samedi 4 juin 2016

En vacances chez l'ami Bidasse

Hé oui, j'ai fait un petit séjour tout là haut dans le nord le mois dernier. Oui, c'est moins exotique que mes vacances habituelles.

Et évidemment, j'ai eu droit aux remarques obtuses de gens obtuse: " mais qu'est-ce que tu vas faire là-haut, fait pas beau, fait froid, y'a rien à voir".
Alors déjà je suis persuadée qu'à part quelques rares endroits vraiment dangereux ou défigurés par l'industrie, en cherchant un peu, il y a des choses à voir ou à faire à peu près partout ( J'éviterai quand même Tchernobyl, le Yémen, la Syrie.. des endroits comme ça.)
Mais, j'ai l'habitude, l'an dernier on s'est payé ma fiole parce que je suis allée en Russie. Ouaip, "chez Poutine". Mais pas seulement les gens, je préfère voir ça mettons, chez Ivan le terrible, Boris Godounov, Alexandre Pouchkine, Mikhail Lomonossov.. y'a pas que la politique contemporaine dans la vie. Je mets ça sur le compte de la jalousie de ceux qui trouveront toujours à redire quoi qu'on fasse.

Bon fallait s'y attendre " je pars une semaine dans le Pas-de-Calais", ça fait moins rêver que  "je pars 3 semaines au Japon" ( encore que j'ai aussi eu " qu'est-ce que tu vas foutre là bas?"), à part ma collègue d'origine picarde qui m'enviait carrément d'aller "vers chez elle".

Alors, Arras, j'y étais allée en 1999, comme ça, par curiosité, parce que j'avais vu la grand place au détour d'un reportage Tv et que ça m'avait bien plu, mais d'une part , ça remontait loin, et d'autre part, je n'avais pas tout vu.
Donc quand j'ai vu que le stage de musique de l'année se passait à l'autre bout du pays, j'ai profité de l'occasion pour  joindre l'agréable à l'agréable et faire un peu de tourisme.

et plus précisément un peu de tourisme axé "Grande guerre", puisque c'est ce que je n'avais pas pu faire à l'époque.
Et de la chasse aux caches aussi ( ceux qui connaissent comprendront. Juste encore un parmi mes nombreux loisirs)

Hôtel de ville, détruit pendant la 1° Guerre Mondiale et reconstruit à l'identique
Comme vous le constatez, il pleut tout le temps dans le nord! ( sarcasme!)
En fait je suis partie d'Avignon en gros pull, et j'ai tout quitté en arrivant. Hé oui, en passant du Mistral à 90 kms/h à pas de vent du tout, ça fait un choc. Et en fait il a plu un peu le jour de mon arrivée et le jour de mon départ. 2 petites averses en 10 jours.

Les géants (Colas et Jacqueline, Dédé avec sa sucette géante et l'ami bidasse)  nous attendent dans le hall de l'hôtel de ville-office de tourisme


Doit y avoir une belle vue de là-haut! Ni une ni deux on monte au beffroi, ce qui constitue une prouesse personnelle tendance effort surhumain: j'ai le vertige. Un vertige terrible mais sélectif: regarder d'en haut ne me pose pas de problème tant que j'ai un parapet à hauteur de la taille ou que je suis dans un téléphérique. Par contre redescendre l'escalier métallique à colimaçon a été une vraie épreuve. Mais oui la vue est sympa.




Ce qui reste de l'abbaye du Mont Saint Eloi, elle aussi victime des bombardements en 1917 en particulier.
Et après être montée dans les hauteurs, direction les souterrains: Le sous-sol de la grand place et de la place des héros est creusé de galeries, restes d'une ancienne carrière de calcaire du moyen-âge, qui a été abandonnée quand les place on menacé de s'effondrer sous la densité de population devenue trop forte.D'autres carrières ont été exploitées hors de la ville à partir de la Renaissance si je me souviens bien, elle sont maintenant aussi sous la ville.
Et donc , on peut faire une visite de ces sous-terrains qui ont servi de caves jusqu'à récemment (il y a quelques décennies), certaines parties privées sont encore des caves,la fraîcheur et l'humidité constantes sont prisées des commerces et des bars qui y stockent leurs marchandises. Ils ont servi de zone de transit pendant la Première guerre Mondiale, et de refuge pour les civils pendant la seconde.


du silex entre les strates de calcaire. Nos ancêtres préhistoriques auraient adoré avoir une mine de silex

il y a 3 étages de caves qui communiquent.. au dessus, un magasin, qui n'est plus autorisé à jeter ses ordures directement dans les souterrains.
oui il a fallu consolider par la suite pour soutenir le poids des constructions sur les places
 Autre chose à voir: le musée des beaux-arts. il a changé depuis que j'y étais allée. La collection de vestiges antiques a du être déplacée.

lion du beffroi XVI° siècle.

en fait ce crâne est à peu près photographié à l'échelle. Joli travail de miniature.


Oui je suis passée pour une psychopathe avec mes photos morbides. Elles vont ressortir pour un sujet à Halloween sur l'art funéraire, les transis, les memento mori, les vanités tout ça. Ca fait deux ans que je veux le faire, ça sera pour cette année.

Et puisqu'on y est.. Je n'ai pas pu aller à Saint Eloi faute de temps, ni aux grands mémoriaux ( Mémorial Canadien de Vimy et Notre Dame de Lorette). Mais je tenais absolument à visiter un ou deux cimetières de guerre, nous n'avons pas ça en PACA, et j'y reviendrais dans le prochain sujet, mais c'est un moyen d'appréhender la réalité  de la première guerre mondiale. Avoir un nombre même colossal de morts mentionné sur un papier, ça reste abstrait.
Cimetière britannique de Duisans

et il est petit par rapport à d'autres, il n'y a "que" 3296 tombes en tout ( on n'en voit qu'une moitié ici)


 Je disais plus haut que les anciennes carrières avaient été abandonnées au profit d'autres plus éloignes de la ville. Elles ont servi vers le XVII siècle en tant que carrières et délaissées lorsque la demande de calcaire a baissé, ont resservi au XX° siècle comme camp pour les troupes du commonwealth pendant la bataille d'Arras. 
Le réseau de carrières est très grand, et plusieurs d'entre elles ont été raccordées les unes aux autres par des tunnelliers néo-zélandais qui leur ont donné des noms de villes néozélandaises pour s'y retrouver ( Auckland, Christchurch, Wellington, etc..)
C'est Wellington qui a été aménagée pour la visite , les autres sont en trop mauvais état




Je n'ai pas de photo de l'intérieur, trop sombre pour mon appareil qui n'aime pas les basses luminosités.

et à part ça, De la campagne et des vaches! Je manque de vert chez moi, et bien que les 10 jours de vacances aient été écourtés ( 1 jour aller, 1 jour retour et 4 de stage, il n'en reste que 4 pour faire un peu de tourisme!), rien que le fait de se retrouver au milieu des champs, ça fait un bien fou
ha oui, z'avez vu ce temps pluvieux dans le nord?

"château" de Lignereuil


Un evielle ferme à Givenchy le Noble

Seulement dans le Nord.
Je m'explique sur ce distributeur: en cherchant une cache que je n'ai pas trouvée, je suis tombée par hasard sur un " distributeur de pommes de terre". La précision est plutôt drôle, l'idée est géniale. J'ai vu arriver l'agricultrice à qui il appartient et on a discuté un petit moment: sa ferme est à 3 kilomètres de la nationale, et peu de gens y venaient, elle a donc investi dans un distributeur de légumes ( une idée qui vient de Belgique). Ca marche comme un distributeur de boissons avec des pièces. et selon les périodes elle y vend ses pommes de terres, ses salades, ses carottes, etc.. .Le temps que les habitants du coin en prennent l'habitude et ses ventes ont bien augmenté.
Et même avec moi, les prix étaient très intéressants, mais en revenant en train, pas moyen de ramener 5 kilos de patates dans la valise. Je suis quand même revenue avec 1,5 kilo de carottes qui sentaient bon la carotte - ça devient rare! - et la terre pour 2,30 euros. 1,5 euro le kilo. Moins cher que chez moi et avec la garantie qu'elles viennent de chez un petit producteur.

D'ailleurs puisqu'on en est au chapitre "production locale"
un fromage venu de la côte d'opale, double crème au lait cru, avec un arrière goût iodé dû à sa proximité avec la mer. Je ne vous dit que ça!
 J'ai aussi ramené du Rollot, du sablé de Wissant, des gaufres pur beurre pour le dessert..
et une bière locale pour les amateurs (pas mal, même si je n'ai pas trop apprécié dans la mesure où je ne suis pas trop amatrice de blondes, ma mère a aimé. J'ai préféré goûter une moins locale, mais ambrée)
Voilà pour las préjugés sur le nord: rien à voir, rien à faire, et ciel gris.
Et il faudra que j'y retourne, pour les autres lieux de mémoire que je n'ai vraiment pas eu le temps d'aller visiter,  la citadelle Vauban qui était en travaux donc pas top pour les photos,  je n'avais pas le temps non plus d'aller jusqu'à Lille, et je suis passée en vitesse devant un panneau " route du camp du drap d'or" .. tiens ça ferait pas un sujet pour le mois anglais ça? Mais vu que le camp en question se trouve près de Calais, c'était un peu trop loin ...

Et il me reste plein de fromages à découvrir! Donc une vraie semaine de Vacances vers Lille/Boulogne/Cambrai et voir ce qui me manque d'Arras, c'est tout à fait envisageable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture