Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

mercredi 22 janvier 2020

le programme russe




¨Perm (photo RBTH )

Et comme je le prévoyais, je n'aurais pas vraiment le temps de lire autre chose cette année. La reprise d'études... 😅

XIX°

- Afanassiev - contes populaires t 2
- Gogol - Le portrait, le journal d'un fou, Tarass Boulba, les âmes mortes
- Gontcharov - Oblomov
- Griboiedov - le malheur d'avoir de l'esprit
- Lermontov - un héros de notre temps
- Tolstoï - la mort d'Ivan Illitch et 2 autres nouvelles
- Tourgueniev - Premier amour

XX°

- Axionov - Une saga moscovite tome 1 ( 1031 p le tome 1, il y en a 3)
- Berberova - L'accompagnatrice ( VO)
- Boulgakov - le maître et Marguerite
- Gagarine - le thé chez la comtesse
- Grossman - Vie et Destin
- Ilf et Petrov - les douze chaises
- Kharms- la victoire de Mychine
- Oulitskaïa - Médée et ses enfants
- Pasternak - le Dr Jivago
- Radzinski - la princesse Tarakanova
- Teffi - la petite ville
- Tsvetaïeva - Mon Pouchkine, ou poèmes
- Zamiatine - Nous

+ Hélène Carrère d'Encausse - le pouvoir confisqué

Ca fait donc 23 titres, plus des poésies variées, principalement de l'âge d'Argent ( Akhmatova, Blok, Essenine) et plus contemporains aussi, à lire avant mai pour ceux en gras et  avant septembre pour le tout dans l'idéal ( car nouveau programme en septembre prochain, hé oui...). Bon, j'ai tous les autres cours à côté aussi, la grammaire, l'histoire, le langage des médias, la pratique de l'oral...

et prévisions vidéo:
- Quelques jours dans la vie d'Oblomov - Mikhaïlkov
- Revoir Lutche tchem lioudi, au moins en partie, en VOST russe cette fois.
- Romance de Bureau et l'Ironie du sort , deux films humoristiques que j'ai commencé à voir sans avoir le temps d'aller jusqu'au bout
- Prostokvashino et Bureau des objets trouvés, deux séries d'animation que j'ai aussi commencé à regarder mais que j'ai du mettre en pause pour cause de révisions.
- Continuer les sous-titrages avec l'indispensable Sergei quand il sera à nouveau libre.

Musique
- Ecouter Boris Godounov ( avec si possible en parallèle la lecture de la pièce de Pouchkine)
- Réapprendre "les chrysanthèmes dans le jardin" pour faire plaisir à mon pote accordéoniste. Mais comme j'ai vu quelque part que je devais avoir un projet personnel autour de la poésie, du théâtre ou de la musique, l'an prochain je pense, je risque de le mettre à contribution pour une collaboration.
- Travailler le second des "chants et danses de la mort"

je vais avoir besoin d'une bonne dose de kvas pour survivre. Qui m'aime ( ou veut du kvas) me suive.
Tiens j'ai un cours qui va évoquer la cuisine russe, je vous ferai une explication là dessus.

lundi 20 janvier 2020

challenge " je lis des classiques"

Tout le détail est là.



Je ne garantis pas de faire des étincelles, encore que, je le disais, mon programme de lectures obligatoire fait que je vais probablement avoir beaucoup de matière à y ajouter.
disons, que c'est un challenge sans risque, que je suis à peu près sure de pouvoir tenir! Donc je pars avec 6 lectures, mais possible d'augmenter ensuite.
avec le trombinoscope en cadeau...

  • Février : aventure ou quête initiatique J'attaque par Tarass Boulba de N.Gogol (la plaine, les cosaques, les chevaux,etc...)
    On connait son portrait peint avec sa coupe de cheveux un peu bizarre, mais en fait il était carrément mieux en photo. Niko, à 38 ans, était plutôt pas mal...je suis agréablement surprise.
  • mars : théâtre Lu mais pas encore chroniqué l'excellent "Malheur d'avoir de l'esprit" de A.Griboïedov
    Il n'a pas l'air marrant, mais sa pièce est très drôle avec un humour sarcastique réjouissant.

  • avril : nouvellesSi j'arrive à caler des nouvelles belges, pour le mois belge, ce sera génial et j'ai la chronique de Bruges la morte ( lu l'an dernier) à rédiger.
    Et j'ai La mort d'Ivan Illitch et 2 autres nouvelles de L.Tolstoï
    On connaît le papy à longue barbe en tenue campagnarde, mais, scoop,avant d'être vieux, il été jeune. Et c'était un authentique type bien, pacifiste et militant de l'éducation pour tous.

  • mai : contes et légendes ( associé avec le  challenge Contes et Légendes)
    Les contes d'Afanassiev, que je vais lire par anticipation, car je serai en plein dans les examens
    Je découvre  sa tête en même temps que vous

  • juin : auteur de nationalité anglaise ou d’un autre pays européenTerry Pratchett n'est pas classique, mais je viens de trouver Tess de Thomas Hardy dans une boîte à livres
    Autre pays, mais pas franchement plus joyeux.

  • juillet/août : auteurs russes et/ou soviétiques Dans l'idéal, cet été il faudrait que je lise le Maître et Marguerite de Boulgakov et Les âmes Mortes de Gogol. Sous les pavés, pas de plage.

    Tant pis pour la loi Evin, Micha garde sa clope.
  • septembre : classiques américains
    J'en ai, mais...
  • octobre : adaptation
    on verra, probablement un film ou une série, tiré d'une de mes lectures obligatoires. Probablement Oblomov de Gontcharov ET son adaptation en film par Nikita Mikhaïlkov.
  • novembre : science-fiction et fantastique L'idée très utopique est de lire la nouvelle traduction de " Nous autres" de Zamiatine, rebaptisé Nous ( son titre original)
    là aussi je découvre sa tête.

  • décembre : Noël
    Je serai en pleine révision d'examens, donc, sans moi, et le thème ne m'inspire pas.
Pour le sujet qui m'occupe , vous pouvez déjà piocher des idées sur mon étagère russe, on y trouve surtout des auteurs classiques.

Je ne peux que vous conseiller Leonid Andreiev, parmi les auteurs peu connus, j'ai adoré ses 7 pendus, en poésie, bien évidemment mon chouchou Serguei Essenine ( non je ne vous ficherais jamais la paix avec cet auteur!), et Tourgeniev qui a été une très agréable surprise, que j'ai un peu envie de rapprocher de Maupassant, pour vous donner une idée. Considéré comme le"plus européen des auteurs russes" (et le premier à avoir été traduit en français, de son vivant), il est probablement le plus abordable pour commencer.
Je déconseille d'attaquer par Dostoïevski,ou alors, ses textes courts, à moins que vous n'ayez vraiment le courage de vous attaquer aux 1400 pages très mystiques des Frères Karamazov. Crime et Châtiment est plus abordable si vraiment vous voulez un texte long.

Pouchkine est l'incontournable et très drôle en plus.

Leonid Andreiev, photo autochrome qui a plus de 100 ans d'âge, j'adore, la qualité des couleurs est extraordinaire.
et ce tranquille monsieur dans son cadre bucolique était un des auteurs les plus sombres de sa génération.
Et une très jolie découverte "petite-russienne" ( ancien nom de l'Ukraine) : Volodimir Korolenko - le musicien aveugle.

Je n'ai pas encore la liste des lectures imposées pour le second semestre, donc mise à jour quand je le saurais, mais je rajoute ceux que j'ai à disposition sous la main. Tout ne sera pas là, et évidemment je n'intègre pas ici les contemporains.
XIX°
- Lermontov - un héros de notre temps.
- Gontcharov - Oblomov
- Gogol- Le portrait, le journal d'un fou
- Tourgueniev - Premier amour
XX°

- Pasternak - le Dr Jivago (URSS)
- Grossman - Vie et Destin (URSS)

A trouver:
- Marina Tsvetaïeva - Mon Pouchkine, ou poèmes (URSS)
- Vladimir Maïakovski
- Daniil Kharms ( poète absurde que j'ai bien envie de découvrir)
Pour la poésie; je vais tenter, je dis bien tenter de faire une petite sélection de textes et de les traduire. J'ai une anthologie de la poésie russe, mais qui a la fâcheuse tendance à traduire en rythmique française des vers qui sont basés sur l'accentuation des mots (on compose en russe suivant des iambes et des trochées, l'alternance de longues et brèves étant transformée en "voyelle accentuée - non accentuée".Autant dire que vouloir à tout prix transformer un texte poétique qui joue là -dessus, et un peu sur les assonances ou allitérations, en vers à la française qui misent tout sur la rime... 9 fois sur 10, bof!)

Tous ne seront pas lus cette année, évidemment, puisque d'autres lectures  vont s''y ajouter, plus des contemporains ( j'ai bien envie de lire un Boris Akounine, l'autre bonne surprise de l'an dernier, Maie Gagarine, publié dans les années 80, ou Nightmare Mode!  L'accompagnatrice de Nina Berberova en VO! 100% Vo)

EDIT: je viens d'avoir le programme du second semestre qui intègre des extraits de lavictoire de Mychine de Daniil Kharms. Contente , je suis!
Plus "la petite ville " de Nadejda Teffi , que je ne connais même pas de nom, et "les douze chaises" de Ilf et Petrov (que mes camarade de Belgique ont aussi à lire). En théorie je n'ai à lire que les extraits en VO, mais si je trouve des traductions de l'oeuvre entière, je prends!

ET une thématique "poésie du XX°S" avec , *roulement de tambour* Serguei Essenine. en fait, Blok, Akhmatova, Essenine, Okoudjava que je connais, et 2 inconnus pour moi, Zabolotskiï et Roubalskaya.

Je dis ça mais une partie des textes mentionnés précédemment est en édition bilingue.

PS:
Marjorie m'a un jour posé cette question intéressante "pourquoi dans les romans russes"les personnages changent de nom entre 2 pages?"

La réponse est simple:les prénoms russes sont rarement employés tels quels, ça sonne trop administratif. Et selon le degré de familiarité ou d'affection, on utilise des diminutifs souvent plus longs que le prénom d'origine.

Comment nos auteurs étaient-ils appelés par leurs parents ou leurs grand- parents?
Nikolaï Gogol⇒ Kolia
Aleksandr Griboiedov, Afanassiev,  Pouchkine ⇒ Sacha, Choura, Aleks
Mikhaïl Boulgakov, Lermontov⇒Micha
Evgueniï Zamiatine ⇒ Jenia
Ivan Gontcharov, Tourgueniev ⇒Vania, Vanoucha
Boris Pasternak  ⇒Boria
Vassiliï Grossman ⇒Vassia
Vladimir Maïakovskiï ⇒ Vova, Volodia
Lev Tolstoï, Leonid Andreiev ⇒ Pas de surnom standard à ma connaissance.
Maksim ( "le plus grand") n'en a logiquement pas à cause de son sens

Ca peut aller encore plus loin: le bonus " Babouchka", plus le surnom est long, plus il est affectueux: Sacha, Sachenka, Micha, Michenka Vania, Vaniouta, etc...
Ca marche aussi pour les femmes:
Natalia ⇒ Natacha ( c'est un seul et même prénom en russe)
Maria ⇒ Macha, Machenka, Machoura, Machoula, Maroussia, Moussia, Moussotchka (oui on fait des diminutifs de diminutifs de diminutifs...)


Plus le prénom est courant, plus il y a de diminutifs ( Alexandr, Maria, Ivan en ont une collection, la créativité des mamies n'a pas de limite). Mes amis se nomment Sergei (Sirioja, Siriojenka) et Dmitriï (Dima,ou Mitia, qui devient Dimochka ou Mitienka).

Lydia, (le mien) donne en général Lida, mais pour mon pote ukrainien ( qui à l'âge d'être mon père ou du moins mon oncle), c'est Lydouchka, Lydotchka, Lydienka. Je n'aime pas trop, mais avec Yacha ( Yakiv de son nom officiel, équivalent ukrainien de Jacques), j'ai du déposer les armes, et faire avec, il ne m'appellera jamais par mon nom officiel, le seul qui ait cours en France.

Donc ne vous étonnez pas de voir au détour d'une page Maria qui devient Moussia ou Vladimir appelé Volodia.

Toujours vivante!

Et avec un peu de retard, je vous souhaite une bonne année. Avec Ded Moroz, l'équivalent du père Noël, pour les nostalgiques du mois dernier.

Et donc, quelques nouvelles:

 - D'octobre à la semaine dernière, en fait je n'ai pas arrêté, car mon inscription administrative en seconde année a eu presque un mois de retard, et qu'en tant qu'étudiants à distance, nous avions des délais plus courts que les étudiants en présentiel pour boucler les devoirs à envoyer. J'ai donc du faire en 1 mois et demi ce que les autres étudiants à distance ont eu presque 2 mois et demi pour faire, et les étudiants en présence....presque 3 mois. C'est bien simple, je n'ai même pas eu le temps de chroniquer mes derniers livres lus dans le cadre des révisions ça va se faire.

- les deux semaines passées, j'ai eu les examens à passer, ce qui veut dire aller 2 fois à Toulouse, me loger et stresser entre les trains supprimés, ceux en panne et ceux qui sont maintenus mais ne vont pas au terminus, MAIS, j'ai réussi avec un immense coup de bol à tout présenter. Des examens ont été repoussés, ceux des 2jeudis de la session, or je n'en avais pas ces jours -là.  Je n'aurais pas pu retourner une 3° fois à Toulouse en catastrophe résultats en mars,faut pas être pressés.

- Je ne suis pas sûre de moi du tout pour l'examen de littérature, une dissertation sur le sujet de l'Homme de Trop, personnage récurrent de la littérature russe du XIX°S. J'ai gratté, mais à mon âge, pas envie de me prendre la tête j'ai dit " tant pis je mets ce que je veux, on verra bien si c'est bien noté pour les références, la comparaison avec les littératures européennes de la même époque, le recours à des références hors cours..ou si c'est mal noté parce que trop hors - sujet." J'ai eu beaucoup de mal à  préparer cet examen, mes cours étaient succincts et les sources sur le net rares en français, et très souvent mal traduites ou en tout cas dans un français tellement hasardeux, que j'ai envie d'envoyer un mal au site en leur disant " filez moi l'article en russe, je vous le retraduits". ⇒ Je ferai un topo ici sur ce sujet à partir de mes cours que je synthétiserai. Et si ma note est au dessus de la moyenne, je ferai un article spécial sur le sujet , avec mon intro, mon plan et ma conclusion, pour dire à ceux qui vont chercher l'an prochain des renseignements" voilà, j'ai écrit ça, ça m'a valu telle note". Evidemment, si je suis hors sujet et que j'ai une sale note, je ne le ferai pas pour ne pas donner de pistes...pas forcément fausses, mais une interprétation personnelle que la prof de cautionne pas.

-Côté projets sous-titrage, c'est un peu en pause, mon acolyte et ami a eu aussi une fin d'année très compliquée, fin de contrat, entretiens, nouveau travail et déménagement .Il vient de me dire hier que ça y est, il a son appartement, il prends ses marques, donc,la collaboration devrait recommencer maintenant que lui a pu régler son souci professionnel et que j'aurais moi, le temps de réviser normalement, sans aller deux fois plus vite que prévu. Il a en main les sous-titres prêts de notre nouveau projet... à lui de jouer. Cette fois, ce sera quelque chose d'un peu différent, mais très intéressant aussi.

-Projet de travail: je vais reconduire pour la 3° année ma disponibilité, mais je vais chercher quand même des jobs d'appoint en intérim, pour regagner un peu de sous, tout en me ménageant le temps d'aller passer les examens.

-Le blog: il sera encore au ralenti, et toujours pour cause de formation, axé encore sur les lectures russes. Marjorie des Chroniques littéraires  était tentée aussi par la découverte des auteurs russes, donc, nous allons toutes les deux en faire un rendez-vous commun.
Je pense pouvoir, saur la 2°moitié de juin, participer un peu au mois anglais, a minima, et sur l'année au challenge " je lis des classiques" ( vu que c'est ce que je dois lire). A noter que suite à sondage, ma proposition " auteurs russes et soviétiques"a été choisie pour les mois de Juillet et août. Il y a d'autres sujets ( théâtre, contes, SF, poésie...) auxquels je peux prendre part toujours avec mes lectures imposées.
Pour le reste, j'aimerais relancer mon mois fantastique japonais,mais c'est utopique pour le moment. Trop de choses encore imprécises.

- Plein d'autres projets, comme je suis revenue dans ma région natale pour un temps indéfini, j'aimerais reprendre la musique et l'orchestre, j'ai repris contact ce WE avec un pote musicien qui m'a presque obligée à monter sur scène avec lui pour improviser une chanson, donc,j'aimerais d'une part reprendre les cours de chant, et que nous collaborions aussi. J'ai quelques idées  liées à l'enseignement des langues, bref, plein de choses qui sont en train de se (re)mettre en place.D'autres collaborations en vue qui ne demandent qu'à se concrétiser, je continue à traduire ( une nouvelle russe et un nouvel article en allemand courant décembre)

- Je me suis enfin remise au sport (vélo d'intérieur et haltères) depuis vendredi, ça me manquait après 2 mois et demi à faire le forçat de la révision, les fesses à se ramollir sur une chaise, en sortant à peine prendre l'air.

Donc encore une année remplie à ras-bord pour le quotidien, mais dont vous verrez très peu d'effets en ligne, il faut que je garde suffisamment de temps pour dormir.

Puisse votre année aussi être remplie, et pleine de super projets!Tellement qu'en arrivant à décembre, on se dira "hein? Déjà?".