La dernière séance!). Voilà  l'un des premiers films SF ET de monstres que j'ai vus. Dans un futur très lointain, l'humanité a dégénéré au point de donner deux races distinctes, dégénérée chacune à leur manière: les Eloi qui vivent sur terre, ont encore une apparence humaine, mais sont cons comme des balais à force de glandouiller. Ils n'ont plus aucun instinct de survie, gardent des livres sans trop savoir à quoi ça sert, et ont oublié la notion basique d'entraide.
Ce qui en fait des gigots sur pattes pour les Morlocks, la seconde variété d,humanoïdes, créatures souterraines et verdâtres, bien moches, pas forcément plus malines que leurs proies, mais surtout plus agressives.

Evidemment, c'est d'eux qu'on se souvient, plutôt que des hippies concons ( je n'ai pas vu le film depuis des années, mais je me souviens qu'en fait je n'avais aucune compassion pour les crétins qui se laissaient chasser sans trouver quoi que ce soit à redire. Au contraire, bouffez-les, ils ont mérité un Darwin award)

Attention, maintenant on s'aventure chez les affreux garantis 100% pur monstre d'origine

Lui, parce qu'il n'a vraiment pas une gueule de porte bonheur, qu'on ne sait rien de son origine et qu'en plus, contrairement à ce qu'on pourrait supposer,  il a oublié d'être idiot. Pas d'être méchant. j'en parlerai un peu plus très bientôt.

Mais le predator reste encore humanoïde avec une tête, 4 membres, une manière humaine de se déplacer..

Evidemment, mon favori...Il est moche. Il est baveux, il a bien 4 membres et une tête ( démesurée), mais il est plus proche de l'insecte géant que de l'entité intelligente. Donc encore imprévisible et flippant. L'altérité absolue, le monstre par excellence, et malsain avec ça ( enfin surtout sur les versions dessinées de Giger)

version 1
version 2
Version 3, gentil toutou...
Autant j'ai bien aimé le 4°  film pour l'approche personnelle de JP Jeunet, autant je n'ai pas été convaincue par le design de l'alien hybride , qui a plutôt une tronche de zombie, presque " mignon " par rapport à ses prédécesseurs. J'ai plus gardé en mémoire la série de clones ratés de Ripley.

Et non, la licence Alien ne compte que 4 films. Je refuse catégoriquement d'y intégrer le navet à plusieurs millions de dollars que je me refuse de nommer. 4 films et c'est tout. Ce sujet plein de mauvaise foi résume tout le mal que je peux en penser, merci Monsieur Odieux. Un film qui a osé une scène comme " température extérieure -20°C, blablabla.. l'air est respirable, on enlève les casques" et personne ne fait remarquer que quand même, on se caille un peu et que respirable ne veut pas dire garanti sans danger...) Je.... bref, revenons à  nos monstres.
Et juste pour le plaisir, parce que je n'ai pas vu ce film qui n'augure rien de bon ( je crains le " ok, c'est bon, on va mettre ensemble les deux extraterrestres les plus méchants de l'histoire du ciné, peu importe le scénario, les gens viendront le voir de toute façon, du moment qu'il  y a de la baston)

Invité surprise: Dans toute la galerie de créatures farfelues de Star Wars c'est évidemment Jabba, l'inoubliable grosse limace mafieuse que je me devais d'intégrer, sous peine d'avoir droit à un monument pile à ma taille en carbonite massive


Il m'en reste encore un ( ou plutôt deux issus du même film), qui ne sont ni des animaux réels ou de base réelle, ni des extraterrestres, mais des créatures de  rêve, ou plutôt de cauchemar.

Pan n'est pas très rassurant, mais ça va encore par rapport à son compère..
haaaa! Une des plus belles affreuses tronches de monstre de ces dernières années
Allez,  prochaine monstrologie, l'animation ( classique, marionnettes, synthèse, etc) et les films axés jeunesse et là, promis, il y aura.. des monstres gentils, oui c'est un paradis, lalalalalaa dans l'île aux enfants..


5 commentaires:

  1. Ce billet est parfait pour le nom de ton blog... le cabinet des curiosités ! Et tu y as rassemblé plusieurs de mes frayeurs nocturnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et lequel est ton favori? ou le plus redouté? ;)

      Supprimer
  2. Quel beau florilège ! Parmi toutes ces bébêtes, ma préférée reste le grand blanc de Jaws :-).

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture