dimanche 22 octobre 2017

La soupe " anti-vampires" ( tourin à l'ail)

Aujourd'hui, les sorcières cuisinent, et, au lieu des mets à la citrouille, j'ai bien envie de vous proposer ma soupe repousse-vampires, testée et approuvée: j'en mange régulièrement depuis mon enfance et je n'ai JAMAIS été mordue par un vampire, ce qui est une indéniable preuve de son efficacité! (par contre , zéro efficacité contre les moustiques hélas)

Vous l'aurez deviné, il s'agit de soupe à l'ail, moins connue que la soupe à l'oignon (mais j'ai toujours préférée celle à l'ail), et son vrai nom est " tourin blanchi à l'ail". En direct des grimoires de cuisine des années 70 de Nounou Ogg   Tatie Purple. Un casse-croute idéal avant de partir à la chasse aux vampires donc.

c'est plus fort que moi,j'aime, j'adore l'ail


Alors pour environ un litre de soupe, il vous faut:

- de l'ail. Mais une bonne dose! 20 gousses est un bon compte. A votre volonté, en fait. Les débutants pourront les égermer, les chasseurs aguerris ou les habitants du sud ( Est comme Ouest) ne feront pas cette hérésie. C'est au contraire une excellente solution pour écouler la tête d'ail oubliée au fond du panier à provisions et qui est devenue trop forte pour autre chose. L'ail va cuire pendant 20/30 minutes et donc perdre beaucoup de piquant.
- un peu d'huile d'olive ( une ou deux cuillères à soupe )
- de la farine ( ou épaississant ): une ou deux cuillère à soupe, en fonction de la quantité finale de soupe.
- 1 ou 2 oeufs ( pareil, ça dépend de la taille des oeufs)
- un peu de vinaigre
- de l'eau (environ un litre)
- des vermicelles, coquillettes ou autres pâtes à potage ( encore pareil, je ne vais pas me casser la tête avec les quantités, je le fais toujours au pif)
- du sel

1- peler et couper l'ail en petits morceaux. C'est là que les noobs vont devoir choisir entre les égermer ou pas!
2- dans une casserole d'au moins un litre, faire revenir à feu doux, les morceaux d'ail dans l'huile d'olive, 1 ou 2 minutes sans les griller ( attention, ça va très vite!)
3- délayer la farine dans un peu d'eau et l'ajouter à l'ail sauté.
4- ajouter le reste de l'eau, saler et faire cuire 20 à 25 minutes. Profiter de ce temps pour séparer le blanc des jaunes d'oeuf
Evidemment là, on n'a que du bouillon d'ail, ça manque de corps.

5 - La recette officielle dit d'ajouter les vermicelles. D'expérience, je déconseille, car il sera plus difficile de procéder à l'étape suivante.
5 bis - faire pocher le blanc d'oeuf dans le bouillon à l'ail. Une fois cuit ( c'est l'affaire de quelques secondes!), l'enlever et le réserver sur une assiette chaude.  Et si on a mis les vermicelles avant, ils vont coller à l'oeuf et il sera plus difficile de l'enlever sans embarquer des vermicelles en même temps.
6 - Une fois ôté le blanc d'oeuf poché, c'est le moment idéal pour ajouter les vermicelles et les faire cuire.
7- pendant que la cuisson finit, battre les jaunes d'oeuf avec un peu de vinaigre. Ajouter un peu de bouillon chaud pour délayer l'oeuf sans le cuire.
8- Hors du feu, rajouter le mélange oeuf et vinaigre dans la soupe ( qui blanchit instantanément, d'où son nom officiel ne me demandez pas quelle sont les règles de chimie à l'oeuvre là dedans )
9- servir en rajoutant le blanc d'oeuf poché.
Sel et poivre à votre goût, comme toujours. Les gourmands peuvent aussi rajouter du fromage, ça va très bien avec du parmesan par exemple!

et voilà le travail! ( bon les baies roses c'est juste une erreur, je voulais mettre un peu plus de poivre moulu et j'ai attrapé le pot d'à côté.  ça fait joli, mais ça ne va pas très bien avec la soupe au niveau du goût)


De mon côté quand j'en fais, c'est toujours un grand bol, voire un saladier, car, non, un litre de soupe à moi seule ne me fait pas peur, n'oublions pas qu'il s'agit en grande partie de bouillon à la flotte, mais évidemment je ne mange que ça et un fruit, c'est une recette finalement assez légère, digeste et complète ( ail/ eau/oeuf/vermicelles et éventuellement fromage).

Bon j'avoue certaines versions sont beaucoup moins légères :on trouve parfois l'emploi de graisse de canard au lieu d'huile d'olive, mais je suis du sud-est, pas du Gers ou des Landes. D'autres encore utilisent de la  mayonnaise. La version de Lautrec, si je me souviens bien. Pour le côté léger et digeste, on repassera!
On peut aussi remplacer les vermicelles par des tranches de pain rassis, ce que je ne fais jamais, je déteste le pain détrempé.

Mais dans tous les cas, gageons que comme moi, après ça, vous n'aurez pas à vous plaindre d'une attaque de vampire. Et probablement de personne d'autre non plus d'ailleurs. Non je plaisante, l'ail étant ultra cuit, ça se digère sans mal, a part de le craindre vraiment.

5 commentaires:

  1. Je n'ai jamais goûté de soupe à l'ail. Ta recette me plaît bien (je cuisine presque essentiellement à l'huile d'olive), je prends note. On ne sait jamais, à l'approche d'Halloween,on pourrait bien croiser quelques vampires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha, huile d'olive évidemment,la seule autre huile que j'ai dans le coin, c'est du sésame, pour les recettes asiatiques.
      Et oui, tu croiseras des vampires...ici du moins, puisqu'un billet cinéma est prévu :)

      Supprimer
  2. je serais bien tentee....mais je ne digere pas l'ail....mais pourquoi pas?...en plus cela eloigne les vampires..,tout benef...lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du fait que l'ail est cuit, même très cuit, il est beaucoup plus digeste que cru. Mais dans ce cas là, tu peux tenter la version égermée.

      Supprimer
  3. Miam, ça me donne envie de tester !! :-)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture