Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

vendredi 20 mars 2020

C'est le printemps

Et je n'aime pas ça. Le printemps pour moi est synonyme d'allergies et donc de cortisone.

Et j'ai eu envie de voir quelle saison inspirait le plus les auteurs russes ( j'ai ma petite idée), en regardant sur mon site de référence en poésie.

Printemps 339 textes
Eté 143 textes
Automne 242 textes
Hiver 334 textes

Héééé non, j'aurais parié sur l'hiver, le printemps l'emporte d'une courte tête. Mais je n'étais pas la seule à ne pas aimer le printemps et dans certains cas, le sujet "printemps" ne sert qu'à dire  " je n'aime pas le printemps, l'hiver c'est bien mieux!"

Ca fait longtemps que je n'ai pas fait un petit exercice de traduction volontaire: voilà donc 4 auteurs et 5 textes, deux " anti" et trois "pro" printemps.

Alexandre Pouchkine n'est plus à présenter, Fiodor Tiouttchev est un de ses contemporains du "siècle d'or" et presque 100 ans plus tard,  Alexandre Blok et Anna Akhmatova, deux auteurs majeurs du "siècle d'argent", les deux époques les plus marquantes de la poésie russe.

Il m'a été difficile de trouver des textes où le printemps est vraiment le thème du texte et non une allégorie. Plus on avance dans le temps, plus il représente autre chose ( la jeunesse, la joie, la tristesse le passé, la nostalgie, ce que vous voulez..) chez les symbolistes, il est impossible d'en trouver un qui ne dise pas autre chose.

Et comme pour Essenine l'an dernier, traductions de moi, faites assez rapidement et vraiment pas destinées à une édition quelconque, mais plutôt à faire connaitre la littérature russe aux participants,  du challenge classique en particulier. Donc même chose que l'an dernier, je ne cherche pas à faire joli, et encore moins rimé, donc je colle volontairement aux textes, à leurs répétitions pour donner l'idée de ce qui est dit. J'ai vraiment toujours un gros blocage avec la poésie traduite et '"re-rimée" en français qui s'éloigne souvent de l'esprit du texte pour faire joli.

Pour le côté joli, mieux valent les enregistrements en VO.

Si je vous demande au hasard de citer un auteur russe, 99 chances sur 100 que ce soit son nom qui vous vienne en tête.

Alexandre Pouchkine n'aimait pas le printemps!
(extrait de "automne")

Теперь моя пора: я не люблю весны;
Maintenant, c'est ma saison: je n'aime pas le printemps;
Скучна мне оттепель; вонь, грязь — весной я болен;
Le dégel m'ennuie; ça pue, c'est boueux, je souffre au printemps;
Кровь бродит; чувства, ум тоскою стеснены.
Le sang fermente; les sens et l'esprit sont un peu angoissés.
Суровою зимой я более доволен,
Je suis plus satisfait d'un hiver rigoureux
Люблю её снега; в присутствии луны
J'aime sa neige; sous la lune
Как лёгкий бег саней с подругой быстр и волен,
Avec une amie, que la course du traîneau est légère, rapide et libre,

Когда под соболем, согрета и свежа,
Quand bien au chaud et fraîche, sous la zibeline,
Она вам руку жмёт, пылая и дрожа!
Ardente et tremblante, elle vous prend la main!

Enregistrement  (de 0'40" à 1'12".. mais écoutez quand même le reste du texte, l'acteur est très bon)



et encore:
Весна, весна, пора любви,
Printemps, printemps, saison de l'amour
Как тяжко мне твое явленье,
Que ton arrivée m'est pénible,
Какое томное волненье
Quelle langoureuse agitation
В моей душе, в моей крови…
Dans mon esprit et dans mon sang...
Как чуждо сердцу наслажденье…
Que les réjouissances sont étrangères à mon coeur...
Все, что ликует и блестит,
Tout ce qui pavoise et brille
Наводит скуку и томленье.
me tourmente et m'ennuie.

Отдайте мне метель и вьюгу
Donnez moi la tempête de neige et le blizzard
И зимний долгий мрак ночей.
Et les longues ténèbres des nuits d'hiver.
(1827)

enregistrement

Fiodor Tiouttchev
jusqu'à il y a quelques secondes je connaissais son nom , mais pas sa tête

Orage de printemps

Люблю грозу в начале мая,
J'aime l'orage de début mai,
Когда весенний, первый гром,
Quand le premier tonnerre printanier,
Как бы резвяся и играя,
Comme bâtifolant et jouant,
Грохочет в небе голубом.
Retentit dans le ciel bleu.

Гремят раскаты молодые!
Les jeunes éclairs grondent !
Вот дождик брызнул, пыль летит…
La pluie éclabousse, la poussière vole...
Повисли перлы дождевые,
Les perles de pluie sont suspendues,
И солнце нити золотит…
Et le fil du soleil est d'or...
С горы бежит поток проворный,
De la montagne court un torrent rapide,
В лесу не молкнет птичий гам,
Dans la forêt, la gamme des oiseaux ne se tait pas ,
И гам лесной, и шум нагорный —
Et la gamme de la forêt et le bruit de la montagne...
Все вторит весело громам…
Tout fait joyeusement écho au tonnerre  ...
Ты скажешь: ветреная Геба,
Tu diras: la venteuse Hébé
Кормя Зевесова орла,
En nourrissant l'aigle de Zeus,

Громокипящий кубок с неба,
Смеясь, на землю пролила!
En riant, a renversé sur la terre
Une coupe tonitruante venue du ciel!


(1828)

enregistrement 

Hop, un bond dans le temps

Un autre Alexandre

difficile de trouver une photo où il ne fasse pas trop la tête...

Alexandre Blok, poète majeur de la fin du XIX° et début du XX°siècle. Précurseur de la période littéraire du siècle d'Argent ( en référence au siècle d'or,incarné par Pouchkine).  Symboliste et donc très souvent difficile à traduire.
Ce texte ci, par contre, reste encore assez simple

La petite isba vétuste

Ветхая избушка
La petite isba vétuste
Вся в снегу стоит.
Se dresse dans la neige
Бабушка-старушка
La vieille grand-mère
Из окна глядит.
regarde par la fenêtre
Внукам-шалунишкам
Ses malicieux petits-fils
По колено снег.
dans la neige jusqu'aux genoux.
Весел ребятишкам
Les joyeux gamins
Быстрых санок бег…
(font) une course rapide de luge
Бегают, смеются,
Ils courent, ils rient
Лепят снежный дом,
Ils construisent une cabane de neige
Звонко раздаются
Голоса кругом…
Aux alentours des rires
éclatent bruyamment

В снежном доме будет
Dans la maison de neige
Резвая игра…
on jouera allégrement
Пальчики застудят, —
Les doigts refroidis
По домам пора!
il sera temps de rentrer!
Завтра выпьют чаю,
Demain on boira du thé
Глянут из окна —
en regardant par la fenêtre
Ан уж дом растаял,
La maison aura déjà fondu
На дворе — весна!
Dehors, c'est le printemps!
enregistrement

Anna Akhmatova


Anna Gorenko, dite Akhmatova. Et comme Nikolaï Gogol, elle était d'origine ukrainienne. Donc je  le signale.
Elle n'a vraiment pas eu de chance, beaucoup de ses proches ont été déportés lors des purges staliniennes et elle-même a subi la censure et l'interdiction de ses écrits par le jdanovisme artistique. Jdanov la détestait particulièrement.

Перед весной бывают дни такие:
Il y a de tels jours avant le printemps:
Под плотным снегом отдыхает луг,
La prairie se repose sous une neige épaisse
Шумят деревья весело-сухие,
Les arbres bruissent, joyeusement secs
И теплый ветер нежен и упруг.
Et le vent tiède est doux et souple.

И легкости своей дивится тело,
Et le corps s'étonne de sa propre légèreté
И дома своего не узнаешь,
Et tu ne reconnais pas ta propre maison
А песню ту, что прежде надоела,
Mais la chanson, dont auparavant, tu avais soupé

Как новую, с волнением поешь.*
Comme une nouvelle, tu la chantes avec enthousiasme.

(* jeu de mot intraduisible entre deux verbes proches "manger" et "chanter". Celui du vers précédent est assez facile à rendre en français, mais là,soit on perd l'une, soit l'autre idée. Peut être quelque chose comme " tu t'en délectes"..mais on s'éloigne du texte source)
(1915)
enregistrement

un peu de poésie pour le printemps. On continue le  21 juin pour l'été...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire