jeudi 20 juin 2013

La mysterieuse affaire de Styles - Agatha Christie

3° crime à résoudre pour l'agent Purple dans le cadre du mois anglais et des British Mysteries.
Cette fois, la victime est une vieille dame très riche retrouvée morte dans sa chambre, verrouillée empoisonnée avec de la strychnine. Qui donc a pu commettre le meurtre? Son second mari, que toute la famille semble détester depuis qu'il a annihilé tous leurs espoirs d'héritage? Un de ses deux beaux fils, ne supportant pas cette trahison? Ou n'importe lequel des habitants de la grande maison, qui avaient beaucoup à perdre avec ce mariage. Et pourquoi la victime a-t-elle fait allumer un feu dans sa chambre en plein mois de juillet. Heureusement le Capitaine Hastings, invité de la maison est là, et ça tombe bien, il espère se reconvertir en détective " à la Sherlock holmes" de son propre aveu, à la fin de la guerre ( la I° guerre mondiale n'est palpable dans cette maison bourgeoise que par les restrictions qu'elle impose au train de vie: manger plus tôt pour économiser l'électricité, ne pas gâcher, mais réutiliser le papier...). Mais force est de constater que ses déductions ne mèneraient pas loin sans l'aide providentielle d'un policier Belge réfugié en Angleterre, une de ses vieilles connaissances, un curieux bonhomme dénommé Hercule Poirot...

Enfin, j'ai pris le temps de lire cette première aventure de celui qui allait devenir le personnage peut-être le plus célèbre de toute la littérature policière. Où on découvre ses méthodes très.. méthodiques, bien que leur logique échappe quelque peu au pauvre Hastings, Poirot adorant laisser planer le doute sur ses intentions. Où on découvre aussi ses petites manies, du genre,  ranger systématiquement les objets qui ne lui paraissent pas assez symétrique, même sur le lieu du crime, ou encore, casser les pieds à une dame pour qu'elle mette sa broche bien droite. Et son orgueil. Car Poirot est conscient de sa supériorité intellectuelle et en joue. Ce qui en ferait un personnage assez pénible s'il n'était pas contrebalancé par le sympathique, mais un peu brouillon, Capitaine Hastings.
Et j'ai eu beau avoir déjà vu cette enquête un nombre incalculable de fois en version TV, et donc connaître l'assassin, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire, car tout est plus détaillé dans le livre, forcément.  Le duo Poirot / Hastings fonctionne bien. On voit pour la première fois la fameuse "méthode Poirot", qui consiste au chapitre final à rassembler tout le monde, à pointer les indices qui accusent untel , avant de le disculper, avant de porter le coup final à l'assassin en le ridiculisant devant tout les autres suspects. C'est devenu classique depuis, mais, j'accroche! Même si l'ombre de Sherlock Holmes plane un tout petit peu trop car l'enquêteur très intelligent  et son acolyte qui se perd dans les méandres de l'enquête, c'est Holmes et Watson. C'est le seul mini reproche que je ferai à ce tome, car de mémoire, par la suite, les deux héros se détachent plus de leurs modèle, en tout cas c'est moins sensible (il faut dire que le hasard à fait que dans la plupart des autres volumes que j'ai lus, Hastings apparaît peu, ou pas)

Et bon là aussi, je dois reconnaître que de toutes les adaptations possibles , c'est celle de ITV que je retiens  Désolée pour Peter Ustinov et Albert Finney, mais.., non David Suchet correspond tellement à Poirot que les autres n'ont aucune chance  ( d'ailleurs, c'est fou, mais à la lecture, dans ma tête, c'en était au point que j'entendais la voix de Roger Carel qui double david suchet dans la version française). J'étais même tombée une fois sur une adaptation, j'avoue ne plus me souvenir du titre adapté, avec Peter Ustinov en Poirot et David suchet en inspecteur Japp... Hé bien non, ça ne collait pas, c'était même vraiment étrange ( ce qui explique probablement que je ne me souvienne plus du titre)

du coup, pour moi, Hastings, Poirot et Japp, ce sont eux et personne d'autre ( dommage qu'il n'y ai pas d'image de l'auteur avec ses interprètes comme pour Cadfael, mais Agatha Christie n'était plus de ce monde avant le début de cette série)
enquête n°3: résolue!
idée 111: des flammes

3 commentaires:

  1. L'agent Purple aura beaucoup oeuvré pour le mois anglais ;) Merci à toi pour ce nouveau billet qui allonge encore ma LAL !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu ado! Mais il faut absolument que je le relise! En fait, je veux tous les relire! Et un jour, je verrai une adaptation télé! Un jour!

    RépondreSupprimer
  3. J'avais bien aimé cette enquête ! (comme beaucoup d'autres d'ailleurs mettant en scène l'amusant duo !). Je viens de revoir quelques adaptations et effectivement Suchet incarne vraiment bien Poirot. C'est un vrai plaisir de les voir.

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture