mercredi 30 avril 2014

Le sceptre d'Ottokar - Hergé

Mois Belge oblige, comment passer à côté du plus célèbre dessinateur du pays.

Il faut dire que je suis novice en matière de Tintin, hé oui.. j'avais essayé d'en lire quand j'étais gamine, et je n'avais pas accroché. Donc, j'ai pris, au pif, le premier tome trouvé chez un bouquiniste, et c'est parti pour les aventures de Tintin, qui se retrouve ici embarqué malgré lui dans une tentative de putsch en Syldavie, obscur petit pays des balkans: des révolutionnaires on prévu de dérober le sceptre royal, et sans l'insigne de son pouvoir, Muskar XII , actuel roi du pays, devra abdiquer. simple comme bonjour! Par un concours de circonstance, Tintin accompagne un savant, le professeur Halambique, parti étudier la sigillographie en Syldavie. Mais le professeur est louche, et Tintin ne tarde pas a découvrir le pot-aux-roses: c'est un coup monté pour destituer le chef d'état. Il va falloir avertir le roi, ce qui n'est pas gagné, dans ce pays où la corruption règne à tous les niveaux. Hélas le sceptre est volé avant que le souverain soit averti, il va donc falloir le retrouver.

Bon, ben, finalement, je n'accroche pas plus que quand j'étais plus jeune, mais au moins je peux dire ce qui me gène: Hergé est un bon dessinateur, mais comme scénariste, j'ai du mal. La même BD avec un autre scénariste en fait, je pense que ça serait mieux passé. Ici, j'ai un petit souci avec la narration, parfois trop bavarde : sans mentir, je n'ai jamais vu autant de texte dans une même bulle, certaines prennent plus des deux tiers de la case, là où une notation comme " après avoir tout raconté à la police".

voilà ce que je veux dire en parlant de bulles immenses. en fait, le même texte scindé en 2 bulles plus petites aurait été plus "digeste"
 Et parfois c'est l'inverse, il y a des trous narratifs : le vol de l'avion par exemple: hein? mais.. chais pas, une case, où on voit Tintin s'approcher pour voler un avion non, ça n'aurait pas été de trop. Non, on le voit dans la campagne se demander " tiens un avion où va-t-il atterrir", puis deux gardes qui discutent.. et Tintin aux commandes de l'avion déjà dans le ciel.

Après, mais ça c'est une constante, sauf que ça me fait toujours marrer: quand un BD se passe à l'étranger, ici, un pays dont l'écriture et la langue est cyrillique ( voir " gendarmaskaia" écrit en alphabet cyrillique), c'est bête à souligner mais: le héros n'est pas censé comprendre, d'où l'incompréhension avec les deux paysans qu'il rencontre en arrivant dans le pays. Sauf que par la suite, ben, tout le monde parle couramment français, la police, le quidam, même les conspirateurs entre eux. Même les panneaux, les tracts, les lettres sont en français, pas la moindre petite convention graphique pour essayer de continuer sur la lancée , chais pas moi, un R ou un N à l'envers par ci-par là, juste pour la forme?  dommage, il avait commencé , mais n'a pas poursuivi sur sa lancée. Mais c'est marrant, la devise syldave '" Eih bennek, eih blavek"  sonne très belge en fait !
voilà quelque chose comme ça, ça aide l'immersion dans le contexte " étranger"

Je sais, je pinaille, la BD date de 1938, le langage graphique  n'était pas encore vraiment en place. Mais bon, du coup, pour une BD de 1938, c'est pas mal, sauf que, d'un point de vue narratif, et c'est ce qui compte le plus pour moi, ça a assez mal vieilli.

Par contre il est très intéressant de voir qu'une BD de 1938 par le tentative de coup d'état, de menaces d'invasion entre 2 pays voisins ( la Syldavie et la Bordurie) avec un traitre nommé Musstler. Toute ressemblance avec DEUX dictateurs de l'époque... LA première édition était d'ailleurs en noir et blanc, la version colorisé date de 1947, donc , après les tristes événements qui menaçaient. C'est la réédition que j'ai, donc je le mentionne après avoir fouillé le net: album colorisé avec la colaboration d'une autre célébrité de la BD belge: Edgar P. Jacobs

En fait voilà: graphiquement, j'aime bien, narrativement,  beaucoup moins, mais le contexte et la transposition des événements de l'époque sont très intéressants. Du coup je l'ai lu avec intérêt, mais sans être passionnée par l'histoire, si vous voyez ce que je veux dire.
Bon j'ai encore le Crabe aux pinces d'Or et On a marché sur la lune, quelque part, donc je re-tenterai le coup
Bd+ classique
pays imaginaires: la Syldavie et la Bordurie
un roi
une première lecture ( sur 3) pour le challenge tintin de Myrtille!
idée 142: quelque chose avec des poils: un chien

1 commentaire:

  1. J'ai dévoré les Tintin étant enfant, il faudrait que je m'y replonge pour voir si j'ai le même ressenti que toi...

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture