dimanche 30 octobre 2016

Monstrologie version mythologique (2)

Haaa les voilà, mes bestioles scandinaves. Plutôt que de monstres, le terme étant ambigu, on va parler de créatures légendaires au sens large.

Et là non plus il n'en manque pas, on parle quand même d'une tradition où le mythe de la création comporte une vache nommée Audhumla, apparue.. ou plutôt condensée? de la brume née de la rencontre entre le chaud et le froid. Et qui fait apparaître le premier être vivant en dehors d'elle même , Buri, en léchant les blocs de glace.

Oui c'est n'importe quoi on est d'accord. Mais ailleurs c'est un dieu tout seul qui fabrique un bonhomme sculpté dans la terre, une femme crée avec une côte, on ajoute un serpent venu d'on ne sait où et un pommier magique et hop, le tour est joué. Qui veut discuter de logique et de crédibilité?

Après il y a beaucoup d'animaux dans la mythologie nordique qui ne sont pas des monstres au sens "attention danger". Le corbeaux d'Odin Hugin et Munin, Geri et Freki ses loups, les boucs qui tirent son char, les cerfs qui broutent l'arbre Yggdrasil. Il y a aussi Heidrun la chèvre qui ne produit pas du lait, mais de l'hydromel. pour le banquet des guerriers morts au combat (tiens je boirais bien du.. du.. du lait de chèvre, voilà, c'est ça). Elle est accompagnée d'Eikthyrnir, un cerf dont les bois créent la source Hvergelmir, source de tous les cours d'eau.
Odin et ses animaux. Des loups et des corbeaux. N'oublions pas qu'Odin est un dieu de la guerre entre autres et que donc ses animaux sont ceux qu'on peut trouver après une bataille.. "nettoyant "les lieux . De mauvais augure donc, mais utile. Presque toutes les créatures qui vont suivre ont cette ambivalence.

Mais ça reste des corbeaux, des boucs, des cerfs et une chèvre à peu près classiques, hormis leur talent un peu spécial et /ou alcoolisé.

D'autres ont des caractéristiques d'animaux " normaux" mais des attributions ou facultés encore plus spéciales. Rien que pour la faune qui habite Yggdrasil, il y en aurait pour un moment: de Nidhogg le serpent gardien de la source Hvergelmir ( oui, celle qui sort des bois du cerf) qui en  ronge les racines, à l'aigle de la connaissance perché sur l'arbre, en passant par Ratatosk l'écureuil messager qui fait le lien entre les deux: l'aigle et le serpent ne se supportent pas et l'écureuil est chargé de colporter les ragots et les instultes qu'ils s'échangent. et ce ne sont que les principaux, cet arbre est un écosystème à lui seul.

Le malchanceux Sahrimnir est un sanglier, tué et cuisiné tous les jours... et qui réapparaît tous les jours, pour être à nouveau mangé.. Pas une vie.

Gullinborsti, a plus de chance, puisqu'il tire le char de Freyr dieu de la chance, de la fortune, et des phénomènes météorologique. Oui, un dieu qui fit la pluie et le beau temps. Et donc, Gullinborsti ( soie d'or) son sanglier courrait aussi vite qu'un cheval, savait courir sur l'eau et.. brillait dans le noir d'où son nom. Freya, déesse soeur de Freyr - cette phrase sonne bizarrement - possède aussi entre autre un sanglier à la rapidité surprenant comme animal tutélaire, Hildisvini ( "cochon de bataille") est sa monture en temps de guerre. en temps de paix, elle se déplace en char tiré par des chats ( que j'imagine facilement être des chats des forêts norvégiennes)
( Ce qui paraîtrait outrageant dans la culture méditerranéenne, asseoir une déesse sur un gros sanglier, ne l'est évidemment pas dans le monde nordique)

Le cheval Skinfaxi , qui appartient au géant Dagr ( jour)  possède une crinière lumineuse qui fait apparaître l'aube.Sa mère Nott ( la nuit) possède Hrimfaxi, cheval noir qui créait la rosée ( nota, j'aime l'idée que le jour soit le fils de la nuit)

Autre légende sur le jour et  la nuit: Hati et Sköll sont deux loups géants. L'un poursuit perpétuellement la lune et l'autre le soleil ( les sources sont contradictoire sur qui poursuit qui) Croisons les doigts pour qu'ils ne les rattrapent pas, ce jour là.. on sera tous mal partis, dieux, humains ou animaux, puisque ce sera le Ragnarök autant dire la fin du monde ( ou la fin d'un monde en tout cas)


Beaucoup de ces animaux "magiques" sont des représentants, des assistants ou des opposants à un dieu ou une déesse en particulier. Donc, monstres, oui et non en fait, pas au sens le plus commun. Ils ne sont ni positifs, ni négatifs, mais neutres, en fonction de la situation. Et même les dangereux ne le sont qu'en certaines occasions. La subtilité de la mythologie nordique, et la raison qui fait qu'elle me plaît énormément, c'est que les choses sont rarement entièrement bonne ou mauvaises. Le cas emblématique étant le dieu Loki, néfaste la plupart du temps, mais nécessaire aux autres dieux car il fait les sales boulots à leur place, et s'il fait des mauvaises blagues, il en est lui-même souvent la victime. Donc l'ambivalence incarnée (et à tous les points de vue, tant sa nature même est insaisissable, le dieu lui même se changeant parfois en animal)

Et à vrai dire beaucoup des monstres "monstrueux" ont par leur origine ou leur fonction rattachés au dieu Loki. Soit parce qu'il lui sont apparentés, et sa descendance contient plus d'une bestiole étrange, soit parce qu'ils sont liés à sa punition  ou au Ragnarök qui se déclenchera lorsqu'ils se détachera du rocher auquel il est enchaîné et que les loups rattraperont et mangeront les astres.
Hum je crois que je ne vais pas m'amuser à tracer leur parentèle qui doit plus ressembler à un TP de chimie qu'à un arbre généalogique.

Mais en tout cas, l'ami Loki compte parmi ses enfants un cheval à 8 sabots, Sleipnir, résultat d'une erreur de calcul lorsque le dieu s'est transformé en jument et retrouvé poursuivi par un étalon - oui on parle d'un dieu qui peut se transformer en n'importe quoi, et ne se préoccupe pas beaucoup des questions de genre. Et le cheval Sleipnir devient la monture d'Odin, chef des dieux. Donc un fois de plus, le négatif peut révéler du positif et inversement.
:-D

Fenrir, un autre fiston de Loki, est un loup géant enchaîné, qui se libèrera aussi au même moment et mangera Odin ( je vous l'ai dit, on est mal partis si même le chef des dieux finit dans l'estomac d'un loup). D'abord mignon louveteau élevé par les Ases ( dieux célestes), il mange beaucoup, vraiment beaucoup ( y compris la main du dieu Tyr dans une des légendes qui le mettent en scène, parfaite illustration de l'expression "mordre la main qui vous nourrit"), et se retrouve attaché lorsqu'une prophétie déclare révèle son rôle dans le Ragnarök. Hati et Sköll , mentionnés plus hauts sont ses enfants .

Jörmungand, troisième fiston de Loki, est un serpent géant ( les vikings avaient une conception assez étrange de la parenté, je crois), qui, jeté à l'eau par les Ases pour échapper à la même prophétie est devenu serpent de mer qui se mord la queue et entoure la terre provoquant des raz-de-marée lorsqu'il bouge. encore un exemple de créature ambivalente: négatif pour  les catastrophes naturelles, mais nécessaire, son " anneau" assure la cohésion de la terre. et lui aussi se fâchera beaucoup lorsqu'il en ara l'occasion, en provoquant un raz-de-marée colossal. Et c'est le dieu Thor qui y laissera sa peau, mortellement mordu par le serpent juste avant de le tuer.

D'autres monstres vont d'ailleurs se libérer de la tutelle de "leur" dieu au Ragnarôk tel Garm ( le Hurleur) chien géant- à une seule tête - gardien de la porte du Niflheim, l'autre monde, dirigé au passage par une femme, la déesse Hel. Comme quoi la parité ne date pas d'aujourd'hui dans les pays du nord, je dis ça comme ça.
même si Hel est bien baraquée, c'est toujours une femme
Il me manque les dragons.Enfin, le dragon, le plus connu, celui qui a fixé dans l'idée commune l'image du dragon qui veille férocement sur un trésor. si vous vous demandiez comme moi ce qu'un dragon pouvait bien faire avec de l'or, voilà la raison:

Elle est liée une fois de plus à Loki, mais sans mauvaise intention, c'est vraiment l'accident bête cette fois. Parti avec Odin et Hönir ( un autre dieu bien moins connu) à la chasse, et hébergés chez Hreimdar, le roi des nains, ils ramènent une loutre. Par manque de chance, il s'agit de Otr, fils du roi des nains, qui allait souvent pêcher trancsformé en loutre. Je vous le dis, la faute à pas de chance.
Pour compensation, le roi demande alors à Loki d'aller voler le trésor du riche nain Andvari, ce qui est fait, mais Andvari maudit le trésor qui attirera la mort sur quiconque voudra le garder. Le butin ramené, Loki prévient Hreimdar qui n'en a cure, et se retrouve vite assassiné par Fafnir et Regin ses deux fils restant, à qui il a refusé une part du trésor. Les deux frères finissent à leur tour par se disputer, et Fafnir met en fuite son frère pour garder le trésor, qu'il garde.. en se transformant en dragon ( hé oui, la malédiction était dirigée contre un humain, un nain ou un dieu, pas contre un animal.. c'est futé!)
L'histoire ne s'arrête pas là puisque Regin va se venger par la suite en envoyant le guerrier Siegfried trucider le dragon Fafnir.. mais en tout cas, voilà d'où vient cette idée que dragon = trésor. Le vrai trésor pour le coup, c'est plutôt le sang du dragon, source d'invulnérabilité lorsqu'on se baigne dedans ( beuuuuh). Evidemment Siegfried ne se rend pas compte qu'une feuille lui est tombée dans le dos et donc qu'une petite zone reste vulnérable.. variante nordique du talon d'Achille.

L'épisode de Siegfried se battant contre le dragon est d'ailleurs devenu plus célèbre que la raison pour laquelle le dragon est là en premier lieu, et ce, grâce à Wagner qui a mis en scène l'histoire de Siegfried dans son opéra du même titre.

il y aurait encore énormément à dire sur la mythologie, et j'ai consciemment occulté pas mal de régions du globe... peut être un tour d'horizon de la sorcellerie à une prochaine occasion?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture