lundi 21 avril 2014

Ahriman's prophecy ( RPG indé gratuit)

Tiens, et si je vous parlais d'un de mes premiers jeux indé, celui qui m'a fait découvrir tout ça? Et mon tout premier RPG d'ailleurs, parce que j'ai découvert la série des Final Fantasy plus tardivement, via les portages sur la DS light ( et toute ma période lycée, c'était plutôt les parties de Tetris ou de Street Fighter en salle d'arcade, et comme je n'étais pas très douée, la pauvre Chun -Li s'est retrouvée au tapis plus d'une fois entre mes mais - car oui, bien évidemment, puisqu'il y avait un personnage féminin, c'est toujours Chun-Li que je choisissais!)

Donc, ma découverte du RPG a été plus tardive, et depuis je garde quand même une affection particulière pour ce type. Pas les MMORPG, avec X joueurs, des graphismes méga réalistes et tout le tremblement, non, les jeux bien rétro, en 2D. Celui -là n'est à proprement parler pas vraiment du rétro gaming ( il date de 2004, tiens, ça lui fait tout juste 10 ans cette année), mais le style est agréablement rétro.
Niveau intrigue c'est du classique: monde médiéval fantastique, avec héros à recruter pour sauver le monde, bestioles à massacrer, quêtes à réaliser... mais c'est fait avec une bonne humeur sympathique .
avec une musique pastichant celle de la Renaissance, c'est plutôt sympa

On y pilote Talia, une petite fille qui vit sur une île un peu isolée du continent principal. La tradition dans son village veut qu'une fois l'an, les jeunes aillent voir la chamane du coin, qui va les nommer ( en fait leur dire leur avenir et leur désigner quel métier il feront plus tard). L'heure est venue pour Talia, sauf que rien ne se passe comme prévu: la chamane refuse de la nommer et l'envoie étudier la magie sur le continent, car bien évidemment, Talia ne sera pas la simple herboriste de campagne qu'elle rêve d'être, mais est vouée à devenir une grande magicienne.Ce qu'elle ignore pour l'instant.

Loin de là, au royaume de Candar, un bouleversement politique se prépare: deux frères se disputent le trône: Edward ( le gentil) et Zorom ( avec un nom pareil, ce ne peut être que le méchant!). Zorom a été banni pour tentative de putsch et prépare un nouveau coup d'état en usant de magie noire. Son plan est d'invoquer un démon nommé Ahriman ( tiré de la mythologie perse) pour arriver à ses fins. On le devine, ce sont Talia et tous les compagnons qu'elle va pouvoir recruter qui vont devoir y mettre bon ordre.
panneau de gestion des inventaires et personnages,accessible par la touche échap: là je viens de recruter mon premier camarade. Comme c'est le tout début, on a des stats de bleusaille, et on part à l'aventure comme des touristes en casquette et Tee-shirt..

Pourquoi ce jeu est-il sympa?

Déjà, il est gratuit. Mais vraiment gratuit. Et il se joue hors ligne, tout seul, pas besoin d'attendre des copains pour y jouer.

Ensuite, il est long, pour un jeu indépendant: plusieurs heures ( 50 en moyenne), beaucoup de quêtes annexes (qui permettent de débloquer des items utiles, armes, armures, items de régénérations, amulettes...). Puis il y a des clins d'oeils discrets à Cendrillon, à la belle au bois dormant, à Blanche neige..On y pilote des personnages de profil en version SD, plutôt rigolos, sur des fonds en contre plongée, ça donne un résultat assez comique parfois. Mais bon, c'est une constante des jeux vidéos à l'ancienne, ça ne me choque pas!
pièce en vue d'avion, décor en contre plongée et personnages presque de profil, c'est vrai que c'est étrange quelque part

Les fonds musicaux et effets sonores y sont agréables et donnent une ambiance vivante, les NPC ont presque tous un nom et une petite ligne de texte ( certaines annonçant une quête - par exemple dans la troisième ville, on trouve un orphelinat  aux règles strictes gardé par une dame qui offre de l'argent pour tout enfant perdu qu'on lui amène.. c'est louche. Un peu plus tard on croise un enfant perdu qui dit avoir été enlevé très jeune à ses parents par les gens de l'orphelinat.. houuu , ça sent la quête annexe ça, je vous parie qu'un peu plus tard, ailleurs, on va croiser une dame qui cherche son fils, autant mémoriser l'endroit où il se trouve. Ce genre de quête faisant gagner des points de mérites, qui débloquent un objet très intéressant, bien après...). Même si ça n'est pas toujours important, il faut vraiment parler avec tout le monde, ne serait-ce que parce que les dialogues sont souvent originaux et variés. On peut même essayer de parler aux chiens qui répondent " ouah", c'est idiot, mais pour moi ça donne une impression de vie au jeu, que le jeu est habité.

Parfois les gens te racontent leur vie..très personnelle et vu qu'Herbert de son côté déplore la mort de sa femme, ça sent la quête annexe.. y'aurait pas un fantôme dans les environs?
Le système de navigation est assez simple, au clavier pour pouvoir être joué facilement sur tout ordi, au pavé numérique ou aux flèches ( je regrette un peu qu'il n'y ait pas eu de MAJ pour jouer à la souris, c'est vrai, sur mon ordi sans pavé numérique, les flèches sont proches l'une de l'autre et il m'arrive de me planter assez souvent de côté, et de re-rentrer X fois d'affilée à l'endroit d'où je sortais juste). La première fois que j'y avais joué il y a.. ben longtemps, c'était sur Vista. Quand je l'ai remis il y a peu sur le windows 7, les lignes de textes étaient difficilement lisible. Mais pour ça, il y a un patch a télécharger chez l'éditeur, donc, pas de souci.
voilà ce que ça sonne sur Windows 7 sans le patch.. à comparer avec l'image juste au dessus, avec le patch dialogues vaut mieux le rajouter.

En fait ce jeu était la vitrine de l'éditeur indé, est est une introduction à une série d'autres jeux  nommés "aveyond" 1 , 2 et 3 ( un 4° en cours de développement). Pour les suites peu de chose ont changé dans l'interface, sauf, et là, c'est important, le système de combats: Dans les Aveyond, ce sont des combats au tour par tour, qui laissent le temps de choisir quel perso attaque quel monstre, avec quelle attaque, etc..). Là non: le monstre arrive sur vous, ou vous foncez sur lui et il faut soit taper en massacrant la barre d'espace, soit ouvrir le menu des actions spéciales pour les attaques magiques. Mais rien n'empêche un autre ennemi d'arriver en douce pendant ce temps. C'est parfois pénible mais aussi plus réaliste ( dans le sens ou l'ennemi suivant n'attend pas sagement son tour de se faire massacrer).
Le seul truc vraiment relou dans ce système de combat c'est qu'on ne peut attaquer un monstre qu'en lui faisant face. S'il se tourne d'un quart de tour, c'est fini, on ne le touche plus. Par contre lui peut vous toucher, allez savoir pourquoi. Sur un ennemi lent, ça va encore, mais sur une harpie qui volette de partout, c'est plus coton, d'autant que, dès le 2° tableau les bestioles deviennent coriaces, ce qui oblige à sauvegarder souvent, à aller dormir tout le temps, à rentrer et a ressortir des villes comme un touriste paumé, pour faire réapparaitre en boucle la nom de dieu de marmotte jusqu'à gagner un niveau, avant de s'attaquer aux chèvres sauvages ( oui, car dans ce patelin, tout conspire contre vous pour vous envoyer ad patres: les marmottes , les mulots, les chèvres sauvages, les grenouilles...bon il y a aussi des ennemis plus sérieux: harpies, griffons, mages, sorcières, trolls etc..)

hum, des traces de pas suspectes..
Mais bon, en passant suffisamment de temps dans les premiers tableaux pour récupérer l'argent et les objets que lâchent les monstres, et en pensant à sauvegarder régulièrement, c'est faisable, même s'il y a parfois des boss un peu coriaces.
En tout cas c'est grâce à ce jeu que j'ai découvert les grandes constantes du RPG d'aventures, que je ne connaissais pas, mais qui me font toujours beaucoup rire:

- tu es le larbin du village: dès que tu sors de chez toi, tout le monde a besoin de ton aide: ici les premières quêtes ( qui servent à se faire la main) sont du genre: trouver un plume dans le village pour l'écrivain public qui a cassé la sienne - en échange de quoi il vous donne l'argent pour acheter un couteau.
- la campagne autour de chez toi est une jungle: les guêpes veulent ta mort, les serpents veulent ta mort, les grenouilles veulent ta mort, et tu dois donc impitoyablement bousiller tout l'écosystème local pour obtenir des denrées et de l'argent ( car oui, les guêpes se baladent avec des tartines sur elles, et les serpents doivent avoir des porte-monnaie en peau d'humain, car ils ont des sous sur eux!)
aaaah, meurs! meurs sale bête et file moi du pognon!
- tu es un voleur invétéré, doublé d'un sans-gêne: tu passes ton temps a rentrer chez les gens, connus ou inconnus, à lire leur courrier, à fouiller leurs bibliothèques,à fouiller leurs coffres et leurs pots pour en racler leur contenu. Sous leur nez. Sans qu'ils ne disent rien. D'ailleurs plus tard, tu deviendra copain comme cochon avec un voleur
Ca m'éclate de transposer dans la vie réelle: je fouille ton courrier devant toi!

Je vais dans sa chambre, discrètement, et je fouille, et j'emporte ce que je trouve,  ni vu ni connu!
- Tu sembles avoir une passion inavouable pour ce sain loisir qu'est la profanation de cimetières.
- Malgré tout, tu es incompréhensiblement destiné à sauver le monde
- Tu n'es jamais mort très longtemps pour peu qu'un de tes potes aille acheter des potions de vie au drugstore du coin. Pareil, même si un dragon s'est servi de toi comme paillasson, que tu ne tiens plus debout et que tu n'as plus un os intact, tu iras tout à fait bien après une sieste de 10 minutes ou une cuisse de poulet. Tant que ça râle c'est que c'est vivant!
- vite! tes amis sont en danger/ la ville est à feu est à sang/c'est la guerre/ il faut stopper le méchant sorcier/ il faut secourir la princesse qui a été enlevée (rayer mentions inutiles), il n'y a pas une seconde à perdre!
ok! Mais j'ai pas le niveau, je vais d'abord aller à la chasse aux monstres, revenir dormir chez moi et passer au magasin vendre les babioles que j'aurais trouvées en cours de route .. bon d'accord, j'y vais dans 2 semaines!)

Enfin, ce jeu est sympa,et j'apprécie d'y rejouer parce que ( souvenez-vous ce que je disais là-haut sur Chun-Li) c'est le premier ou j'ai joué ou UNE NANA sauve le monde. Et qui plus est une nana HABILLEE, pas en bikini. Et elle est du genre tenace et futée.
Pas le moindre Bikini blindé, j'vous jure!
De même l'inévitable princesse à secourir n'est pas une godiche, elle a juste été enlevée par surprise à un moment où elle n'était pas armée.Car c'est une épéiste douée, qui saute sur l'occasion de rejoindre l'équipe pour échapper au destin "mariage royal + enfants" dont rêve sa famille, car aller meuler des monstres ( en restant habillée), c'est beaucoup plus son truc. Je pense que le fait que le développeur soit une développeuse a  joué de ce côté là.

Après comme souvent il n'existe pas en français, pas même l'ombre d'un  pack de langues. Et pourtant j'ai eu une surprise en allant chercher des captures d'écran ( inexplicablement, j'ai réussi à mettre le mode fenêtre juste un petit moment dans les premiers tableaux, puis après ça n'a plus fonctionné: soit plein écran, soit en barre des tâches, mais pffffiu, plus de mode fenêtre, donc plus de possibilité de capture) donc il m'a fallu chercher en ligne et..
queu-oi? en chinois? peut être un fan dévoué qui l'a traduit?
èèèèèh? re queu-oi, une version polonaise?
attendez, je trouve des captures d'écran en chinois et polonais, et personne ne s'est offert à en faire une traduction française? Bon, ça ne me gêne pas de jouer en anglais, mais j'en connais que ça peut freiner, et c'est dommage.
Enfin, donc, j'ai bien aimé ce jeu, étonnamment long et complet pour un jeu gratuit, pas si évident que ça dans les phases de baston ( et à la limite je préfère, même si c'est un peu pénible de devoir arpenter en tous sens la carte pour monter en niveau). Et un peu plus tard, tiens, peut-être vous parler des jeux suivants de la même série..
Où trouver le jeu: ici! Amaranth games -ahriman's prophecy
où trouver le patch d'affichage: ici! Font patch
Où trouver un guide de jeu: ici! en ligne ou téléchargeable

car Talia peut  choisir comme orientation: magicienne, sorcière, prêtresse,  enchanteresse...

3 commentaires:

  1. Après la lecture de ton billet, je n'ai qu'une envie: découvrir ce RPG que je ne connaissais pas et qui a l'air très sympa. Le problème c'est que je fais aussi partie des personnes freinées par l'anglais dans un jeu.
    Peut-être qu'en me forçant un peu ça pourrait passer mais j'ai peur de passer à côté de détails importants ou de devoir sortir mon dico toutes les cinq minutes.
    Merci en tout cas pour cette découverte, je note quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans ce cas, je te conseille quand même de commencer par les petits visual novels courts dont j'avais déjà parlé pour t'y remettre tranquillement. Ahriman n'a pas un niveau d'anglais compliqué, enfin, je n'ai pas l'impression, c'est à peu près toujours du niveau des captures d'écran que j'ai mises, mais il y a surtout beaucoup de texte à lire. En même temps, c'est une solution pour se remettre à l'anglais de manière plus sympa qu'avec les discours de The Queen of England ;)
      Mais en effet quand je parle d'un jeu ici, hormis ceux achetés en boutique qui ont été traduits ( 'faut que je reprenne Syberia et Rome total wars). Mais comme je joue surtout à des jeux indépendants, il y a rarement plusieurs choix de langues hélas.

      Supprimer
  2. Oh là là, non, il ne faut pas que je mette le nez dans un jeu, pas assez de temps en ce moment ;) Mais celui ci à l'air très sympa en effet ...

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture