Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

mardi 22 septembre 2020

C'est l'automne!

 Et je continue sur ma lancée avec quelques poèmes sur l'automne. Et dire qu'il y en a beaucoup , c'est un euphémisme, l'automne semble avoir particulièrement inspiré les auteurs


L'automne à Peterhof, probablement un des endroits les plus majestueux de la planète ( palais de Pierre Le Grand, rien que ça. Une pure merveille d'architecture et de jardins)

Et bien évidemment, à tout seigneur tout honneur: Pouchkine, puisque les deux extraits parlant respectivement du printemps et de l'été sont en fait tirés d'un long poème de 11 strophes ( plus une douzième inachevée) titré " l'automne". Lui et moi avons en commun de ne pas aimer ni le printemps ni l'été, mais d'adorer l'automne

( Les premières strophes situent le texte en octobre, puis descendent en flammes le printemps et l'été)

V
Дни поздней осени бранят обыкновенно,
Les jours de fin d'automne sont banals
Но мне она мила, читатель дорогой
mais elle* m'est douce, cher lecteur
Красою тихою, блистающей смиренно.
Magnifique et calme, elle est humblement brillante
Так нелюбимое дитя в семье родной
Comme un enfant mal aimé par sa famille
К себе меня влечет. Сказать вам откровенно,
M'atttire à lui. Pour le dire franchement
Из годовых времен я рад лишь ей одной,
Parmi les saisons, elle est la seule à me réjouir.
В ней много доброго; любовник не тщеславный,
Il y a en elle beaucoup de bon. Je ne l'aime pas pour rien,
Я нечто в ней нашел мечтою своенравной.
J'ai trouvé chez elle quelque chose comme un rêve capricieux.

VI
Как это объяснить? Мне нравится она,
Comment l'expliquer, elle me plaît
Как, вероятно, вам чахоточная дева
comme, vraisemblablement, une jeune phtisique
Порою нравится. На смерть осуждена,
parfois peut plaire. Condamnée à mort
Бедняжка клонится без ропота, без гнева.
La malheureuse s'incline sans murmure, sans colère
Улыбка на устах увянувших видна;
On voit un sourire sur ses lèvres fanées
Могильной пропасти она не слышит зева;
Elle n'entend pas le baillement des profondeurs de la tombe.
Играет на лице еще багровый цвет.
Sur son visage joue  encore un reflet pourpre
Она жива еще сегодня, завтра нет.
Elle est encore vivante aujourd'hui, mais pas demain.

VII
Унылая пора! Очей очарованье!
C'est un moment triste! Un charme pour les yeux!
Приятна мне твоя прощальная краса —
Ta beauté d'adieu m'agrée
Люблю я пышное природы увяданье,
J'aime le flétrissement somptueux de la nature
В багрец и в золото одетые леса,
La forêt habillée d'or et de pourpre
В их сенях ветра шум и свежее дыханье,
Le bruit et le souffle frais du vent dans les foins
И мглой волнистою покрыты небеса,
Et les cieux couverts d'une brume ondulante
И редкий солнца луч, и первые морозы,
Et le rare rayon de soleil, et les premières gelées
И отдаленные седой зимы угрозы.
Et au loin la grise menace de l'hiver.


VIII
И с каждой осенью я расцветаю вновь;
Et à chaque automne, je refleuris
Здоровью моему полезен русский холод;
Le froid russe est bon pour ma santé
К привычкам бытия вновь чувствую любовь;
Je ressens à nouveau de l'amour pour les habitudes de la vie
Чредой слетает сон, чредой находит голод;
Je rêve en quantité, j'ai faim en quantité
Легко и радостно играет в сердце кровь,
Le sang joue légèrement et joyeusement dans mon coeur
Желания кипят — я снова счастлив, молод,
Les souhaits bouillonnent - je suis à nouveau heureux et jeune
Я снова жизни полн — таков мой организм
Je suis à nouveau plein de vie - mon organisme est comme ça
(Извольте мне простить ненужный прозаизм).
(S'il vous plaît, pardonnez moi cet inutile prosaïsme)

*le mot automne est féminin en russe

Le joyeux Pouchkine ne peut as rester sérieux très longtemps et c'est justement pour ça qu'il est si particulier. En tout cas je partage pleinement son enthousiasme pour la forêt automnale.

et on retrouve l'enregistrement de l'excellent Innokenti Smotktunovski, à partir de 2'20 cette fois.

---------------

Un autre auteur que je n'avais pas encore mentionné ici:
Konstantin Balmont. son nom ne sonne pas très russe et pour cause, il est d'origine écossaise ( tout comme Lermontov). Et hormis ses activités d'auteur il était également linguiste et traducteur.


Вы умрете, стебли трав,
Vous allez mourir, les tiges des herbes
Вы вершинами встречались,
Vos pointes se rencontraient
В легком ветре вы качались,
Vous vous êtes balancées dans le vent léger
Но, блаженства не видав,
Mais sans voir la béatitude
Вы умрете, стебли трав.
Vous allez mourir, les tiges des herbes.

В роще шелест, шорох, свист
Il y a des bruissements, des bruits, des sifflements dans le bosquet
Тихий, ровный, заглушенный,
Silencieux, égaux, étouffés
Отдаленно-приближенный.
éloignés et approchants.

Умирает каждый лист,
Chaque feuille meurt,
В роще шелест, шорох, свист.
Il y a des bruissements, des bruits, des sifflements dans le bosquet.

Сонно падают листы,
Les feuilles tombent ensommeillées,
Смутно шепчутся вершины,
Les cimes chuchotent vaguement
И березы, и осины.
des bouleaux et des pins

С измененной высоты
De différentes hauteurs
Сонно падают листы.
Les feuilles tombent, ensommeillées.

1899.

Trois strophes avec répétition du premier vers, c'est proche de la forme rondeau européenne, ce qui n'est apparemment pas très courant en poésie russe.
Je veux mettre en avant, ce vers,que je trouve très beau, au niveau de la sonorité ( allitération en " sh", avec en plus un de mes mots favoris " shelest"( bruissement, ce mot me plaît beaucoup et est entré spontanément dans ma mémoire)

В роще шелест, шорох, свист ( v roshè shelest, shorah, svist)

Malheureusement, j'ai beau fouiller le net,je ne trouve pas d'enregistrement.Un autre poème du même auteur aussi intitulé "l'automne", bien plus connu, existe dans une bonne dizaine de versions,  mais pas une seule de celui-là, dommage.

---------------

Alexandre Blok, j'en avais aussi parlé au sujet de l'été. Un petit galopin cet Alexandre, à qui l'automne donne des idées

Золотит моя страстная осень
Mon automne passionné dore
Твои думы и кудри твои.
tes pensées et tes boucles.
Ты одна меж задумчивых сосен —
Tu es seule au milieu des pins pensifs
И поешь о вечерней любви.
et tu chantes l'amour vespéral.
Погружаясь в раздумья лесные,
En plongeant dans les pensées de la forêt
Ты училась меня целовать.
tu m'as appris à embrasser.
Эти ласки и песни ночные —
Ces caresses et ces chants nocturnes
Только ночь — загорятся опять.
S'embrasseront de nouveau - seulement la nuit.
Я страстнее и дольше пробуду
Je resterai plus longtemps et avec plus de passion
В упоенных объятьях твоих
dans tes étreintes enivrantes
И зарей светозарному чуду
Et à l'aube, d'un brillant miracle
Загорюсь на вершинах лесных.
je m'embraserai sur les cimes de la forêt.

Novembre 1902 

Pas de chance là encore, personne n'a enregistré les sensuelles images de Blok en simple lecture, j'ai juste trouvé une dame qui joue du piano et chante. Le poème a donc été mis en musique, mais le son est assez mauvais et on n'entend pas bien le texte, couvert par la musique. Donc plutôt qu'un son pas terrible, ce sera pas de son du tout.

---------------

Comment passer sous silence mon poète préféré? Revoilà Serguei Essenine.

bon, voilà, l'auteur en tenue traditionnelle au milieu des arbres dénudés, ça fera "un peu automnal"
Pour plus d'information sur l'auteur lui même, et son étrange vie, j'en ai parlé ici et .


Cette fois la traduction n'est pas de moi, mais de Christian Mouze ( in Poèmes 1910 - 1925)

Тихо в чаще можжевеля по обрыву.
Осень — рыжая кобыла — чешет гривы.
Doucement, dans le genévrier, sur la pente
L'automne- jument rousse- démêle sa crinière

Над речным покровом берегов
Слышен синий лязг ее подков.
Sur le drap de la rivière qui recouvre les berges,
C'est un bleu cliquetis de fer à cheval.

Схимник-ветер шагом осторожным
Мнет листву по выступам дорожным
Le vent pélerin d'un pas prudent
foule le replat du feuillage

И целует на рябиновом кусту
Язвы красные незримому Христу.
et embrasse sur les sorbiers
les plaies rouges d'un christ invisible

1914-1916 гг. ( entre 1914 et 1916)

Hop, l'enregistrement

Et parce qu'il y en a un autre, plus tardif sur ce thème. Même traducteur et même recueil,je n'aurais pas traduit pareil, probablement de manière à coller un peu plus au texte avec lequel il prend quelques libertés)

По-осеннему кычет сова
En automne crie le hibou
Над раздольем дорожной рани.
Sur la blessure de la route
Облетает моя голова,
Alors ma tête choit
Куст волос золотистый вянет.
Mes cheveux blonds se fanent.

Полевое, степное «ку-гу»,
Hou hou! Des champs et de la steppe
Здравствуй, мать голубая осина!
Bonjour, tremble bleuté, ma mère!
Скоро месяц, купаясь в снегу,
Bientôt la lune, se baignant dans la neige
Сядет в редкие кудри сына.
s'assiera sur les boucles de ton fils.

Скоро мне без листвы холодеть,
Bientôt sans feuilles, je serai glacé
Звоном звезд насыпая уши.
Un tintement d'étoile à mon ouie
Без меня будут юноши петь,
Les jeunes chanteront sans moi
Не меня будут старцы слушать.
Les vieux ne m'écouteront plus

Новый с поля придет поэт,
Un nouveau poète viendra dans les champs,
В новом лес огласится свисте.
Un nouveau sifflement dans la forêt.
По-осеннему сыплет ветр,
Par l'automne le vent se précipite,
По-осеннему шепчут листья.
Par l'automne les feuilles parlent bas.

1920 г. ( 1920. L'auteur qui à l'air ici très désabusé a de fait.. 25 ans. Ceci dit, il ne survivra pas bien longtemps, poussé à la paranoïa par la politique de l'époque assez peu tolérante avec les extravagants, et par le classique abus d'alcool)
et cette fois, deux versions, une lecture 

Et une mise en musique par un certain Gueorgui Sviridov. En général j'ai du mal avec  les mises en musique d'Essenine, mais là, le côté vaporeux de la musique me plaît et c'est en plus chanté par un de mes chanteurs classiques favoris mort il y a bientôt 3 ans, et sa magnifique voix de baryton me manque beaucoup. Il faut que je me procure cette partition pour la déchiffrer, ce peut être un excellent projet linguistique et musical.


Rendez vous en décembre pour le solstice d'hiver!



jeudi 17 septembre 2020

Bilan de printemps - été

 Ce n'est pas trop mon habitude de faire des bilans, mais... cette fois j'en avais envie, tant la période que nous avons vécue sort de l'ordinaire.

la comète Neowise à Cherbourg.
Oui je préfère cette image à des masques ou du gel hydroalcoolique pour résumer les 6derniers mois.
Même si je n'ai pas pu la voir de mes propres yeux.
Mais traditionnellement les comètes annoncent des catastrophes. et 2020 n'est pas finie...

Tout d'abord, je dois dire que pour moi, qui suis introvertie, être consignée chez moi n'était absolument pas une contrainte, plutôt une réelle joie. Je n'ai pas pu trouver le job que j'aurais voulu pour financer mes études, c'est le seul point négatif, mais j'ai pu avancer sur des projets personnels. De mon point de vue, la période a été ultra positive, donc désolée d'avance pour ceux qui auront eu du mal avec le confinement.

Dommage, mes cheveux ne poussent pas aussi vite que ceux de Raiponce.

Et quand on me dit Corona ma première pensée est " Satellites de reconnaissance pendant la guerre froide" et " Corona Borealis".

Et alors, que s'est-il passé?

ETUDES:
- Après une première session d'examens passée en conditions difficiles, à cause de la grève des transports, la seconde s'est faite tranquillement de chez moi par ordinateur. Économie de temps, d'argent, de stress👍 Si je pouvais passer les examens de l'année à venir dans ces conditions , ce serait un réel bonheur. 4 examens ont été annulés, car ils n'étaient pas adaptables en version à distance, ce qui veut donc dire que j'ai pu allouer plus de temps aux 8 restants, et obtenir au final des résultats probablement supérieurs à ce qu'ils auraient été en conditions habituelles. J'ai donc réussi ma seconde année, malgré les difficultés de départ qui m'ont obligée à travailler beaucoup plus vite que je ne l'aurais normalement fait ( pour cause de validation tardive de mon année en Belgique). En route vers le diplôme!

- je ne suis pas partie en vacances à l'étranger cette année, et je ne le regrette pas vraiment. Mon budget était restreint de toute façon, et le sera tant que je ne trouve pas un nouveau job. Donc, pas de regret, je n'aurais probablement pas pu me le permettre.J'ai pu par contre participer à un stage intensif de russe sur un mois, à distance avec des professeurs de l'Université de Moscou. Là encore, en temps normal, je n'aurais pas pu, économiquement parlant ,aller passer un mois en immersion, avec la nécessité de se loger et de se nourrir. C'était donc inespéré.

VIE QUOTIDIENNE ET LOISIRS

- j'ai déménagé avec deux mois de retard dans un appartement plus grand et moins chaud, donc si nous sommes reconfinés à l'avenir, ce sera dans de meilleures conditions.

- je reconnais que mon rythme de lectures a été bien diminué avec les études, les examens, le stage, donc il faut que je me remotive de ce côté, mais d'autres activités ont pris le pas. J'ai commencé à faire de la musculation en salle en février, j'ai du arrêter dès mi-mars- pour cause de fermeture de salle, j'ai pu reprendre à la réouverture juste après mes examens. L'effet du sport n'est pas flagrant mais commence un peu à se voir. Et surtout à se faire sentir d'un point de vue interne. J'ai gagné en force, j'ai amélioré mon sens de l'équilibre assez aléatoire et j'ai retrouvé mon grand écart que je n'avais plus fait depuis bien 20 ans. Ce n'est pas encore tout à fait au point, mais je suis fière de moi. Je n'ai plus rien à voir avec la chose molle et déprimée qui subissait sa vie et son travail sans but, jusqu'en 2017.

- Mais j'ai quand même lu un roman en entier en allemand et une nouvelle en russe (entre autres choses: pour cette langue, j'ai surtout bossé l'oral et la dictée), et commandé des livres, ce n'est pas comme si j'en avais des quantités à lire en attente.

- J'ai récupéré mon clavier, et devant l'impossibilité de jouer du basson en orchestre cette année, j'ai commencé à apprendre à en jouer. Il ne me servait qu'à déchiffrer les partitions de chant sans plus.. J'ai utilisé une application et des ressources en ligne et je m'amuse bien, je progresse lentement mais sûrement et j'arrive à jouer des accords, ce que je n'avais jamais réussi à faire.

- Nouveaux potes internationaux, nouveaux projets... le café des langues a été mis en attente pour cause de virus, j'espère le relancer à la rentrée. Il y a d'autres projets à moyen terme, qu'il faut attendre la rentrée pour les mettre en forme. Toujours le même problème, tant qu'on ne sait pas trop comment faire avec le virus..

LA SURPRISE, LE TRUC AUQUEL JE N'AURAIS PAS CRU IL Y A 6 MOIS!

- La chose la plus inattendue qui découle du confinement c'est que je me suis trouvé un intérêt à regarder de la danse. Je n'avais pas zéro connaissances dans ce domaine, j'ai fait de la danse moderne pendant plusieurs années quand j'étais ado. Mais je ne m'étais jamais vraiment intéressée aux spectacles en eux-mêmes. En fait j'aimais bien pratiquer, mais regarder, pas vraiment. Donc, l'occasion s'est présentée, j'ai dit "pourquoi pas, par curiosité, je mourrai moins bête"

Or, printemps a rimé avec confinement!
le Theâtre Bolchoï met des vidéos en ligne-> autant que j'en profite, je vais devoir me renseigner sur ce domaine un jour ou l'autre pour mes études -> tiens je vais regarder ça, un spectacle moderne, les personnages principaux sont masculins, pas de tutus à l'horizon, thématique romaine, ça peut me plaire -> en fait c'était sympa à regarder, et je dois dire que les gars ont une plastique de rêve, je n'avais jamais fait gaffe à ça, c'est bien agréable à voir -> allez je regarde les autres spectacles -> je ne pensais pas qu'on pouvait éclater de rire avec de la danse, je vais aller voir comment d'autres interprètes abordent le rôle comique -> hooo punaise, mais ce type-là est exceptionnellement bon, a un vrai talent d'acteur et est ultra drôle, je vais voir ce qu'il a fait d'autre -> en fait la danse, je voyais ça un peu comme un sport, mais si les interprètes sont bons, c'est du théâtre sans texte, et c'est bien cool en fait-> vais me renseigner sur l'artiste-> hé mais, non seulement il est talentueux et drôle, mais il a une culture gigantesque, et parle clairement et en articulant, cet homme-là est une mine d'or pour apprendre du vocabulaire spécifique et des infos de première qualité-> le gars a cumulé tellement de tuiles dans sa vie qu'un poissard pareil gagne toute ma sympathie -> bon, c'est officiel, je suis fan de quelqu'un et de son travail dans un domaine que j'ignorais à peu près totalement il y a 3 mois.-> Si ça continue, c'est qu'il va même réussir à me convaincre de regarder un spectacle de danse classique en entier, le grand brun!

Donc j'ai changé de point de vue sur quelque chose, j'y ai trouvé un intérêt, donc merci le virus, le confinement, le théâtre et le grand Niko.

Le problème jusque là était que, chaque fois, j'étais tombée sur des spectacles qui me confortaient dans une idée reçue: c'est un domaine assez inégalitaire. Je m'explique: dans 99% des situations de la vie quotidienne, on se plaint que les femmes soient effacées par rapport aux hommes, et là, très souvent, c'est l'inverse. Soit, ils servent surtout de faire valoir aux femmes et c'est frustrant, soit, ils semblent là pour faire un concours de gymnastique, et c'est sympa, mais autant regarder un championnat de gymnastique dans ce cas. Jusqu'à ce que j'en trouve quelques-uns qui savent s'imposer au lieu de rester en retrait. Wouhou, enfin de l'égalité!
(bon, trèèèèès honnêtement, regarder les gambettes de filles en jupette, fussent-elles très compétentes, est beaucoup moins mon plaisir qu'admirer celles de leurs alter ego de genre masculin. L'égalité s'arrête là où commence le fantasme. J'assume totalement cette phrase, j'apprécie de regarder les messieurs, et les trouve d'autant plus troublants s'ils jouent sur l'ambigüité et cassent les codes féminins/ masculins mais je n'ai jamais eu de doute sur mon orientation. Une femme qui joue sur l'ambigüité et les codes, je vais trouver qu'elle est super, mais pas troublante.)

-  Ce qui m'a donné envie de me remettre moi-même à la pratique de la danse, or il y a un club près de mon nouveau chez-moi qui propose des cours pour adultes débutants. Je peux toujours aller me renseigner à la réouverture, ça ne coûte rien. Enfin là encore, virus, tout ça, rien n'est annoncé.

Et donc je conclus ( avec un peu d'humour tendancieux, on ne se refait pas ) en disant que si je n'ai pas pu voir la comète, dans mon ciel urbain trop pollué de lumières, j'ai donc passé l'été à admirer les étoiles et la lune. Je comprends mieux maintenant pourquoi certaines personnes emmènent des jumelles pour voir un spectacle 😇

Voilà  un fort beau clair de lune, bien ronde, bien blanche. Il n'y a pas a dire, la pleine lune est vraiment son aspect le plus charmant. Qui sied à mon esprit contemplatif. Il ne manque qu'une coupe de saké et une paire de dango pour s'organiser un tsukimi digne de ce nom.

Je ne sais pas qui est cet anonyme artiste dont la face cachée me sert régulièrement à prouver l'intérêt astronomique du théâtre, ni si l'endroit vaut l'envers, vu qu'on ne voit pas vraiment sa tête, mais tel quel, il a un ravissant ... euh... sourire. C'est donc un bien joli poster rieur.
Là, qu'est-ce que je vous disais sur l'ambigüité troublante, ce monsieur a de plus belles jambes, harmonieusement musclées, que je n'en aurais jamais, à en pâlir d'envie même en tant que femme :)

Désolée, mon cher monsieur, il faut reconnaître que cette image sur le vif est peut être réductrice de votre personne, mais reste une bonne vitrine pour votre art. C'est une entrée en matière comme une autre, et si je dois en passer parce ce genre de visions pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de l'art chorégraphique, tant pis je me ferai violence et j'en passerai par là. Avec abnégation. Maintenant, nous pourrions aussi en discuter en fesse... euh face à face. Enfin de mettre enfin un nom et un visage sur la photo, quand même! (hé ho, ce n'est pas moi qui ai commencé, la personne qui l'a prise savait TRES BIEN ce qu'elle mettait en valeur, vu le cadrage.)

Donc voilà, mi septembre, l'année universitaire va commencer le mois prochain pour moi, autant que ce soit avec une ravissante vision d'optimisme en tête. Allez, en 2020/2021, je décroche la lune (à tous les sens que vous voulez) et je vous souhaite de la décrocher aussi (itou, celle que vous voulez!)

jeudi 27 août 2020

Mois Halloween

 Bon,  nous voilà presque à la fin du mois d'août, il va falloir songer au mois Halloween...

Et ça me donne le sourire!

Oui, déjà, mais vu mon manque de temps et d'énergie pour tout ce qui n'est pas mes études, la musique ou le sport, ce sera déjà une bonne chose de s'y pencher dès à présent, j'ai loupé le coche des 10 ans et de la thématique française l'an dernier, pour cause de retard dans la réception de mes cours, et donc de nécessité de mettre les bouchées doubles pour rattraper le mois de décalage.

Il n'y a pas encore à l'heure actuelle de thématique précise, plusieurs sont proposées (sorcellerie et magie au féminin, les contes et légendes, les bateaux fantômes, les ogres...)

Et déjà 2 dates à retenir:

Le 1 et le 31. Cette année en octobre , il y a deux pleines lunes. La première  est aussi la fête de " tsukimi" au Japon ( "contemplation de la lune".. non je ne vais pas faire ma blague favorite, ici, pas de suite. Je l'ai faite sur facebook, donc certains et certaines savent ce que ça veut dire)
Et la fête de tsukimi est l'occasion de boire du saké à la pleine lune. Pas de loups garous ici, mais la légende du lapin de la lune. Et il y a aussi l'histoire de Kaguya hime.
Et je vois que je n'ai jamais chroniqué " Fantômes du Japon" de Lafcadio Hearn, ni Ludwig Kakumei de Kaori Yuki qui détourne les contes de Grimm. Donc des pistes pour sortir deson hibernation le blog sur le Japon.

Et de mon côté, bien que les 4 sujets m'intéressent, je vais corser la difficulté, en essayant de rattacher tout ça au coeur de mes études, ET à mon fil rouge de l'année sur les arts scéniques (avec ou sans vieilles dentelles). Donc spectacles, concerts et tout ça. Peut-être quelques films aussi?A voir.

Sans " déflorer" le mystère (et ce mot est déjà un indice), il y aura au moins 2 sujets "fantomatiques" liés à Théophile Gautier, que je redécouvre, et à leurs adaptations. Et un autre, lié à un célèbre auteur allemand de contes, un auteur en solo, donc loupé,ce ne sont pas les frères Grimm, même si je les prévois aussi.. un jour. Donc oui à priori je m'oriente plus sur la thématique des contes, qui a l'avantage en plus de rentrer dans le cadre du challenge " je lis des classiques"

J'ai reçu aujourd'hui un livre de nouvelles fantastiques russes et ukrainiennes, donc celui là y sera, probablement divisé en plusieurs parties car il contient 29 nouvelles et que j'aime présenter les choses de manière complète, donc pour éviter de faire un seul sujet en 29 points, ce sera plus sage d'en faire deux ou trois.

et oui, il y a bien sûr une nouvelle " Baba Yaga", elle est incontournable.
source de cette splendide illustration


Je me tâte, est-ce que je vous embête avec les adaptations sur scène de La dame de Pique? Il y en a deux , l'une en opéra par Tchaïkovski, l'autre en danse moderne par Roland Petit, que je n'ai pas encore vue.
Non mais c'est surtout que ça va m'imposer de vous parler encore plusieurs fois du MÊME interprète, qu'il va revenir encore deux ou trois fois au minimum avant la fin de l'année et je ne voudrais pas lasser, ou passer pour une groupie.
De toute façons, d'une manière ou d'une autre, vous le verrez à peu près à chaque fois que je découvrirai un spectacle chorégraphique et que j'en parlerai... autant vous y faire, je n'ai pas fini de vous (j'ose ou pas? Allez zou!) casser les noisettes avec les spectacles, la Russie et le talentueux Nikolaï :D

Pour la thématique bateau fantôme, il y a le Hollandais Volant de Wagner, je dis ça comme ça ( et avec un sourire sadique )
Et le 7 octobre, comme d'habitude pour moi, c'est le jour d'Edgar Poe, je trouverai bien un petit sujet à faire. Pour les 3 autres sujets, il me suffira de voir s'ils cadrent avec des journées thématiques pour les programmer, c'est déjà prêt.

Ca va être mortellement génial.

Et pour se mettre en train.. c'est le cas de le dire, un petit clip d'Ultra vomit, en souvenir des grèves de janvier dernier.


Le train est annoncé avec un retard de 3000 ans ... Pour la petite blague, en janvier, certains de mes trains ont été annulés pour cause de grève, j'ai fait une demande de remboursement avec les pièces nécessaires, j'ai eu un accusé de réception de ma demande. Mi juillet, j'ai reçu de nouveaux mails me demandant de re-fournir les mêmes pièces.aujourd'hui, j'ai reçu 2 mails m'informant  que ma demande était en cours de traitement.. alors que je n'ai pas répondu au précédents mails, puisque j'avais déjà tout fourni. On m'annonce u délai de traitement de 4 mois, parce qu'il y a trop de demandes à traiter.Donc pour une demande de remboursement faite en janvier, on me dit fin aout qu'il faudra encore 4 mois pour la traiter. Super, je serai remboursée à la fin de l'année .