dimanche 30 octobre 2016

Monstrologie, version mythologique 1

Décidément je ne m'en lasse pas.. alors là, gros gros billet en vue. Je vais scinder en deux je crois...

Parce que la mythologie, c'est top. Et c'est encore plus top quand ça devient n'importe quoi!


Oui, c'est pas très loin de ça... surtout en ce qui concerne la mythologie grecque: des femmes oiseaux, des hommes chevaux, des lions-chèvres à moins que ça ne soit des chèvres-lions, des lions-oiseaux...

allons donc voir ce qui se passe du côté de la Grèce antique... rien que là, il y a de quoi faire.

Beaucoup sont d'ailleurs devenus des noms génériques ou des expressions imagées.
Cerbère, le chien à trois tête gardien des enfers, une harpie ( oiseau à tête humaine) pour une femme particulièrement désagréable, Chimère ( croisement lion-chèvre) pour un hybride bizarre ou une idée farfelue. Une méduse comme un python ont d'abord été Méduse (la gorgone aux cheveux en serpents qui pétrifiatses adversaire en les "médusant" d'un seul regard) et Python (un dragon de la région de Delphes).

A noter que la génétique est  parfois aussi farfelue elle-même, puisque la chimère ( lion-chèvre qui crache des flammes) est la fille de Typhon ( monstre moitié humain, moitié lion) et d'Echidna ( femme serpent).

Doit y avoir une chèvre parmi les grands-parents, dès fois, les caractères sautent des générations.
 elle a un frère nommé Orthos: un chien à deux têtes. Quelle famille!

Tomber de Charybde en Scylla, c'est échapper à un danger pour tomber tomber dans un autre: Echapper à Charybde ( un tourbillon géant, fille de Poséidon et Gaïa, la mer et la terre) pour se faire dévorer par Scylla, Nymphe transformée en monstre marin.

L'hippocampe était à la base un vrai cheval -poisson tirant le char de Poséidon, avant de désigner un poisson ressemblant à un cheval.

Tous ceux là sont assez connus, avec quelques petits points particuliers à rappeler. Le Sphinx qui terrorise Thèbes, est parfois présenté de sexe féminin ( la sphinge), dotée d'une tête humaine, d'un corps de lion et d'ailes que n'a pas le sphinx égyptien, en tout cas celui de Gizeh




Le minotaure, homme à tête de taureau dans la plupart des cas, mais parfois représenté tel un centaure, avec un corps de taureau et une tête humaine. Pour le coup, vraiment fils d'une humaine à qui Poséidon a joué un sale tour, et d'un taureau. Son goût pour la chair fraîche est notoire.

Tiens les centaures justement.  Certains sont réputés sages et justes ( Chiron ou Pholos), mais la plupart sont bagarreurs, ivrognes et courent après les filles ( mais Atalante courait plus vite et savait tirer à l'arc)

en fait à la base quelquechosetaure, c'est quelque chose + taureau, mais étrangement le suffixe -taure a fini par désigner plusieurs créatures hybrides n'ayant pas grand chose à voir avec les taureaux. Les centaures donc, ou hippocentaures ( mi-homme mi cheval) mais aussi onocentaures ( mi humain mi ânes. J'en connais personnellement et plus d'un! ), et ichtyocentaures ( mi humain mi poisson, avec des sabots en prime)

Tiens, allons voir ce qui se passe sous l'océan! (sifflez j'men fous!). Désolée de devoir vous le dire. Il n'y a pas de sirènes. Il y a  Triton ( un dieu marin) , des tritons (humains dotés de queues de poissons, d'écailles, d'ouies, et de cheveux d'algues) et des néréides ( femmes parfois dotées de queues de poisson). Mais pas de sirènes.
La sirène-poisson c'est une créature nordique, pour la sirène grecque, il faut revenir à la surface et regarder en l'air, car c'est une femme oiseau. Musiciennes accomplies dont le talent ne sert qu'à une chose: distraire les marins qui s'échouent, et venir manger les cadavres.
Beaucoup moins charmant que la petite sirène de Copenhague, n'est ce pas?
illustration du passage sur Ulysse et les sirènes dans L'Odyssée

et apparemment, ces histoires d'oiseaux plaisaient beaucoup aux grecs anciens, puisque outre les sirènes et les harpies, il y a encore les stryges ( femmes ailées avec des serres) oiseaux de nuits réputés voler les cadavres dans les cimetières.

Mais il y en a de moins connus, qui n'ont pas eu l'honneur de donner leur nom à un animal réel ou de figurer sur des représentations, et donc de marquer les mémoires suffisamment pour réapparaître en référence jusqu'à l'époque contemporaine, de grands oubliés.

Kampê: Gardienne du Tartare ( monde des morts réservé aux criminels. Ce que l'on appellerait l'enfer maintenant, les enfers grecs étant simplement le monde de tous les autres morts) une femme fort sympatique, couverte d'écaille, dotée comme Méduse d'une chevelure de serpents et dont l'animal de compagnie est un serpent , posé sur son épaule comme un perroquet sur celle d'un pirate.

Hippalectryon Mi cheval mi coq.Sérieusement. Mi cheval, mi coq. essayez de ne pas rire en l'imaginant.

Lamie: Parfois représentée , il est vrai comme une femme serpent, on oublie un autre de ses attributs: pouvoir enlever et remettre en place ses yeux à volonté. Classe!

En traversant la Méditerrannée, , il y a l'Egypte. Peu de monstres là bas, et je ne vais pas classer dans cette liste les dieux, ou le sphinx représentant le pharaon. Pas envie de me prendre une malédiction venue du passé.

Mais il y a quand même Apophis, qui est un peu à part, bien qu'étant considéré comme dieu. Puisque c'est un serpent géant personnifiant le chaos et la destruction.
Un peu dans le même esprit, Tiamat, déesse primordiale babylonienne de la mer, à la fois positive ( puisque origine de tout) et négative: ses colères sont destructrices et elle est mère d'une armada de monstres. elle aussi est souvent représentée comme un serpent géant.
La mythologie perse (et ses voisines, vu la propension des peuples du moyen-orient à bouger sur un territoire immense) nous a laissé les goules, qui hantent cimetières et déserts à la recherche d'une proie humaine égarée, et les djinns, qui selon leur bon vouloir peuvent manipuler, influencer ou contrôler mentalement les humains. Mieux vaut éviter de s'en faire des ennemis.
de toutes façons, quasiment toutes les divinités, même positives, de ces régions là ont été parla suite transformées en monstre et en démons par la "magie" de la pensée chrétienne/.
exemple?
Isthar,déesse mésopotamienne, Astarté chez les sumériens de l'amour et de la guerre. L'amour c'est cool. La guerre ça l'est moins. Et hop, Ishtar se trouve transformée en Astaroth, démon très très méchant, et vous allez vite laisser tomber vos dieux polythéistes les copains, si vous ne voulez pas subir une malédiction de notre dieu à nous dans l'au delà avec pour la bonne bouche un petit massacre sur ce plan ci pour vous aider à vous décider.


Le simurgh, perse aussi, est un oiseau fabuleux, parfois doté dune tête de chien ou de lion, correspondant à l'oiseau rokh d'Arabie. Il est plutôt positif, mais je devais en parler car  il a la particularité de se régénérer dans le feu. si vous cherchiez d'où vient le phénix, c'est de l'orient (proche u lointain, on le trouve dans toute l'asie)

Misère et je n'en suis encore qu'au monde méditerranéen!
Je vais en rester en Europe, parce qu'entre l'Asie et l'Amérique du sud, j'en ai jusqu'à l'an prochain.
Hop direction l'Europe du nord et les mythes scandinaves.

et question monstres, là, c'est la teuf!...

2 commentaires:

  1. Quel boulot !! mais ton article est génial !! un régal ! je devrais le faire lire à mes élèves de 6è et 5è :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux, c'est volontiers, mais il est loin d'être développé.
      Je ne vois pas par contre de livre qui soit à la fois simple et accessible pour des élèves de cet âge, mais pour une tranche d'âge un peu moins jeune, je ne peux que conseilelr Pandora de JP Vernant, ou La mort dans les yeux , du même auteur ( La méduse, Dionysos et Artémis sont surtout abordés)

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture