vendredi 18 juillet 2014

Pourquoi je ne ferai (probablement pas) le festival cette année

Ceux qui m suivent depuis un certain temps savent que j'habite Avignon, et qu'en temps normal, j'aime énormément cette période de l'année, que je vais toujours voir quelques pièces à cette occasion.
Oui mais voilà. Cette année ce sera différent.

Non, pas à cause des intermittents et des annulations.

La première des raison, c'est le temps. Pas le temps qu'il fait, bien que juillet ait commencé de manière pluvieuse, on n'avait plus vu ça depuis des années ( 10 jours à dormir sans ventilateur en cette saison, ça tient du miracle, de ce côté , c'était plutôt une bonne chose). A cause du temps que j'ai. Car pas de vacances cet été. Juste un pauvre jour en Juillet et un autre en Août.
Cette année  tout bien réfléchi, je n'ai même pas pris la carte OFF ( je rappelle incidemment qu pour moi, le festival c'est le OFF et rien que le OFF. La programmation du IN ne me parle pas et n'est en plus pas dans mes prix).

Je savais que sur les 3 semaines de festival, je n'aurais que 6 jours de repos. 6 jours déjà bien réquisitionnés (potes qui viennent pour l'occasion,  rendez-vous médicaux en plein après-midi, révision de Japonais à plusieurs, travail personnel en musique que je n'ai jamais suffisamment de temps pour faire le reste de l'année..). Donc les jours de repos, c'est les moins possible. Il me reste les jours de travail après 18h30.

donc non, pas cette année, à 16€ la carte, il faut au moins 3 ou 4 spectacle pour espérer la rentabiliser...
Honnêtement, si j'avais pu poser un peu de congés, j'aurais peut être fait l'effort de feuilleter en détail l'énorme catalogue qui traine chez moi. Peut-être.

L'autre problème, c'est justement l'énormité du catalogue: tous les ans il y a de nouveaux théâtres qui s'ouvrent et de plus en plus de spectacle. Trop, mais vraiment trop. Une telle masse que , pour le peu de soirées libres qui me restent j'ai véritablement la FLEMME de faire le tri dans les 1307 spectacles de cette année. Il y a probablement des pépites cachées là-dedans, mais c'est vraiment trop, je n'ai pas le temps de trier le bon grain de l'ivraie.

La troisième raison, la plus importante, c'est la LASSITUDE de voir mises en avant toujours les mêmes choses. De voir les mêmes affiches d'année en année , qui se ressmblent toutes. Probablement dessinées par les mêmes graphistes. Le maque d'imagination le plus total.

Je m'explique, attention, ça va être long:
Sur les 1307 spectacles, il y a des reprises. Parfois même depuis plusieurs années. En général, ce sont toujours les mêmes types de pièces, des pièces humoristiques de type "comédie de boulevard", mais pas du Feydeau ou du Labiche, non... des titres aussi fins que "Ma voisine ne suce pas que la glace", "la belle , la blonde et la salope" (je plaisante, ces deux là n'y sont pas cette année, c'est presque stupéfiant, " la belle" a bien dû durer 5 ou 6 ans.. "ma voisine" y était encore l'an dernier). Des titres en jeux de mots pathétique ( l'an dernier il y avait " l'erreur est cubaine"... navrant!)

Ah tiens, je viens de vérifier: Couscous aux Lardons, celui là, ça doit bien faire 5 ans qu'il y est, avec exactement la même affiche.
Quand je parlais de graphismes pas follement inventifs.. Ca, tous les ans. Bon, d'acc' la première année, ça peut faire sourire. Au bout de plus de 5 ans, ce couscous là sent le réchauffé.

paf! succès, reprise. celui là n'en est qu'à sa 4° année, petit joueur!
allez, re- paf, sur le flyer " 700 représentations, de retour pour la 6° année à Avignon, comédie incontournable, 100% rire garanti". Argumentaire digne d'une pub pour lessive

Certaines pièces utilisent même leur retour  depuis des années comme argument: "faites l'amour avec un belge" vante sa cinquième année au festival.. certes.. d'autres précisent  "succès du off 2012 " ou " X mille spectateur depuis X ans". Ca c'était " arrête de pleurer Pénélope" que je suis presque étonnée de ne plus voir depuis un ou deux ans.

Et figurez-vous qu'un jour "Pénélope" est passé à la TV. J'ai jeté un coup d'oeil à ce spectacle qui a fait un carton et j'ai tenu, hoo 10 bonnes minutes avant de zapper en disant " c'est CA qui a fait un tel tabac?". Hé oui, car  c'est typiquement le genre de pièces auxquelles je suis opaque. Mais alors, les crises d'hystérie sur fond d'âge mal assumé,  ça ne me décroche pas un sourire, rien. Alors quand je pense qu'il y a eu Pénélope 2, Pénélope le film, et " la réponse des hommes à Pénélope"

L'ennui, et le mot s'impose, c'est que ces comédies calibrées pour faire rire un maximum de gens, ben ça ne marche pas sur moi. A vouloir plaire à tout le monde, le résultat est souvent fadasse ou facile. Attention, je pourrais même probablement en trouver certaines plutôt drôle, mais ça ne me laissera probablement pas un grand souvenir non plus.
Mais comme elles sont produites au kilomètre et présentées dans d'ancien cinémas ( le Palace à lui tout seul avec ses 5 salles, propose 37 spectacles, dont " sexe, arnaque et tartiflette" et " sexe, magouille et culture générale" - ça c'est pour les titres à la con qui se copient les uns  les autres *) qu'il faut ben remplir, ce sont aussi les spectacles qu font le plus de publicité: affiches sur des mètres et des mètres linéaires, armée de jeunes gens et femmes engagés pour distribuer les prospectus à tous les coins de rue ( qui se contentent d'ailleurs le plus souvent de tendre le papier en disant " telle pièce à telle heure à tel endroit", sans plus de précision. Mais pourquoi se casser la tête à vendre un spectacle qu'on a probablement pas vu). On se retrouve avec 10 fois le même prospectus, qu'on a vu également affiché 10 fois côte à côte à plusieurs reprises. Le matraquage dans sa forme la plus pure. Sauf que le matraquage ça ne me donne pas envie d'allée voir quelque chose ou de l'acheter, ça me donne envie de l'éviter ( comme je me suis juré d'éviter Juvamine qui me les râpait à diffuser 3 fois d'affilée le même spot. Oui je sais, mais ça me les râpait quand même!).

* dans la catégorie  titre à la con pas original pour 2 ronds, je place en première position "Ma ... est...". Il y a quelques années, "ma soeur est un chic type" a bien marché. Depuis, tous les ans on a droit a des tas de titres pompés là dessus: Ma cousine est un chic type, Ma soeur est un boulet, et le dernier né cette année " Ma patronne est un fumier". Le degré zéro de l'imagination. "sexe, truc et bidule" arrive en 2°.
après le succès de "mon colocataire est une garce".. ooooh, yeah! combo!!

Et j'en ai autant au service des one man show comiques, estampillés " vu à la Tv"que  ou " Production Jamel comedy club" ou " vu  dans " on est pas couchés". Ouip? et alors? je ne regarde pas les émissions en question, qu'est-ce que ça peut bien me faire?

Sauf que les productions en question, soutenues par un producteur qui a les moyens, ou une chaine TV ,sont omniprésentes dans l'espace visuel, et d'une part ça lasse, d'autre part ça laisse très peu de visibilité pour des productions plus confidentielles ou qui n'ont pas les moyens de se montrer plus, maintenant que les parades ( c'était le grand moyen de faire sa pub il y a encore une dizaine d'année) sont beaucoup moins libres. Ca c'était un bon moyen de se faire une idée, mon principal moyen de me faire une idée en fait. Mais maintenant que l'argumentaire est limité dans le programme à des clichés du genre " dans la droite ligne des Monty Python" -oui je l'ai vu plusieurs fois rien qu'en feuilletant le pavé en vitesse- sans plus d'informations, ça devient très très dur de choisir, sans regretter les 17€ de l'entrée.

Oui je sais, je vais passer pour une vieille réac qui crache dans la soupe, gnagnagna, c'était mieux avant, alors qu'elle a le choix. Oui, mais trop de choix tue le choix. Je préfère moins de choix, mais surtout moins de copié-collé d'une année sur l'autre ou d'un titre sur l'autre.

Dans le fond, au-delà du fait de ne pas voir le temps cette année, c'est surtout ce ras-le-bol qui fait que je n'irais pas voir de spectacle à moins de trouver vraiment d'un coup d'oeil quelque chose qui m'inspire.

Comment dire? C'est comme si je me trouvais devant un immense buffet: il y a un milliers de plat, certains probablement savoureux, mais ils sont cachés sous des monceaux de pâté industriel.
Certains semblent porter une étiquette " fait la semaine dernière mais 10 000 personnes ont aimé", certains n'ont pas d'odeur ni de saveur mais sont joliment dressés. D'autres ont juste appliqué le précepte: " je vais faire du gratin dauphinois, c'est pas original, mais tout le monde l'aime"

Ben voilà.. Je n'ai pas envie de fouiller pour trouver le morceau savoureux, et l'odeur de ranci qui couvre le tout me dissuade et me coupe l'appétit.

 (wow, j'ai réussi à faire un billet qui va être classé X, rien qu'avec les titres des pièces mentionnées!On parie que ça va être le plus visité du blog?)

2 commentaires:

  1. Tout comme tu disais hier...Bref, on peut vraiment dire que cette année, on est en OFF mode!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette vanne lamentable mérite un pouet pouet
      http://www.sadtrombone.com/

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture