vendredi 23 décembre 2011

A ceremony of carols - Benjamin britten



Puisque Noël approche, je vais faire un petit détour par les carols, ces chants de noël particulièrement prisés outre manche, souvent chanté par des groupes de musiciens de rues, pas toujours religieuses d'ailleurs ( mais rassurez vous, je vais vous épargner " we wish you a merry christmas", trop évident). Le nom dérive d'ailleurs vraisemblablement de la carole, danse en cercle pratiquée en Europe au moyen-âge et à la renaissance -et même probablement encore avant si vous voulez mon avis, je vois tout à fait bien les peuples celtes danser en rond au solstice d'hiver pour célébrer le rallongement des jours, les danses solaires sont assez courantes partout sur le globe. Oui, c'est mon côté celte qui s'exprime comme chaque année à cette époque.
Heum, donc,la partie danse ayant disparue, il est resté le morceau chanté, particulièrement pour les fêtes de fin d'année.

Des origines médiévales, les carols ont gardé des accords un peu particuliers ( rassurez-vous bis, je ne vais pas vous faire un cours d'histoire de la musique sur le plain chant, l'ars nova et l'ars subtilior :)).  En clair: ça sonne médiéval.

Je vous présente Mr Britten
Et ce même lorsque la composition est relativement récente, et c'est là ou je voulais en venir: l'oeuvre chorale " A ceremony of carols" de Benjamin Britten (1913- 1976). Britten est assez peu connu du grand public bien qu'il soit un des principaux compositeurs anglais récents, il faut reconnaître que la musique moderne fait souvent un peu peur, et cette Ceremony of Carol est peut-être une de ses oeuvres les plus abordables pour découvrir le compositeur.

On y va?

Donc a Ceremony of carols est une pièce pour choeur d'enfants et harpe, qui est intéressante dans la mesure où Britten s'est efforcé de faire coller sa musique aux textes. Les textes sont en latin soit en moyen anglais ( j'adore, on dirait un peu de l'allemand ou du saxon, pour une fanatique d'étymologie comme moi, c'est un vrai plaisir), et donc la musique, logiquement, pastiche celle de l'époque, pour donner une sorte de fil directeur entre des morceaux qui ne formaient pas une oeuvre complète, à la base.  la plupart des textes datent des XIV° XV° et XVI° siècles au plus tard, excepté le premier qui est une antienne grégorienne plus ancienne. Et en plus je vous les ai trouvé par un cheur qui sonne juste ( ce n'est pas toujours le cas pour les choeurs d'enfants malheureusement.. mais bon c'est le Trinity college of Cambridge quand même!)

1. "Procession"


2. "Wolcum Yole!" (j'aime beaucoup ce morceau, à la fois ancien et contemporain, qui sonne un peu comme le travail de Orff sur les Carmina Burana)

3. "There is no Rose"

4a. "That yonge child"

4b. "Balulalow"


5. "As dew in Aprille"
 6. "This little Babe"


7. "Interlude" (harp solo)

8. "In Freezing Winter Night"

9. "Spring Carol"

10. "Deo Gracias"

11. "Recession" ("Hodie")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture