dimanche 25 décembre 2011

Les travaux d'Hercule - Agatha Christie

C'est le 25 décembre! Et pour fêter ça, c'est le jour de la lecture commune " spécial Agatha Christie" du mois anglais...

Je vous propose donc les travaux d'Hercule ( un titre que je ne connaissais pas, trouvé totalement par hasard chez un bouquiniste).

Le principe est simple: Agatha Christie adapte les douze travaux d'Hercule, en clin d'oeil, via son détective fétiche.. Je ne vous ferai pas l'affront de vous le présenter?

Donc, ce recueil contient six nouvelles , les six autres étant publiés sous le titre Les écuries d'Augias ( faut que je le trouve maintenant...). L'argument est simplissime: Hercule Poirot a décidé de prendre sa retraite, mais auparavant, il souhaite mener 12 enquêtes, même les plus farfelues, dans la mesure ou elles lui font penser aux travaux de son homologue grec. Avec comme autre dénominateur commun que la solution est à chaque fois celle que l'on attendait pas.

On a donc:

- Le lion de Némée: le "lion" est un pékinois - car surnommé "chien lion" en Chine- enlevé en plein jour, contre rançon, dans un parc par un "gang" ultra-spécialisé, qui n'enlève QUE des Pékinois.

- L'hydre de Lerne, c'est la rumeur dont est victime un médecin de campagne veuf, soupçonné par ses voisins d'avoir hâté le trépas de sa défunte femme afin d'épouser son infirmière. Car telle l'hydre dont les têtes coupées repoussent sans cesse, la rumeur est tenace...

-La biche aux pieds d'airain, imbattable à la course, c'est une femme de chambre portée disparue, et qu'Hercule Poirot va tenter de localiser, mais les pistes s'évanouissent l'une après l'autre.. l'enquête le mène en France, puis en Italie, puis en suisse ( bon, celle là m'a paru la plus évidente, j'ai vu la solution venir à 2 kms)

-Le sanglier d'Erymanthe: le "sanglier" est le surnom que donne la police à un criminel en fuite, et qui justement, se trouve dans le coin de Suisse où Hercule Poirot passe quelques jours de vacances suite à sa précédente enquête.. De la neige, un hôtel perdu dans la montagne, un téléphérique en panne, un dangereux criminel caché...tout est dans l'ambiance.

- Les oiseaux du lac Stymphale: les monstres gourmands de chair humaine sont ici personnifiés par deux femmes, spécialistes du chantage.. là aussi, un peu facile, la solution se devine assez facilement  - et d'ailleurs Hercule Poirot intervient très peu.

- La ceinture d'Hippolyte: c'est le titre d'un tableau de Rubens volé dans une galerie. L'affaire n'intéresse que peu Hercule Poirot, qui enquête à ce moment là sur la disparition mystérieuse d'une lycéenne étudiant l'art... et tout laisse à penser que les deux enquêtes peuvent avoir un lien.

C'est loin d'être le meilleur Christie que j'ai lu. En fait, la plupart des enquêtes sont soit trop courtes, soit trop anecdotiques pour être vraiment intéressantes, hormis la partie de Cluedo en pleine suisse du Sanglier.. La Biche étant le moins palpitant à mon sens - trop prévisible et la fin est un peu bâclée - et même j'irais jusqu'à dire , un peu gnan-gnan, ce qui est dommage pour une nouvelle. Mais ça reste une lecture rapide et divertissante, et je lirai quand même la suite sans déplaisir.

6/5! Bonus!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture