vendredi 5 juin 2015

Musique anglaise de la Renaissance (1)

Cette année, j'ai envie de parler un peu de musique baroque classique.. mais autant commencer encore plus tôt avec deux compositeurs très anciens.

Après, d'autres pourraient entre dans ce cadre, mais sont plus difficiles à classer, ceux de la période charnière entre la musique renaissance et baroque, vu qu'il n'y a pas de date définie pour déterminer quand commence la moyen âge et où il finit, quand commence la Renaissance et où elle finit, etc...
Donc pour la "vraie Renaissance" ( époque Henry VII et Elizabeth I° à peu près), je ferai un sujet séparé.

Fin moyen-âge début Renaissance, il y en a deux importants: Leonel Power ( vers 1370/ 5 juin 1445.. donc il y a pile 570 ans, d'où ce mini hommage) et John Dunstable (vers 1390/1453). Dans les deux cas, difficile d'être précis sur leur origine ou leur vie, comme souvent pour les musiciens et compositeurs de l'époque, ils ont eu une formation religieuse et ont composé de la musique sacrée en latin, . Ca "sonne " très Renaissance en tout cas, on n'aime ou pas, c'est un peu du tout ou rien. Personnellement, j'aime beaucoup ces harmonies que l'on n'a plus l'habitude d'entendre après des siècles de restriction au choix majeur ou mineur (non promis je ne vous fais pas un cours magistral sur le passage de l'ars antiqua à l'ars nova)

Leonel Power: Gloria

Anima mea liquefacta est ( quel titre! ) instrumental

John Dunstable ( parfois orthographié Dunstaple)
Gloria ( Canon)
Quam pulchra est
O rosa Bella ( voix et instruments)
Ce dernier morceau est sujet à caution, et est parfois attribué à John Bedyngham. Ce qui est fort plausible, il ne s'agit pas d'une composition religieuse. Le morceau en lui même a l'air un peu plus récent, et justement une génération sépare les deux compositeurs.

Pour le plaisir , une autre version. Je n'ai pas le détail de l'instrumentation de la version ci dessus, mais je suis presque sure qu'il s'agit de sacqueboutes, instruments à vents ancêtres du trombone. dans cette deuxième version, l'instrumentation comporte une flute à bec d'un format que l'on a plus l'habitude de voir

Pour vous donner un ordre d'idée, c'est le genre de musique que pouvaient entendre Henry V, Henry VI et leur contemporains.

3 commentaires:

  1. C'est génial que tu fasses un billet sur le musique de la Renaissance ! J'écouterai tout ça ce soir.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une très bonne idée cette petite excursion musicale! Le Quam pulchra est et le O rosa bella sont très beaux.

    RépondreSupprimer
  3. La musique baroque et moi, c'est une déjà longue histoire d'amour : ton billet ne peut donc que me plaire :) !

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture