vendredi 7 janvier 2011

la Snegourotchka


Donc après avoir un peu évoqué la Snegourotchka hier, j'avais envie de développer sur ce personnage.
Car avant d'être cantonné à un rôle secondaire, fille (ou petite fille selon le cas) et assistante  du Père Gel, elle était purement et simplement la personnification de l'hiver dans les légendes russes et slave, fille donc de l'hiver et de Vesna, déesse du printemps.
Faite de neige ( snegourotchka étant simplement " la fille de neige"- hé oui, le bonhomme de neige est en fait une femme de neige), ayant l'apparence originellement d'une petite fille, ou plus récemment d'une jeune femme, elle disparait au retour des beaux jours, fondant littéralement lors des célébrations du dieu de la végétation et du soleil Yarilo de la mythologie slave. Mais bien sûr elle réapparaît dès le retour de l'hiver!

Le personnage a en tout cas beaucoup influencé les auteurs et compositeurs russes. On la trouve comme personnage central de plusieurs contes ( en voici un, qui lui tricote une histoire d'amour avec un berger. rien de nouveau, hein, on retrouve une parenté avec la statue de Pygmalion, ou encore la Princesse de la lune, d'un conte japonais, trouvée par un couple, sans enfants et élevée comme une humaine, avant de quitter à son tour ses bienfaiteurs, une ressemblance aussi avec la Reine des Neiges  ), mentionnés par A.N. Afanassiev. Elle est le sujet central d'une pièce de théâtre d' Ostrovski, d'après les recueils d'Afanassiev, puis d'un opéra de Rimski-Korsakov, d'un ballet de Tchaïkovski encore une fois d'après la pièce d'Ostrovski. Un petit extrait sonore de l'opéra de Rimski-Korsakov?


On trouve aussi un film de 1968 de Pavel Kadotchnikov à son sujet (jamais vu, ça n'a pas l'air d'un chef d'oeuvre, mais j'essayerai quand même de le voir à l'occasion, et un dessin animé de 1952 (pas du niveau de ce que faisait Lev atamanov, mais bon...)




                                                                                                             
Le réemploi de ce personnage mythique comme assistante du père gel est finalement assez récent (vers 1930), d'autant mieux accepté par le régime soviétique, qu'il n'a pas de connotation vraiment religieuse, mais plutôt "terroir", et qu'il est facile d'en écarter les symboliques païennes.

pour en savoir plus: le site russie. net et la page de François le Guevellou qui résume pas mal le sujet avec beaucoup d'illustrations.
et juste pour le plaisir, car décidément j'aime beaucoup ses tenues

2 commentaires:

  1. Très intéressant, merci.
    Peut-on trouver sur le web une traduction du texte d'Afanassiev?
    Les textes trouvés jusqu'ici semblent plutôt des commentaires.
    Encore merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question!
      Le site Persée me donne une référence de publication d'une traduction ici, tout en haut du document:
      http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1991_num_31_119_369436

      Yep, une petite recherche plus tard: il est encore disponible ( 1 exemplaire!) ici
      http://www.amazon.fr/Les-Contes-populaires-russes-Afanassiev/dp/2706810068. Donc encore trouvable, c'est la bonne nouvelle.

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture