Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

dimanche 21 juin 2020

fête de la musique - musique russe du XX°siècle

toujours dans la thématique de mes études..
En fait, récemment une agence de voyages a proposé cette liste d'oeuvres du XX° siècle sur les réseaux sociaux, j'en connais certaines, d'autres pas, donc...

Allons y pour la playlist, que je vais compléter avec mes choix, puisque cette année la fête de la Musique se fera à la maison.


Il y en a donc 12, uniquement orchestrales, donc je vais faire pareil et ne pas intégrer d'oeuvres chantées (opéras ou chansons)
Techniquement, Tchaïkovski n'est pas du XX°siècle, donc je vais le garder à part et le compléter par d'autres morceaux du XIX°.

Autre bonne raison pour l'isoler, il est très connu du grand public ( le lac des cygnes, quand même. D'ailleurs j'ai prévu de parler à une autre occasion de ces oeuvres là..), les autres le sont beaucoup moins.
Désolée Piotr, je ne te sélectionne pas, mais tu sera la tête d'affiche du sujet suivant.

Dans les 3 qui restent, je connais et apprécie particulièrement Scriabine, mais.. pas forcément ces oeuvres là

Je vais donc ajouter aux 9 morceaux restants 6 choix personnels, de ces compositeurs ou d'autres,  pour faire une décente playlist de 15 / 18 titres.

Scriabine: il n'est pas très connu du grand public européen, et sa musique est très variée car il a évolué du romantisme vers un style précurseur du dodécaphonisme et de la musique contemporaine,et aurait continué à explorer des choses s'il n'était pas mort )4" ans.
Deux particularités,
il a eu, à un moment de sa vie, un problème à la main droite et ne pouvant plus jouer de piano normalement, il a donc composé ce qu'il ne trouvait pas, des morceaux pour main gauche seule, afin de pouvoir continuer à jouer le temps que son autre main guérisse.
Et, il était synesthète et associait les tonalités et les couleurs ( do majeur = rouge, ré majeur = jaune, mi majeur = blanc, etc...).il avait prévu tout un système d'éclairages pour son oeuvre Prométhée, et est donc un pionnier du spectacle "son et lumière"..qu'il n'a pas pu réaliser tel qu'il l'imaginait, car les moyens techniques étaient trop limités.

Concerto Sonate n°2 (petite correction l'opus 19 est une sonate et pas un concerto).On est encore dans la veine un peu romantique / impressionniste de Scriabine. C'est probablement plus accessible aux novices que ses oeuvres plus tardives.
(5 dièses à la clef et des altérations accidentelles!)

Prométhée "le poème du feu" ( avec l'éclairage tel que le compositeur l'avait pensé.Il y a des explications d'abord, le concert commence à 10 minutes. je plains les instrumentistes d'avoir du jouer dans une pénombre bleutée, bonjour la galère)

Symphonie n°3 " Le divin poème"

Et les ajouts: Prélude pour la main gauche ( et on sent que ça lui causait du souci)

"Vers la flamme"( titre original en français). Si Vladimir Horowitz lui-même estime que c'est un morceau difficile, je veux bien le croire! Et ça sonne presque jazz par moments...


Rachmaninov: Un compositeur que je connais très peu, ce qui n'est pas étonnant car il a surtout composé pour piano seul, et ce n'est pas ce que je préfère.
Je sais seulement que sa musique contient beaucoup de gammes, arpèges qui ne cessent de monter et descendre.. un peu comme chez Liszt Parfois, mais , je ne sais pas pourquoi, j'aime beaucoup Liszt , mais Rachmaninov ne m'attire pas plus que ça. En tout cas, beaucoup moins que Scriabine.
Concerto N°2

et le concerto n°3 confirme: ce n'est pas vraiment mon truc.

Prélude n°2: il est un peu plus connu, en tout cas de moi. Par contre là j'aime bien l'introduction en accords bien graves, et les dissonances.




Prokofiev
Concerto n°1:j'adore. C'est assez primesautier et bondissant, on dirait de la musique de film (et le compositeur a souvent composé pour le cinéma justement)
Concerto Sonate n°7: Là encore, banco. Ca m'évoque bien le style de l'amour des trois oranges" du même Prokofiev. Je trouve que cette musique a un côté humoristique pas déplaisant du tout ( voilà.. Rachmaninov est bien trop sérieux pour moi)

Concerto pour violon: oui! enfin un autre instrument que le piano. Pas de chance, c'est du violon, et j'ai beaucoup de mal avec cet instrument ( en fait, j'ai une hyperacousie qui me rend les sons aigus très douloureux à entendre.donc le violon, la flûte, le piccolo, le celesta sont des instruments de torture pour moi. Alors que l'alto ou la flûte alto,juste un peu plus graves, me conviennent bien) Les instruments aigus passent quand ils sont dans l'orchestre


Je suis obligée de re-citer Pierre et le loup, sans lui je n'aurais pas choisi des années après de jouer du basson.

La suite du Lieutenant Kijé, il y a encore quelques passages très connus (la troïka, la romance).Et il faut absolument que je lise le texte d'origine qui est une satire sur la bureaucratie - par suite d'une erreur administrative le Lieutenant Kijé fait une brillante carrière dans l'armée.. alors qu'il n'existe pas!
La romance est devenue mondialement célèbre car c'est le thème qu'a repris Sting pour la chanson " Russians"


Il manque quand même des gens importants, je vais donc ajouter

Stravinsky

Ici l'Oiseau de feu s'impose. au moins pour sa "berceuse" extrêmement dure au basson ( enfin pour moi,dont l'instrument n'est pas professionnel et manque d'aménagements permettant de jouer dans le registre aigu en pianissimo.Les bassons, c'est comme une voiture: plus ils sont chers, plus il y a d'options de confort)

Pas très original, mais le sacre du printemps avec ses rythmes très marqués  et son introduction au basson ,est inévitable (et je pourrais dire la même chose que pour l'oiseau de feu)


Chostakovitch. Je vous épargnerai la valse de la "suite pour orchestre de variétés", trop connue.
Et je reviens sur le Clair ruisseau qui a été ma découverte de ce printemps. C'est un spectacle drôle, enlevé, mais aussi une musique très sympa.
Et si vous vous demandez pourquoi il y a un gars en robe longue qui ressort en premier lieu lorsque vous recherchez, il va falloir que vous regardiez le spectacle
Adagio:

Aram Katachtourian: on connait sa célébrissime danse des sabres, j'ai parlé de Spartacus, donc cette fois, c'est la symphonie n°1que je mets en avant, avec ses petites références à la musique de sa région natale ( Arménie)

Et.. allez, soyons fous, un billet XIX°siècle pour proposer les 3 oeuvres de Tchaïkovski et quelques uns de ses contemporains?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire