lundi 21 juillet 2014

Miss Endicott t. 1 - Derrien et Fourquemin

3° chronique pour le club Signé. Après Western et Afrika, qui malgré leurs cadres différents avaient des points communs ( un antihéros taiseux seul face à la corruption) , j'ai eu envie de partir sur tout autre chose.
direction l'Angleterres victorienne.

La rousse Miss Prudence Endicott vient de rentrer des Indes pour l'enterrement de sa mère Maggie. Celle -ci , en plus de son métier le jour, occupait le soir une fonction de conciliatrice auprès des gens modestes, aidant à régler les querelles et conflits de voisinage. Une femme à poigne , qui avait même su gagner le respect des marlous du coin. Miss Prudence va devoir reprendre le flambeau, tout en officiant de jour comme gouvernante auprès du turbulent petit  Kevin,un gamin qui ne voit pas souvent ses parents ( on apprend qu'ils ont laissé leur vie et leur fils en plan pour aller sur le continent à la recherche du grand père de la famille, parti sur un coup de tête sans laisser d'adresse!).

Première affaire pour Miss Prudence: une certaine mrs Parks vient signaler qu'on gratte à sa porte tous les soirs, et suspecte un bandit local de la harceler. Le bandit en question n'y est pour rien, mais Miss Prudence va faire une drôle de découverte: on gratte en fait SOUS la maison. il s'agit d'un nain, répondant au sobriquet d'Ugly Joe. Il vit sous la maison et n'a plus accès à l'extérieur, on lui a bouché "sa" sortie. Ce curieux événement va amener Prudence a découvrir tout un monde insoupçonné: la ville sous la ville, où se terrent comme des rats tous ceux qui ne sont guère mieux considérés qu'eux: nains, bossus, contrefaits, femme à deux têtes.. une belle galerie de monstres de foire qui semblent fomenter un coup louche, ça sent la révolte et la tentative de putsch, quelque chose comme ça. On en saura probablement plus dans les tomes suivants..En tout cas le quotidien de Miss Prudence s'annonce mouvementé pour elle qui n'a pas l'habitude de cumuler deux emplois et d'enchainer les nuits courtes (oui ce détail me plait, ce n'est pas une super-héroïne increvable et elle maugrée régulièrement au réveil). Elle va pouvoir malgré tout compter sur "l'aide " à l'efficacité toute relative de Karl et Darren, deux traîne-savate qui ont eu le béguin pour elle au premier coup d'oeil et s'ingénient à attirer son attention en espérant se montrer sous leur meilleur jour, ainsi que de Wallace ( le secrétaire de feue Maggie) et Conrad ( le majordome de la famille de Kevin).

En tout cas,  ce tome 1 plante le décor de manière prometteuse: le Londres des humbles et des pauvres, peuplé de travailleurs, de désoeuvrés, et de bandits patibulaires. C'est un vrai plaisir, le dessin est agréable, les tonalités dominantes vert/ brun sont du meilleur effet.. et comment résister à une Miss capable de tenir en respect un bandit, en utilisant de manière très personnelle une paire d'aiguilles à tricoter. Un personnage féminin qui ne s'en laisse pas conter, quelle joie!  Et surtout, Miss Endicott n'est pas la seule à monopoliser le récit, les personnages secondaires ne sont pas délaissés et semblent devoir encore gagner en épaisseur par la suite.  Mais j'avoue que le duo Karl/ Darren a ma préférence pour l'instant, ils sont assez impayables dans leurs tentatives de se rendre indispensables malgré leur tendance naturelle à tirer au flanc.

Encore une bonne découverte, d'autant que le tome se finit sur un coup de théâtre prometteur, l'ensemble est très intriguant, j'ai bien envie de savoir la suite!
idée n°135. une personne ou chose familière sous un angle insolite: une dame comme il faut,en contre plongée perchée sur un toit en tenue  de ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture