dimanche 15 juin 2014

the pirates, band of misfits ( animation)



Et voilà, premier vrai billet pour ce mois anglais, j’ai eu envie de (re)voir le dernier films des studios Aardman, les créateurs des délirants Wallace et Gromit. 

 La première fois que je l’avais vu, c’était dans de très mauvaises conditions, en version française et sur le minuscule écran vidéo d’un avion. Du coup, je ne l’avais pas vraiment apprécié, et je me doutais que ça venait en grande partie de ces conditions.
J’ai donc décidé de lui donner une seconde chance, en VO cette fois bien évidemment. Et grand bien m’en a pris, l’humour anglais ça fonctionne beaucoup mieux en version originale. 

Surtout une histoire aussi barrée : une capitaine pirate, sobrement nommé "Le Capitaine Pirate", rate systématiquement tout ce qu’il entreprend. A la fois par manque de discernement, car il fonce toujours tête baissée sans envisager  de plan B, mais aussi par manque chronique de chance. Et malgré tout, il ne rêve que d’une chose : remporter le tromphée du pirate de l’année, décernée par le roi des pirates ( un Pirate King habillé comme le King, oui, celui de Jailhouse Rock, banane gominée et costumes à paillettes compris). La concurrence est rude, et il a quasiment zéro chances de le remporter un jour, sauf à réussir enfin une action d’éclat. L’occasion va enfin se présenter à la suite d’une série calamiteuse d’abordages ( un bateau de lépreux, celui d’une colonie de vacances, un vaisseau fantôme, etc..) il s’empare du Beagle. Oui LE beagle, ou le savant Charles Darwin se morfond de ne pas faire la découverte qui lui assurerait le prix du scientifique de l’année, la reconnaissance de ses pairs et l’estime de la reine Victoria. Or le capitaine a un perroquet très étrange, énorme, gris , du genre disparu depuis plusieurs siècles : Polly est un dodo. A défaut de prix du meilleur pirate, le capitaine espère faire main basse sur celui de la découverte scientifique de l’année, Darwin espère faire main basse sur le dodo qui lui assurerait le prix. Sans compter la reine, qui se change en véritable dragon lorsqu’elle entend le mot pirate, une vraie mégère qui espère elle aussi faire main basse sur Polly, pour sa collection d’animaux exotiques.  C’est too much ? oui ! C’est Aardman, les responsables du Lapin Garou. Et cmme c’est Aardman, il vaut mieux être un pu attentif pour repérer tous les petits clin d’oeils marrants : une taverne où on croise Jane Austen et Elephant Man, des affiches délirantes, jusqu’au générique qui parodie des tableaux célèbres.
 Et surtout il y a Mr Bobo le singe serviteur de Darwin, qui est vraiment le personnage le plus intelligent de tous, et s’exprime par petits panneaux façon cinéma muet, source de gags assez irrésistibles.

Et si j’ajoute que le Capitaine est doublé par Hugh Grant, son second « numéro-deux » par Martin Freeman et Darwin par  David  Tennant, vous comprendrez pourquoi je dis «  VO obligatoire ». Car le titre original " the pirates band of misfits" est étrangement devenu " les pirates bons à riens, mauvais en tout" ( ou "les pirates bande de nuls" au Québec, c'est déjà mieux). Pis une film qui intègre the Pogues et The Clash entre autres dans sa BO, ça ne se refuse pas, n'est-ce pas?!

Après je dirais que ça n’est pas mon Aardman préféré, Wallace et Gromit ou Chicken Run sont indétrônables pour moi. Mais quand même ça valait le coup de le revoir, enfin de manière correcte. et rien que pour l'équipe de bras cassés qui accompagne le capitaine,
De droite à gauche: "pirate étonnamment plantureux", la seule femme de l'équipe qui arrive cependant à rouler tout le monde malgré son déguisement peu convaincant; "pirate goutteux", l'obligatoire patte folle de l'équipe, "numéro-deux", alias " pirate à l'écharpe"; "pirate albinos", un peu bargeot; "pirate borgne", avec une nez en bouchon et une jambe de bois; et derrière "pirate accordéoniste", et "pirate qui aime les chatons et les levers de soleil" (j'adore leurs noms sérieusement!)

Mais à voir, si vous voulez enfin savoir ce qu'il y a de mieux dans la vie d'un pirate, entre les sabres rutilants, ou le pillage.. ou la soirée jambon!

ou pour la course poursuite en baignoire, avec une éléphant empaillé et une tête Moai..


oh, puis, un film, ça marche en bonus pour:

1 commentaire:

  1. Cette histoire de pirates me tente bien! En plus, ça fait longtemps que je n'ai pas vu de film d'animation.

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture