mardi 21 juin 2016

Punk is not dead!

Fête de la musique!
Voilà un billet musical que j'avais envie de faire cette année. Et comme approximativement, le mouvement punk fête ses 40 bougies cette année, c'est l'occasion idéale.

Sortez vos épingles à nourrices et vos Perfecto, faites votre plus belle crête, nous partons écumer Camden Town.

Ha, Camden, un des endroits que j'ai le plus appréciés lors de ma visite éclair en 2007 à Londres, il faisait un temps pluvieux ce jour là, c'était en décembre. Mais c'est vraiment un endroit que j'aimerais voir , aller chiner à l'Electric Ballroom ( brocante la journée/salle de concert le soir, j'aime le concept)

Et donc après avoir parlé de Rock Progressif il y a deux ans et de musique Renaissance l'an dernier, j'avais envie d'aborder le punk cette année, d'un point de vue musical en tout cas.
Parce que je n'en ai pas l'air, mais bien cachée, il y a une punkette en moi. Et une gotheuse aussi. N'ayez pas peur, je ne mords pas, je ne suis pas dangereuse et je ne sacrifie pas des chiens à Satan.

Et que j'ai toujours la banane, si j'ose dire, quand je vois passer un punk à l'ancienne, badges et crêtes.
Et que le mouvement punk  nous vient une fois de plus de chez nos voisins d'outre-manche, avant d'avoir essaimé un peu partout.
Et que quoi qu'on dise, les meilleurs groupes punks sont british ( désolée pour l'américain Iggy Pop qui ne pourra pas entrer dans cette sélection.

Je ne vais pas rentrer trop dans les détails, mais voilà un petit cours de rattrapage avant d'entrer musicalement dans le vif du sujet:  qu'est-ce que la culture punk? 
Vous comprenez maintenant pourquoi c'est nawak de vendre hors de prix des jeans déjà déchirés. C'est tout sauf punk dans l'esprit.

Mais voilà je voulais rendre un hommage (ou payer une tournée? ou déposer une gerbe.. dans l'ordre...  ) au dernier mouvement musical qui compte dans ma culture musicale.

Allons y c'est parti pour la sélection.

Les incontournables, ceux qui ont même eu l'honneur des ondes radio, il est impossible de ne pas les avoir entendus au moins une fois.
The Clash


 The Sex Pistols



Moins connus:
the Buzzcocks, moins politiques et plus "malicieux"


Cock sparrer, carrément politique

Cockney rejects


Les deux sont parfois catalogué " Oi!", variante donc, politique du punk, tendance lutte des classes

The exploited . aussi dans la même veine politique, mais un peu plus metal ( ok, je botte en touche, ils sont écossais). Mais je voulais intégrer au moins un morceau plus récent ( 2003 ici)

Et de fait, la scène punk est toujours vivante, mais plus confidentielle que dans les années 80. Et en punk "récent", j'avoue connaître surtout des groupes français - c'est même un des rares domaines où je connais un peu la scène française, et c'est logique, puisque dans la chanson contestataire, c'est bien le sens du texte qui prime - que je n'intégrerai pas ici ( Parabellum, Guérilla poubelle, les sales majestés, Les garçons bouchers.. et bien d'autres)

Mes petits chouchous ( AKA, chez les punks aussi on aime la déconnade): Les Toy dolls. J'aurais même pu faire un billet rien que sur eux tellement ils m'éclatent:
Capables de punkifier une comptine

de chanter les problèmes des asthmatiques ( ça parle à la grande allergique que je suis)
Ou de délirer sur la coiffure de Yul Brynner

1 commentaire:

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture