dimanche 16 octobre 2016

Monstrologie, version animation et jeunesse

C'est dimanche, c'est le jour des monstres!

Après les vilains monstres de cinéma (et les restrictions "mocheté + mauvaises intentions" pour éviter de me retrouver avec une liste proprement ...monstrueuse) c'est parti pour les films jeunesse et l'animation. et du coup cette fois, il y a des monstres sympas.. et d'autres moins. Là encore, on va aller du mignon au plus sombre.

On commence par, tiens, les dragons, parce que j'aime bien les dragons. Les dragons, c'est cool et sympa (enfin, souvent)

Mes tous premiers monstres.. officiellement ce sont des dinosaures, mais on ne m'ôtera pas de l'idée qu'en fait Casimir et Hippolyte sont des dragons!


Un film qui a sûrement assez mal vieilli, mais que j'aimais bien quand j'étais jeune. donc je ne le reverrai pas, ni son remake.


Cools et sympas et amis avec les enfants

Bon, c'est vrai, certains sont moins sympas...
La seule et unique raison de regarder La Belle au bois dormant
C'est vrai que les dragons ont une côte de popularité prodigieuse, mais il y a quand même d'autres monstres qui méritent d'être mentionnés.

et même quand ils essayent de faire peur, ils y réussissent très moyennement
ou sont eux même effrayés par des monstres plus gros... ( Fraggle Rock)

Je sais je sais, vous voulez des monstres moins gentillets?

C'est pas tellement en Europe qu'il faut aller les chercher. Et principalement chez un seul réalisateur. et c'est pour ça (entre une foule d'autres raisons) qu'on l'aime. Miyazaki est un maître es monstres, qu'ils soient positifs, négatifs ou ambivalents ce qui est encore plus intéressant. Car oui, ce n'est pas parce qu'on s'adresse à priori à un public jeune qu'il faut que les monstres soient inoffensifs.

(oui en fait presque tous les personnages de Chihiro pourraient apparaître ici)

Et maintenant, un peu de SF, parce que par association d'idée , Sans Visage m'a rappelé le Zeiram, monstrueux extraterrestre de la courte et méconnue série des années 90 Iria Zeiram ( que j'avais vue un jour par hasard à la Tv et que j'ai eu beaucoup de mal à retrouver).

Le Zeiram est une entité extra terrestre étrange avec une tête en forme de champignon, doté du même genre de masque que Sans-Visage. Là on a nouveau affaire à un  monstre bien méchant, géant et quasiment immortel.

Plus connus, et particulièrement sinistres, car résultant de manipulations douteuses, les chimères et les homoncules de Full Metal Alchemist.
Pour ceux qui ne connaissent pas, cette triste créature mutante dotée de la parole demande sans cesse à ce qu'on l'achève
Et eux sont l'incarnation des 7 péchés capitaux.

Encore plus bizarre. Le long métrage, une fois de plus assez peu connu, Vampire hunter D Bloodlust ( il y a eu un premier vampire hunter D dans les années 80, avec quelques bonnes idées, mais desservi par une animation très datée et assez moche, même pour l'époque)
Bloodlust est intéressant , car déjà largement mieux animé, et aux confluents de plusieurs genres, ce que le 1° ne faisait que survoler: SF, fantastique, horreur et western, a l'image de son héros chasseur de prime monté sur un cheval mécanique, qui chasse les ghoules, étant lui même un hybride d'humain et de vampire (oui un peu dans la même idée que Blade)
Mais on trouve parfois des créatures assez sympa dans l'anime ( pour le manga et les nouvelles dont il est issu, je ne sais pas), telles des raies volantes qui nichent dans le sable du désert, ou.. ce loup garou inhabituel.



Mais voilà une fois de plus, si on veut trouver quelque chose d'un peu plus sombre en matière d'animation ou de film jeunesse, ce n'est pas tellement  en occident qu'on le trouve, et bien que les dessins animés français sortent en général leur épingle du jeu avec des idées originales ( la prophétie des grenouilles, le château des singes kirikou..) dès qu'il s'agit de mettre en scène la peur, c'est nettement plus frileux. Sylvain Chomet et son graphisme original s'en tirent plutôt bien ( la vieille dame et les pigeons, les triplettes de Belleville..) dans un genre plus étrange que franchement fantastique.JF Laguionie fait plutôt dans l'aventure, et René Laloux dans la SF (même si je vous conseille d'aller voir Les maîtres du Temps toutes affaires cessantes!)

Mais je sens qu'on va me dire " ha, mais il y a des monstres dans l'animation française, pourquoi tu n'as pas parlé d'un monstre à Paris"?. Certes. Pour l'excellente raison que je ne l'ai pas aimé. Je l'ai trouvé justement trop mignonnet, plan plan, et desservi par les voix de Vanessa Paradis que je déteste absolument et M que je n'aime pas vraiment ( et aussi le côté comédie musicale, même si pour une fois, le fait que ça se passe dans un cabaret justifie les chansons, le fait d'intégrer des chansons dans un dessin animé en général,  " pour faire comme chez Disney" me gave. Dans "le château des singes", par ailleurs très bon, il n'y en a qu'une en plein milieu, mais ça casse absolument le rythme du film, alors que ça passait mieux dans Kirikou, mieux intégré dans l'histoire)
Donc comme le but est quand même de parler de choses que j'aime qu'elles soient très connues ou beaucoup moins, je fais l'impasse sur ce dont je n'ai rien de positif ou presque à dire.

Une exception notable quand même, venue des USA. A l'origine j'ai failli le classer dans la catégorie "film", simplement, parce qu'on n'est pas vraiment dans le domaine de la jeunesse. Mais je l'ai réservé pour ici vu  qu'il s'agit de marionnettes. Histoire de prouver que , malgré quelques défauts, animation ( sur Cellulos, en image de synthèse, en pâte à modeler, en papier découpé ou ici, en marionnette) ne signifie pas "gentillet" ou réservé aux enfants.

Dark crystal.
D'un côté les Mystiques, des heu... tortues géantes à trois bras? Tatous? Dur à dire. Aux prises avec les Skeksès, vautours humanoïdes très mal intentionnés.Entre les deux les Gelflings, sortes d'elfes
Là encore un film que j'ai vu il y a très, trop longtemps pour m'en souvenir dans le détail. J'étais trop jeune je crois et je ne l'ai pas apprécié à sa juste valeur, mais j'ai gardé en mémoire les monstres et les montures bizarres qui semblent sortir d'un tableau de Dali. Je l'ai revu à l'époque de la fac, et rebelote, j'arrive à percevoir qu'il y a quelques chose d'intéressant, une inventivité hors-norme mais une chose me dérange, qui m'empêche toujours d'adhérer pleinement: les Gelflings Je n'ai rien mais alors rien à secouer des gentils lutins et de leur drame personnel.c omme souvent je m'intéresse plus au cadre de l'histoire et aux personnages secondaires et pas  d'exception, j 'ai trouvé plus intéressante l'opposition entre les Skeksès et les mystiques. Mais bon, à revoir une troisième fois, j'ai un peu plus de bagage fantasy maintenant, mon regard aura sûrement changé.
 

1 commentaire:

  1. Mes chouchous : Crockmou et Falcor de l'histoire sans fin (je le revois une année sur 2 avec mes élèves de 6ème vers Noël et franchement, la magie opère toujours... ^_^).

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture