mercredi 29 juin 2016

Le grand livre des gnomes tome 1 - Terry Pratchett

J'hésitais pour la lecture pratchettienne de ce mois ci,(un autre de mes rendez-vous habituels) j'avais Procrastination sous la main, et, très logiquement, j'ai remis Procrastination à plus tard pour opter pour les Gnomes une série en 3 tomes.. dont je n'ai que les deux premiers ( trouvés par hasard lorsque la médiathèque a revendu es déclassés une fois de plus).Mais ouf, je viens de commander le 3° tome, avec difficulté d'ailleurs, vu qu'il n'est quasiment plus trouvable en séparé ( l'ouvrage a été réédité en tome unique)

Les gnomes ne fait pas partie de la séries du disque Monde, ça n'est même pas un hors série qui s'y rattacherait un peu comme Le fabuleux Maurice.
Par contre, tout comme Maurice, il s'agit d'un ouvrage jeunesse (l'édition Castor Poche le classe " senior" c'est à dire tranche d'âge de 12 à 15 ans. Il le classe aussi "SF", ce qu'il n'est pas, enfin, pas vraiment, pas entièrement disons, même s'il y a quelques touches par ci par là, on est plus dans un registre de conte)



Petits mais costauds. C'est exactement l'image que donnent Torritt, Masklinn, Mémé Morkie et Grimma. 10 cms de haut,  et, vêtus de peux de souris qu'ils chassent à l'épieu, ils sont avec quelques compagnons les derniers survivants d'un clan de chasseurs gnomes de la campagne.
Ils vivent à côté des humains, mais sans vraiment se soucier de ces grandes créatures lentes et probablement un peu idiotes. Enfin, c'est l'avis de tous, sauf de Masklinn, qui se dit que les humains ne sont probablement pas si bêtes, qu'ils sont peut être au moins aussi intelligents que des rats, parce qu'ils ont inventé des choses, étranges et dangereuses comme les gros machins à roues qui font beaucoup de bruit.
Les gnomes vivent vite, quand on a une espérance de vie d'environ 10 ans, on vit plus vite; et tout vous paraît lent. Enfin, dans la tribu en question, on vit souvent moins que 10 ans, l'existence se finissant assez souvent dans l'estomac d'un renard ou d'un chat.
Mais voilà, en plus des conditions difficiles qui font que la majeure partie de leur temps se passe à chercher des noisettes et à chasser le rat pour le prochain dîner, leur territoire de chasse se réduit de plus en plus, segmenté par une voie rapide sur laquelle plus d'un brave chasseur a fini sa carrière en quelques secondes.
alors mourir de faim, mourir mangé ou mourir écrasé, pourquoi ne pas tenter quelque chose de fou: Masklinn réussit a embarquer tout son petit monde à l'arrière d'un camion, on verra bien où ça les mène. Le vieux Toritt tient quand même a emmener " le Truc" , un cube noir mystérieux, qu'on se passe de chef e chef depuis des générations, qui sait, un jour ça servira peut être.

Et ça les mène.. dans un pays de cocagne: le camion rejoint le garage du Grand Magasin Arnold Frères( oui, avec toutes ses majuscules) , où non seulement l'abondance règne, mais ils ne sont pas seuls. Environ 2000 autres gnomes sont déjà là, depuis des temps immémoriaux ( 1905, ça fait au moins 10 générations gnomiques)

Et c'est le choc des cultures: pour les gnomes du Magasin, qui n'ont jamais mis les pieds dehors, qui mettent même en doute l'existence d'un dehors, ces nouveaux venus sont des affabulateurs. Ou des dingues qui prennent les légendes sur l'extérieur, l'air frais, la pluie, le ciel, la nature trop littéralement.

Pour ceux du dehors, ce microcosme organisé en micro-états, qui vit dans l'opulence avec comme seul loisir les chamailleries entre représentants des rayons ( nommés en fonction du rayon sous lequel ils vivent en fait: il y a le duc de Merceri, le comte de Quiquailleri, le clergé de Papeteri , la baronne d'Egustation, la tribu de voleurs Corsetteri, les Modeux.. montagnards du rayon mode enfantine qui vivent sour le plancher du 3° étage, etc...) est incompréhensible.Imaginez une tribu préhistorique déboulant soudain en plein Moyen-âge, et vous aurez une idée assez précise de la chose.

Et pour les gnomes du Magasin, l'idée du dehors est vraiment, mais alors vraiment difficile à croire: les prêtres du clan Papeteri leur répètent depuis 1905 que l'extérieur n'existe pas, qu'ils sont sous la protection du dieu Arnold Frère (fond.1905) et de ses associés, la déesse Bonnes Affaires et le démon Prix Sacrifiés, qui rode la nuit avec sa terrible lampe pour punir les mauvais gnomes qui mettent en doute la parole des Papeteri - facile quand on s'est arrogé la mainmise sur la lecture de la langue des humains.
Mais bon nombre de gnomes qui ont vu arriver et repartir les camions commencent à mettre en doute que comme le clame la doctrine " Tout Sous Un Seul Toit", slogan du Grand Magasin, rien n'existe en dehors du Grand Magasin, puisque tout est déjà là.
Certains émettent même l'idée quasi hérétique qu'il y a peut être d'autres Grands Magasins, et même, qui sait, de la vie dans ces Grands Magasins! Car après tout, d'où viennent ces humains qui arrivent et repartent, et si vraiment Le fondateur Arnold Frères avait créé le Magasin pour les gnomes, pourquoi l'aurait-il fait à l'échelle des humains.

C'est donc au milieu de ces querelle de clochers, pardon, de rayons, qu'arrivent Toritt, Masklinn et les autres. Pour découvrir que le Grand Magasin est sur le point d'être détruit. Ils ont 21 jours pour arriver à convaincre des gnomes sectaristes que
1 - Le Dehors Existe;
2-  Il va falloir entrer de plain pied dans l'ère moderne et se tirer tous de ce paradis pour aller vivre dans ce Dehors dangereux et effrayant (pour beaucoup, le dehors c'est l'Autre Monde, oui, celui où on va quand on passe de vie à trépas)
3- que ça ne pourra se faire qu'avec la collaboration de tous, et qu'il va donc falloir renoncer à ses privilèges et tous travailler ensemble pour s'en tirer. Et que tous, ça veut dire TOUS. Et donc qu'il est temps par la même occasion de découvrir l'égalité des sexes.

Un livre pour enfants. Qui réussit donc la prouesse en 300 et quelques pages de parler de destruction de l'habitat naturel, d'exil, d'égalité sociale et de lutte des classes, et d'esprit critique à l'égard des gouvernements et des religions, rien que ça.
Le tout en étant très drôle. La mort suivant les gnomes: Arnold Frère vous rappelle à lui, et là, on a droit à sa petite statue au rayon Jardinerie, qui sera emmenée vers un mode meilleurs.. a quoi les Gnomes sauvages prétende qu'ils en ont vu, dans les jardins des humains, et qu'ils ont toujours pensé qu'il s'agissait de gnomes pétrifiés à force d'attendre là). Il faut dire qu'ils prennent tout soit au pied de la lettre, soit de manière totalement erronée. Pour eux la phrase " Tout doit disparaitre" qui réapparait périodiquement dans le Magasin est un rappel métaphysique de la finitude de l'existence!
Chaque chapitre est introduit par quelques versets de la "Gnomenclature" parodie hilarante de la Génèse et quelques autres livres saints.

Comme il s'agit d'un roman jeunesse, le récit est beaucoup plus linéaire que dans le cas de ceux du disque -Monde, parfois assez cotons à suivre car ils mêlent plusieurs intrigues. Ici, une seule intrigue, ce qui n'exclue pas une richesse de thèmes intéressante ( et même plus intéressante, car on comprend les allusions aux textes sacrés et aux sectes millénaristes) à l'âge adule.
Encore un Pratchett savoureux, plein d'humour et d'esprit, joyeusement anticlérical. Un vrai régal, c'est même dommage qu'il ait été publié en édition "jeunesse" le privant ainsi d'un lectorat potentiel. On est plus proche des contes philosophiques que de la pure fantasy ou SF.

Un mot de l'illustrateur de la couverture française: Ciro Tota. Je n'en avais jamais entendu parler. Je venais à peine de commencer le livre qu'il en a été question dans le JT du jour même. J'aime bien sa vision.

Et en fouillant le net, je viens de voir qu'il existe une adaptation animée avec des marionnettes. Hum.. le problème c'est qu'il date de 1992, et que le stop motion n'y est pas vraiment meilleur que pour Dark Crystal ( qui date de 82). Bon ce n'est pas non plus le niveau Thunderbirds, mais j'aurais attendu quelque chose d'un peu plus cartoonesque en fait. Peut être que l'habitude des productions Aardman fait que j'ai une certaine attente sur l'animation en stop motion en fait, et a priori, du peu que j'ai pu voir, on n'est pas hélas au niveau Aardman ( une grande excursion date de 91, un mauvais pantalon de 93, donc pile la même époque)

allez, c'est parti pour le tome 2!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture