Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

mardi 22 septembre 2020

C'est l'automne!

 Et je continue sur ma lancée avec quelques poèmes sur l'automne. Et dire qu'il y en a beaucoup , c'est un euphémisme, l'automne semble avoir particulièrement inspiré les auteurs


L'automne à Peterhof, probablement un des endroits les plus majestueux de la planète ( palais de Pierre Le Grand, rien que ça. Une pure merveille d'architecture et de jardins)

Et bien évidemment, à tout seigneur tout honneur: Pouchkine, puisque les deux extraits parlant respectivement du printemps et de l'été sont en fait tirés d'un long poème de 11 strophes ( plus une douzième inachevée) titré " l'automne". Lui et moi avons en commun de ne pas aimer ni le printemps ni l'été, mais d'adorer l'automne

( Les premières strophes situent le texte en octobre, puis descendent en flammes le printemps et l'été)

V
Дни поздней осени бранят обыкновенно,
Les jours de fin d'automne sont banals
Но мне она мила, читатель дорогой
mais elle* m'est douce, cher lecteur
Красою тихою, блистающей смиренно.
Magnifique et calme, elle est humblement brillante
Так нелюбимое дитя в семье родной
Comme un enfant mal aimé par sa famille
К себе меня влечет. Сказать вам откровенно,
M'atttire à lui. Pour le dire franchement
Из годовых времен я рад лишь ей одной,
Parmi les saisons, elle est la seule à me réjouir.
В ней много доброго; любовник не тщеславный,
Il y a en elle beaucoup de bon. Je ne l'aime pas pour rien,
Я нечто в ней нашел мечтою своенравной.
J'ai trouvé chez elle quelque chose comme un rêve capricieux.

VI
Как это объяснить? Мне нравится она,
Comment l'expliquer, elle me plaît
Как, вероятно, вам чахоточная дева
comme, vraisemblablement, une jeune phtisique
Порою нравится. На смерть осуждена,
parfois peut plaire. Condamnée à mort
Бедняжка клонится без ропота, без гнева.
La malheureuse s'incline sans murmure, sans colère
Улыбка на устах увянувших видна;
On voit un sourire sur ses lèvres fanées
Могильной пропасти она не слышит зева;
Elle n'entend pas le baillement des profondeurs de la tombe.
Играет на лице еще багровый цвет.
Sur son visage joue  encore un reflet pourpre
Она жива еще сегодня, завтра нет.
Elle est encore vivante aujourd'hui, mais pas demain.

VII
Унылая пора! Очей очарованье!
C'est un moment triste! Un charme pour les yeux!
Приятна мне твоя прощальная краса —
Ta beauté d'adieu m'agrée
Люблю я пышное природы увяданье,
J'aime le flétrissement somptueux de la nature
В багрец и в золото одетые леса,
La forêt habillée d'or et de pourpre
В их сенях ветра шум и свежее дыханье,
Le bruit et le souffle frais du vent dans les foins
И мглой волнистою покрыты небеса,
Et les cieux couverts d'une brume ondulante
И редкий солнца луч, и первые морозы,
Et le rare rayon de soleil, et les premières gelées
И отдаленные седой зимы угрозы.
Et au loin la grise menace de l'hiver.


VIII
И с каждой осенью я расцветаю вновь;
Et à chaque automne, je refleuris
Здоровью моему полезен русский холод;
Le froid russe est bon pour ma santé
К привычкам бытия вновь чувствую любовь;
Je ressens à nouveau de l'amour pour les habitudes de la vie
Чредой слетает сон, чредой находит голод;
Je rêve en quantité, j'ai faim en quantité
Легко и радостно играет в сердце кровь,
Le sang joue légèrement et joyeusement dans mon coeur
Желания кипят — я снова счастлив, молод,
Les souhaits bouillonnent - je suis à nouveau heureux et jeune
Я снова жизни полн — таков мой организм
Je suis à nouveau plein de vie - mon organisme est comme ça
(Извольте мне простить ненужный прозаизм).
(S'il vous plaît, pardonnez moi cet inutile prosaïsme)

*le mot automne est féminin en russe

Le joyeux Pouchkine ne peut as rester sérieux très longtemps et c'est justement pour ça qu'il est si particulier. En tout cas je partage pleinement son enthousiasme pour la forêt automnale.

et on retrouve l'enregistrement de l'excellent Innokenti Smotktunovski, à partir de 2'20 cette fois.

---------------

Un autre auteur que je n'avais pas encore mentionné ici:
Konstantin Balmont. son nom ne sonne pas très russe et pour cause, il est d'origine écossaise ( tout comme Lermontov). Et hormis ses activités d'auteur il était également linguiste et traducteur.


Вы умрете, стебли трав,
Vous allez mourir, les tiges des herbes
Вы вершинами встречались,
Vos pointes se rencontraient
В легком ветре вы качались,
Vous vous êtes balancées dans le vent léger
Но, блаженства не видав,
Mais sans voir la béatitude
Вы умрете, стебли трав.
Vous allez mourir, les tiges des herbes.

В роще шелест, шорох, свист
Il y a des bruissements, des bruits, des sifflements dans le bosquet
Тихий, ровный, заглушенный,
Silencieux, égaux, étouffés
Отдаленно-приближенный.
éloignés et approchants.

Умирает каждый лист,
Chaque feuille meurt,
В роще шелест, шорох, свист.
Il y a des bruissements, des bruits, des sifflements dans le bosquet.

Сонно падают листы,
Les feuilles tombent ensommeillées,
Смутно шепчутся вершины,
Les cimes chuchotent vaguement
И березы, и осины.
des bouleaux et des pins

С измененной высоты
De différentes hauteurs
Сонно падают листы.
Les feuilles tombent, ensommeillées.

1899.

Trois strophes avec répétition du premier vers, c'est proche de la forme rondeau européenne, ce qui n'est apparemment pas très courant en poésie russe.
Je veux mettre en avant, ce vers,que je trouve très beau, au niveau de la sonorité ( allitération en " sh", avec en plus un de mes mots favoris " shelest"( bruissement, ce mot me plaît beaucoup et est entré spontanément dans ma mémoire)

В роще шелест, шорох, свист ( v roshè shelest, shorah, svist)

Malheureusement, j'ai beau fouiller le net,je ne trouve pas d'enregistrement.Un autre poème du même auteur aussi intitulé "l'automne", bien plus connu, existe dans une bonne dizaine de versions,  mais pas une seule de celui-là, dommage.

---------------

Alexandre Blok, j'en avais aussi parlé au sujet de l'été. Un petit galopin cet Alexandre, à qui l'automne donne des idées

Золотит моя страстная осень
Mon automne passionné dore
Твои думы и кудри твои.
tes pensées et tes boucles.
Ты одна меж задумчивых сосен —
Tu es seule au milieu des pins pensifs
И поешь о вечерней любви.
et tu chantes l'amour vespéral.
Погружаясь в раздумья лесные,
En plongeant dans les pensées de la forêt
Ты училась меня целовать.
tu m'as appris à embrasser.
Эти ласки и песни ночные —
Ces caresses et ces chants nocturnes
Только ночь — загорятся опять.
S'embrasseront de nouveau - seulement la nuit.
Я страстнее и дольше пробуду
Je resterai plus longtemps et avec plus de passion
В упоенных объятьях твоих
dans tes étreintes enivrantes
И зарей светозарному чуду
Et à l'aube, d'un brillant miracle
Загорюсь на вершинах лесных.
je m'embraserai sur les cimes de la forêt.

Novembre 1902 

Pas de chance là encore, personne n'a enregistré les sensuelles images de Blok en simple lecture, j'ai juste trouvé une dame qui joue du piano et chante. Le poème a donc été mis en musique, mais le son est assez mauvais et on n'entend pas bien le texte, couvert par la musique. Donc plutôt qu'un son pas terrible, ce sera pas de son du tout.

---------------

Comment passer sous silence mon poète préféré? Revoilà Serguei Essenine.

bon, voilà, l'auteur en tenue traditionnelle au milieu des arbres dénudés, ça fera "un peu automnal"
Pour plus d'information sur l'auteur lui même, et son étrange vie, j'en ai parlé ici et .


Cette fois la traduction n'est pas de moi, mais de Christian Mouze ( in Poèmes 1910 - 1925)

Тихо в чаще можжевеля по обрыву.
Осень — рыжая кобыла — чешет гривы.
Doucement, dans le genévrier, sur la pente
L'automne- jument rousse- démêle sa crinière

Над речным покровом берегов
Слышен синий лязг ее подков.
Sur le drap de la rivière qui recouvre les berges,
C'est un bleu cliquetis de fer à cheval.

Схимник-ветер шагом осторожным
Мнет листву по выступам дорожным
Le vent pélerin d'un pas prudent
foule le replat du feuillage

И целует на рябиновом кусту
Язвы красные незримому Христу.
et embrasse sur les sorbiers
les plaies rouges d'un christ invisible

1914-1916 гг. ( entre 1914 et 1916)

Hop, l'enregistrement

Et parce qu'il y en a un autre, plus tardif sur ce thème. Même traducteur et même recueil,je n'aurais pas traduit pareil, probablement de manière à coller un peu plus au texte avec lequel il prend quelques libertés)

По-осеннему кычет сова
En automne crie le hibou
Над раздольем дорожной рани.
Sur la blessure de la route
Облетает моя голова,
Alors ma tête choit
Куст волос золотистый вянет.
Mes cheveux blonds se fanent.

Полевое, степное «ку-гу»,
Hou hou! Des champs et de la steppe
Здравствуй, мать голубая осина!
Bonjour, tremble bleuté, ma mère!
Скоро месяц, купаясь в снегу,
Bientôt la lune, se baignant dans la neige
Сядет в редкие кудри сына.
s'assiera sur les boucles de ton fils.

Скоро мне без листвы холодеть,
Bientôt sans feuilles, je serai glacé
Звоном звезд насыпая уши.
Un tintement d'étoile à mon ouie
Без меня будут юноши петь,
Les jeunes chanteront sans moi
Не меня будут старцы слушать.
Les vieux ne m'écouteront plus

Новый с поля придет поэт,
Un nouveau poète viendra dans les champs,
В новом лес огласится свисте.
Un nouveau sifflement dans la forêt.
По-осеннему сыплет ветр,
Par l'automne le vent se précipite,
По-осеннему шепчут листья.
Par l'automne les feuilles parlent bas.

1920 г. ( 1920. L'auteur qui à l'air ici très désabusé a de fait.. 25 ans. Ceci dit, il ne survivra pas bien longtemps, poussé à la paranoïa par la politique de l'époque assez peu tolérante avec les extravagants, et par le classique abus d'alcool)
et cette fois, deux versions, une lecture 

Et une mise en musique par un certain Gueorgui Sviridov. En général j'ai du mal avec  les mises en musique d'Essenine, mais là, le côté vaporeux de la musique me plaît et c'est en plus chanté par un de mes chanteurs classiques favoris mort il y a bientôt 3 ans, et sa magnifique voix de baryton me manque beaucoup. Il faut que je me procure cette partition pour la déchiffrer, ce peut être un excellent projet linguistique et musical.


Rendez vous en décembre pour le solstice d'hiver!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire