jeudi 10 juillet 2014

Accros du Roc - Terry Pratchett

bon, oui d'accord, pour diverses raisons, je suis un poil en retard sur la fin du mois anglais. Mais il n'empêche ,un mois anglais sans une lecture Pratchett, il manque fatalement quelque chose ( et puis, vu qu'il y a actuellement 35 tomes, je viens de prendre conscience qu'au rythme actuel de 3 par an, il me faudra encore une dizaine d'année pour arriver au bout! Je crois que je vais commencer à songer à en lire un par saison au moins!)

Donc je continue sur ma lancée, après les tomes consacrés à Rincevent, c'est ceux dédiés à La Mort que j'ai décidé de suivre. Donc Accros du roc est le 3° tome qui tourne autour de ce personnage haut en couleurs .. ha ben non, haut en noir en fait!

En Avril 2013, j'ai donc pu voir la Mort partir en vacances, et prendre Mortimer comme apprenti, avec les résultats calamiteux qu'on sait: distorsion de la réalité du à l'incapacité de Morty à accepter sa mission sans chercher à sauver les gens sympas. On apprenait également qu la Mort, si prompt a défendre le principe du " tous égaux, dans ce métier, on ne doit pas faire de sentiment", avait pourtant déjà une nette tendance à ne pas respecter ses propres principes. Par curiosité et envie de connaître mieux les humains, il avait adopté Ysabell, une petite fille orpheline. Suite à de nombreuses péripéties, Ysabell avait décidé de retourner dans le monde, de vieillir et d'épouser Morty.

En avril dernier, la Mort qui commençait a développer une personnalité, chose dangereuse dans ce métier, était mi à la retraite anticipée par son "chef" (le chef des morts de tous les mondes!), et tentait une reconversion en faucheur professionnel, sans que personne ne soit là pour le remplacer. résultat? un surplus de vies non compensées par des décès,  une invasion de morts-vivants et de caddies de supermarchés sur le disque, et l'apparition de "la mort aux rats", allégorie de la mort des rongeurs sous foeme de squelette de rat muni d'une petite faux à sa taille qui s'exprime en "COUIIII!"

On en était donc là.. Accros du roc se passe en fait quelques 18 ans après Mortimer. On apprend que Morty et Ysabell sont morts - et la Mort n'a rien fait, moins en respect de principes qu'il  contourne finanlement assez souvent, que par respect pour leur choix de vivre en mortels. Mais ils ont une fille: Suzanne 17 ans, lycéenne dans une pensionnat ultra sélect pour filles, élevée dans le rose et la dentelle, le plus loin possible de tout ce qui pourrait rappeler cette "filiation", elle n'a que peu de souvenirs d'un grand-père avec lequel elle partage finalement beaucoup de points communs: une aptitude a se rendre invisible aux yeux des gens lorsqu'elle le souhait - pas invisible physiquement, mais on va dire socialement- ce qui convient finalement bien à sa personnalité blasée par la bêtise humaine et le manque de logique du monde. Or cette rationnaliste convaincue est la petite fille (adoptive) de LA MORT, ce qui ne va pas être facile a accepter.
Cette accepation est le premier fil rouge du récit.

Mais comme on est chez Pratchett, il y a en a d'autres. D'abord, La Mort, qui tire à nouveau au flanc et abandonne son travail. Cette fois, c'est une crise existentielle: il a trop bonne mémoire et se souvient de tout; De Tout. Même de l'avenir, ce qui est insupportable. Il cherche donc à apprendre à oublier. Les moyens classiques des humains sont: méditer avec un vieux sage, s'engager dans la légion étrangère et picoler au "tambour rafistolé" la pire taverne d'Ankh-Morpork. Mais bien sûr, tout ça marche peut être pour oublier le passé, mais comment oublier le futur?
La mort aux rats ne peut assurer le travail tout seul et va donc faire appel ( via un corbeau interprète qui n'en peu plus des références à edgar Poe" à Suzanne pour assurer l'intérim, le temps de retrouver le grand-père parti à la quête de l'oubli. ( 2° fil directeur du récit)
MAIS MAIS MAIS, ça s'appelle "Accro du roc"! On va bien parler de .. roc?
oui!
3° fil directeur: Au même Moment , Kreskenn Kelenn, barde de la contrée paumée et pluvieuse de Ker-Gselzehc, décide de prouver au monde qu'il a l'étoffe d'un vrai musicien, et, harpe à la main, part tenter sa chance à Ankh-Morpork, où il rencontre Nore Noresson, nain corniste, et Lias Trapp, un troll qui tape sur des cailloux ( et ça lui va bien dirais-je!) Les compères à court d'argent décident de tenter leur chance et de jouer ensemble une nouvelle musique à base de percussion caillouteuses. Du "Roc". Kreskenn troque sa harpe contre une guitare.. pas ordinaire et là, les ennuis commencent: la guitare , bien sur, est magique et joue de son guitariste, plutôt que l'inverse. La nouvelle musique met en transe la ville entière , y compris les mages de l'université invisible et l'orang-outang bibliothécaire, une folie musicale s'abat sur tout un chacun, et trouvera son point d'orgue dans un gigantesque concert gratuit et boueux.

Un tome excellent! Bourré de références qui font mouche..
Et frustrant aussi, parce que je suis sure d'en avoir loupé au moins la moitié.
Mais tentons une petite liste
des choses comme le doyen des mages ( important: ça se dit " the Dean" en VO), qui invente la danse boogie, se fabrique un pantalon en cuir clouté et un manteau de la même espèce avec " vivre viet, mourir je nue" ( Live fats, die yo gnu" en Vo),  se fait une banane, se revendique " rebelle sans pause", et opte finalement pour une veste à clous " né pour les runes".

Des titres de chansons comme " marche pas sur mes chaussures bleues", le nain qui explique qu'être musicien c'est " d'abord pour l'argent et ensuite pour le spectacle", une autre chanson qui parle des "cailloux de la prison",  le gag récurrent sur la question que tout le monde se pose au sujet du barde " est-ce que tu es elfique?" - et non est-ce que tu es un elfe?. Evidemment " are you elvish?", c'est plus clair en VO..
 Encore une une qui parle de " grosses boules enflammées", avec un bibliothécaire déchainé qui joue du piano à quatre mains ...
Une autre encore intitulée " c'est fini MissMolly", d'ailleurs Molly c'est le nom de la cantinière de l'université de l'invisible qui avec ses collègues Dolly et Polly, part en  impro sur la phrase " ça tourne pas rond, pas du tout rond rond rond"

Un groupe d'amateurs qui passe son temps à changer de nom: Insanité, puis Kyste, puis les Houes, puis Laide zibeline (non là, je ne traduirais pas!) .. et a écrit " anarchie à Ankh-Morpork".
Il y a aussi Kreskenn, qui explique que son nom dans sa langue signifie " petite pousse de houx",  et qu'il va donc prendre "Buddy" comme pseudo ( son nom d'origine " Imp y celyn" veut dire la même chose en gallois)

Après je dois saluer le travail d'adaptation de Patrick Couton, primé pour la traduction de l'ensemble du disque monde. Bien sur, il y a certains gags intraduisibles mais il s'en sort bien, en citant " l'homme à la moto" là ou il devait probablement y avoir une référence à "Leader of the pack" en VO.
Ou sur le nom de scène de Lias.
Les trolls ont toujours des noms minéraux, en VO, il choisit " Cliff". "Falaise, c'est bien ça sonne minéral" .. et s'entend dire qu'on ne peut pas faire une carrière musicale avec nom comme Cliff.
EN VF, il choisit Magma,"c'est bien ça sonne minéral", et on peut garder le clin d'oeil " on ne peut pas faire une carrière musicale avec un nom comme Magma ( du coup la référence est beaucoup plus récente).
Je note aussi un magnifique " Suprème Naine Ta Mère" parmi les groupes du festival gratuit. Je ne sais pas quel était le nom d'origine, mais j'ai beaucoup rit. Pareil pour l'auteur de la méthode pour débutants: "Martial Dadais"..

Et ai carrément piqué un fou rire sur une référence que j'ai bien mis 3 pages à comprendre tellement elle est subtile - peut être plus facile à comprendre en VO -: un des amateurs décide que ce qui compte dans la musique, c'est avant tout le look, et qu'avec un pantalon en léopard, la succès est assuré ( Glam!!) Son pote qui ne comprend qu'à moitié le concept, lui ramène un léopard.. entier, vivant qu'il eu à un bon prix, car la bête est dure d'oreille et n'entendait pas son dompteur... une léopard.. un léopard, donc, sourd.. a deaf leopard...

Et deux références non musicales que j'ai trouvé: une charrette qui disparait dans la nuit en laissant deux traces de roues en flammées, et un personnage dont la main devient transparente..
nom de zeus!
Pour une liste beaucoup plus complète de références, car je n'en ai mentionné qu'une partie, qu'une partie de celles que j'avais pigées en fait: en français
et en anglais ( histoire de voir tout ce qu'on a loupé!)

 Allez, encore une référence: la couverture originale de Paul Kirby parodie l visuel de " bat out of hell" de Meat Loaf

La version de Marc Simonetti pour la réédition.. parodie un autre album célébrissime, j'ai déjà dit au sujet du faucheur tout le bien que je pense des couvertures de Simonetti, la voici en plus grand pour apprécier les détails du feuillage :)


quand même Pratchett + références à Retour vers le futur+ au son primordial:  un " gros boum"
la je suis obligée de garder mon logo!
le challenge commonwealth est prolongé d'un an, joie!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture