Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

mercredi 30 décembre 2020

Bilan 2020 - général

 J'en avais déjà fait un à la fin de l'été suite au confinement, mais voilà comme 2020 a quand même été très spéciale...

Donc contrairement à beaucoup de gens, je n'ai pas honte de le dire:  2020 a été une année excellente pour moi. Tant pis si ça fait rager les gens qui ne l'ont pas appréciée. Je ne vais pas faire semblant et dire "quelle année de merde!" puisque ce n'est pas le cas. En plus, Donald Trump a été viré, si ce n'est pas une bonne nouvelle mondiale, ça?!

Etudes:

Je suis introvertie, et pour moi le confinement a été ultra bénéfique. J'ai pu bien réviser et avoir des résultats que je n'aurais même pas pu espérer en présentiel. L'organisation à distance est parfaite pour moi et passer mes examens de juin à distance a été la meilleure chose possible.
Mieux, avec le nouveau confinement à la rentrée, tous les cours ont été organisés en sessions de visio-conférence. Même en tant qu'étudiante à distance, j'ai donc pu commencer l'année en suivant à peu près le rythme et le programme des autres - difficile, l'an dernier de savoir où ils en étaient, j'avais bien avancé et préparé 2 examens.. qui ont été neutralisés en juin. Là, la session de janvier s'annonce aussi en ligne, et ça m'arrange à tous les points de vue..

Je l'avais déjà dit, j'ai pu avancer sur des projets personnels. J'ai pu faire un stage de langues à distance qui a été très bien pour ne pas perdre mon niveau pendant l'été. J'ai pu tester de nouvelles approches pour mon apprentissage des langues. J'ai pu passer mon diplôme de russe B1 à distance avec l'université de Saint-Petersbourg, et sans le covid, il n'y aurait pas eu de sessions à distance, j'aurais du aller le passer à Paris, avec les frais que ça suppose de train,de logement sur deux jours, etc...
Et oui je suis toute fière de mon diplôme de l'université de Saint Petersbourg, ça fait classe sur le CV en plus d'être une preuve de ma compétence.

Traductions Limoges:

Le gros projet de cette rentrée devait être la traduction de textes de chansons, pour un concert organisé lors du festival de cinéma russe de Limoges. Je l'ai fait.. même si le concert et le festival,qui devaient avoir lieu en novembre ont été annulés, comme tout le reste.C'était quand même une première expérience intéressante, si le festival avait été organisé normalement, mes traductions auraient été officiellement utilisées.

Travail: 

J'espérais au printemps puis à la rentrée trouver un job, ça n'a pas été possible. Je vais donc essayer de négocier, dès que ce sera envisageable, ma réintégration dans un service plus intéressant, et si possible à temps partiel pour arriver à concilier emploi et études sans trop piller mes économies.

Vie sociale:

J'ai fait connaissance de gens très intéressants en ligne ou en réel: à Ufa, à Naberjenié Tchelni, à Paris... et à Avignon aussi.

Sports et loisirs:

Je me suis mise depuis février à la musculation, en salle, avec donc 2 interruptions - mars/ avril et depuis octobre. Mais ça me plaît bien, je compense le fait de ne pas pouvoir aller en salle en faisant du sport chez moi, mon nouveau chez moi ayant des escaliers, c'est plus facile de les monter 20 ou 30 fois que de monter 500 fois sur une chaise! Je reste active à la maison et.. ça commence à se voir.Pas sur la balance qui a décidé de ne plus bouger que vers le haut, mais sur la musculature. Et je sais que si je prends du poids, ben.. c'est que je prends des muscles plutôt que du gras, donc, ça n'est pas trop grave.  Quand on passe de juste 30 minutes de marche par jour à 7 ou 8 heures de sport varié par semaine,forcément, on s'alourdit:en muscle.

Mais il n'y a pas que la musculation.

Je me suis découvert un intérêt inattendu pour un art qui ne m'avait jamais branchée auparavant. Et je n'en remercierai jamais assez le grand Niko (après vous avoir bassinés avec lui 😂). Il va revenir d'ailleurs dans la seconde partie. Parce que ce monsieur a été le déclencheur d'une réaction en chaîne à la conséquence inattendue, ou plutôt, un des éléments déclencheurs. Je l'avais dit, ce grand bonhomme est un magicien qui a réussi là où tout le monde avait échoué.

Comme quoi parfois quelqu'un qu'on ne connait pas, qu'on a à peu près 0,000001 chance de rencontrer un jour (sans même parler de lui adresser la parole puis qu'il s'agit ici d'une vedette de catégorie mondiale) peut avoir une influence positive en vous faisant voir les choses d'un jour nouveau.
Et c'est toujours bon de revoir ses opinions. Et d'apprendre de nouvelles choses.

Ce qui fait que pendant l'été, j'ai remarqué que dans la rue à côté de chez moi, il y avait une école de danse. Qui proposait des cours pour adultes débutants ou non débutants. J'ai été tentée de reprendre la danse moderne, j'ai fait les cours d'essai des deux niveaux, j'ai tenté aussi par curiosité le cours d'essai débutant de danse classique.

Et au final... j'ai opté pour ce dernier, ce qui m'a surprise moi même. Je n'ai pas pu me situer en danse moderne: le cours débutant était trop simple, le cours moyen trop costaud pour une reprise. De plus, il y a un groupe déjà constitué de gens qui se connaissent et j'ai senti qu'il serait plus difficile de m'y intégrer.

Le cours classique est plus détendu, les participantes ont commencé deux semaines avant moi, ont un bon état d'esprit, l'ambiance est bonne et.. c'était un défi plus conséquent de commencer à zéro quelque chose de nouveau que de recommencer quelque chose de connu. En m'accrochant, j'aurais pu suivre le cours moyen de danse moderne, et je l'aurais probablement fait si j'avais eu les moyens financiers de payer les deux. Ce n'est pas le cas pour le moment. Et bon, là encore, il a fallu que je trouve le subterfuge pour m'entrainer chez moi pendant le confinement. Ce qui m'a laissé le temps d'apprendre au moins les noms des pas et mouvements de base. J'en connaissais certains employés aussi en danse moderne, mais certains m'étaient inconnus. On a compensé ça avec des cours de barre au sol 2 fois par semaine en visioconférence et punaise, c'est efficace. 5 Sessions et ma souplesse, pourtant déjà assez étonnante pour quelqu'un de mon âge et de mon format, s'était déjà améliorée grandement.

J'ai aussi commencé à jouer du piano, même si faute de temps, je n'ai pas été super assidue cet été. Ceci dit ça progresse pas mal et je suis assez contente de moi sur ce coup là. Ca m'aide bien à me concentrer quand j'en joue par exemple en fin de matinée avant l'après-midi de cours, ou après la série de cours pour me changer les idées. Ca et des heures de chant chez moi , assez aléatoires il est vrai, avant d'espérer reprendre réellement.

Basson.
C'est le point négatif: si je n'ai pas d'orchestre où jouer, je n'arrive pas à m'y mettre. Jouer seule du basson n'est pas le plus génial ( voilà pourquoi j'ai décidé de mettre à contribution mon clavier, qui me servait juste de guide-chant). Là aussi il a été impossible de m'y remettre vraiment à l'automne, et pour cause: va jouer d'un instrument à vent avec un masque.
Donc en 2021, faut vraiment que je me motive pour recommencer, fut-ce les bases. Ce n'est jamais un luxe de les revoir. a défaut de pouvoir peut-être rejoindre à nouveau un orchestre, ce que j'espère faire dès que possible.

Vie personnelle:
J'ai aussi envoyé aux pertes et profits le monsieur qui me plaisait. Je ne cherchais pas absolument à me caser, plutôt l'inverse, il était arrivé par hasard dans ma vie et avait su attirer mon intérêt.

Mais il a été mal influencé par quelqu'un, et le confinement a été désastreux pour lui. Non seulement il a pris plus de 10 kilos en moins de 10 mois, mais il est devenu vide et ennuyeux. Et ça, c'est la pire chose. Sa conversation me charmait, il n'en a plus, pas la peine que je lui accorde encore le moindre intérêt.

Donc sans regret. Il aurait pris du poids naturellement un peu à cause de la quarantaine, ça n'aurait pas été bien grave...mais il s'est carrément laissé aller à la glandouille, prenant une allure de pacha. Donc, pas de regret, même s'il s'était passé quelque chose entre nous, tôt ou tard son indolence aurait quand-même pris le dessus et je l'aurais secoué avant de le planter là. Pas besoin d'un mollasson qui n'a plus de rien d'intéressant à dire ni n'a plus de loisirs.

Je ne cherche toujours pas l'amour, surtout en ayant une vie bien remplie par ailleurs. Je ne m'opposerais pas à un sympathique monsieur, intéressant et qui me plaît, s'il croise, mais je n'ai aucune intention de faire des efforts pour le chercher :D Ce sont les qualités personnelles qui priment, pour moi, et je n'ai pas du tout envie de "me caser" juste pour faire comme tout le monde, et par pression sociale. Ce n'est pas un objectif en soi, juste quelque chose qui peut arriver.. ou ne jamais arriver. Ca ne sera pas une catastrophe ou un drame.
Au moins, l'heureux élu aurait la certitude d'avoir vraiment été choisi, et de ne pas être juste un bibelot décoratif, ou pour cocher une case " en couple" dans les sondages.

Et vous allez comprendre dans la seconde partie mon point de vue sur les relations humaines. RDV demain ici même, pour les aveux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire