Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

vendredi 9 avril 2021

ça c'est passé il y a 30 ans (1) - 9 avril 1991, indépendance de la Géorgie

Et j'ai eu envie d'en parler car c'est quand même super important. Quelque chose qui me fait me sentir très vieille car je m'en souviens bien, j'étais en troisième et le programme portant sur le XX° siècle, on faisait presque de l'histoire au jour le jour en lisant le journal.

En fait l'événement majeur de l'année 1991, c'est la fin d'un des phénomènes politiques les plus marquants du XX° siècle: la fin de l'URSS ( 1922 - 1991). De fait, elle n'a été actée que le 26 décembre, mais les républiques soviétiques, où des mouvements indépendantistes existaient depuis plusieurs années, se sont séparées du bloc soviétique à partir de 1990 pour la Lituanie et la Lettonie, et au cours de l'année 1991 pour les autres. L'affaire est loin d'être réglée, et, 30 ans plus tard, c'est encore régulièrement la foire d'empoigne politiquement parlant, dans ces régions - il n'y a qu'a voir la situation en Ukraine depuis quelques années et en Biélorussie depuis mi 2020.

Et, il se trouve qu'il y a un certain nombre des ces anciennes républiques soviétiques - qui étaient pour la plupart des pays indépendants avant 1922, et qui ont reprit leur indépendance - où j'ai TRES envie d'aller.


Et je commence par la Géorgie, qui est probablement l'une de mes premières destinations post-covid ( au moment où je prépare ce sujet, à l'automne 2020, c'est encore loiiiiiin d'être réglé cette histoire, et les frontières sont encore fermées hors UE. J'en ai un peu parlé le 8 mars pour ses dirigeantes, mais j'y reviens donc. Promis, ce ne sera pas un cours d'histoire post-soviétique, mais un top 5+ des raisons pour lesquelles j'ai envie d'aller là bas.

Et donc pourquoi?

Raison n°1:j'adore la montagne ET la mer. Et ça fait longtemps que j'ai envie d'aller dans le Caucase.Et plus je vois de photos plus j'ai envie d'y aller.

Qui m'aime me suive!

Raison n°2: on parle d'un pays qui, au moyen-âge avait la seule femme - roi connue de l'histoire. Bon non, pas exactement la seule: il y a une reine polonaise qui a été proclamée " roi", mais a régné très peu longtemps.
Là, c'est à un autre niveau: le roi Tamar Première a régné de 1184 à 1213. Et non, ce n'est pas un abus de langage, sa fille a ensuite aussi été couronnée roi après elle.
Mais en plein moyen-âge, elle a su s'imposer comme monarque éclairé, et une fine politicienne, le pays a connu une période d'expansion, principalement par la diplomatie et le protectorat des petits pays alentour, et de rayonnement culturel sur toute la région.
De plus, elle n'a pas hésité à divorcer de son premier mari ( qui supportait mal son statut de "roi consort" et lorgnait de trop près sur le pouvoir) pour en épouser un second, moins ambitieux et qui ne voyait pas de problème à être sujet de sa femme.

Et pourquoi roi et pas reine? Ici où là, je trouve l'explication qu'elle gouvernait avec autant d'efficacité qu'un homme, mais un débat en commentaire d'une vidéo sur la langue géorgienne, proposait une explication plus simple. Aux dires des géorgiens - et je veux bien les croire concernant leur propre langue - le mot traduit par "roi" signifie en fait " souverain", peu importe son genre biologique. Il y a bien un mot signifiant "reine", mais il ne s'applique apparemment qu'à la mère ou la femme du souverain. Et donc, si le souverain est une femme, hé bien, son mari est simplement le roi-consort.
En tous les cas, un coup de coeur géant pour le roi Tamar, il va falloir que je me renseigne plus à son sujet.

En plus, elle a un petit côté Aliénor d'Aquitaine, protectrice des arts et de la littérature. La principale épopée médiévale du pays " Le chevalier à la peau de panthère" (ou de tigre selon les traductions) lui est dédiée. Il s'agit d'un roman courtois et épique qui se passe en ...Perse. Mais apparemment, c'était la mode: les Mille et une nuits, écrit 2 siècles auparavant, avait eu un tel succès que lorsqu'on voulait situer une histoire " loin", c'était en Arabie ou en Perse. Pensez aux Lettres Persanes.
Fun fact: dans le monde arabe, pour dire que quelque chose se passe " loin", on situe  l'histoire en Chine, à l'autre bout de la route de la soie (vous ne le saviez peut-être pas, mais Aladin est expressément cité comme étant ... chinois)

Manuscrit du chevalier à la peau de panthère

Et j'ai aussi fort envie de lire ce texte qui a été traduit en français, car, merci wiki:

"L'histoire se passe en Inde et en Arabie ; elle raconte l'amitié qui unit les deux héros, Avtandil et Tariel, et la quête pour retrouver l'objet de l'amour de ce dernier, Nestane. Dédicacée à la reine Tamar qui sert de modèle à Nestane, l'œuvre vante la grandeur et la stabilité du royaume de Géorgie à son âge d'or. Ces héros idéalisés, unis par des amitiés fidèles et par l'amour courtois, se comportent avec générosité, sincérité, dévouement, et proclament l'égalité entre les hommes et les femmes, ainsi qu'une grande joie de vivre."

Des chevaliers égalitaristes et bon vivants au XI° siècle.Wouhou!!!!

Raison 2 bis: le pays est actuellement dirigé par une présidente. Ouaip!

Raison n°3: fatalement la langue m'intrigue. Un pays où une femme peut être roi par la magie de la langue. Dont l'alphabet est magnifique. Mais cet alphabet tout mignon cache une langue à la difficulté diabolique, que parlent quand même 4 millions de locuteurs dans le pays. Plus environ un demi million d'expatriés.
Une langue pour laquelle " Gvprkstvni" est un mot - 9 consonnes et une voyelle tout à la fin, en transcription en tout cas. C'est à dire : une voyelle et de la grammaire tout autour.
Et pourtant, on arrive à des pépites de mots comme celui-ci:

UN mot pour dire " être si fou d'amour que même nos ennemis nous prennent en pitié". C'est très concis et très expressif, j'aime beaucoup.
Et visiblement, si un mot pareil existe c'est que la vision de la vie par les gens du coin est tout sauf tiède, ou triste, ou morne... Plutôt débordante d'enthousiasme. Voir la présentation des chevaliers de l'épopée mentionnée plus haut. J'imagine déjà ce que doit être une fête géorgienne.
Pour découvrir l'alphabet, c'est par là!

Il n'empêche: une langue aux sonorités inhabituelles, pour laquelle les locuteurs d'une langue indo-européenne n'ont aucune référence - puisqu'elle fait partie du groupe caucasien qui n'a rien à voir avec le groupe indo-européen - aucun point d'appui, à la grammaire réputée épineuse, avec des mots super expressifs... ça m'intrigue beaucoup.

raison n°3: la cuisine. A part je vous l'accorde, l'entrée aux viscères de porc et les plats au boeuf - je ne suis pas amatrice de viande en général et encore moins de boeuf que je ne mange pas du tout - le reste est fort tentant. Il y a pas mal de plats de légumes, du fromage, donc ça va, je trouverai mon bonheur!

Raison n° 4 : la Musique.
Avant de pratiquer le chant lyrique en solo, j'ai beaucoup chanté en choeur , et même si ce n'est plus le cas, j'ai gardé un goût marqué pour les polyphonies.

Musique profane ( trio Mandili)

 musique sacrée

Il y a aussi les instruments inconnus sous nos latitudes comme le pandouri, que joue l'une des chanteuses du trio Mandili. Mais aussi ce monsieur particulièrement virtuose, Irakli Akhalaia et purée j'adore! Je viens de découvrir ce musicien et wow!


Raison n°5: la danse. La danse folkorique. C'est ... qu'est-ce que je disais sur la fête?
Extrait d'une fête géorgienne en Bretagne. Ces gens sont montés sur ressorts. Et font des pointes... sans pointes. Je commence à me demander s'ils ont des os.

Une interview de la directrice du ballet national de Géorgie. Ok, je rajoute " aller voir un spectacle de danse folklorique" dans la liste des choses à voir, ça a l'air vraiment super cool.


Raison bonus lié à la précédente... J'ai un truc à vérifier.
Concernant ce monsieur. Oui, encore. :D
Je vous ai cassé les pieds l'an dernier en le ressortant régulièrement en illustration de mes sujets artistiques, mais là, je ne pouvais pas parler du pays sans parler d'un ressortissant célèbre (Et surtout PAS le politicien que tout le monde connait, on a vu mieux qu'un des pires dictateurs du siècle passé pour donner envie d'aller visiter un pays). Enfin, quand on voit les danseurs folkloriques, je ne m'étonne absolument pas qu'un de leurs compatriotes soit arrivé au plus haut niveau en danse classique aussi.

Bon je sais, il n'y habite plus depuis belle lurette, MAIS je veux savoir si le modèle est suivi ou s'ils ont perdu le moule.
Concrètement " y'en a beaucoup des grands bruns de ce genre? Non, parce que si c'est le cas, cette raison bonus va passer directement en raison n°1 (Bon ok, 1.bis, la montagne reste n°1) Le musicien, déjà, est bien à mon goût, et il y a deux ou trois danseurs dans les vidéos qui ..'fin bref, il faut que j'aille y voir de plus près. Faut que je tâte... pour éclaircir cette importante question d'une possible absence de squelette. Pour la science, bien évidemment!"

allez, quelques autres ressortissants connus:
.Vladimir " la gueule" Bon, pour le côté joie de vivre, ce n'est pas vraiment le meilleur exemple.

Bon j'ai trouvé une photo où il ne fait pas trop la tronche et c'est plutôt Vladimir-la-classe
Ca va mieux comme ça.
Il valide les catégories " grand" ( un bon mètre 90 il me semble) et "brun", donc oui, il y a peut être une caractéristique génétique locale

Boulat Okoudjava, qui avait une certaine ressemblance à la fois physique et dans la manière de jouer, avec Georges Brassens. Chanteur encore très populaire.

Boris Akounine (pseudonyme de Grigori Tchkhartichvili... oui Akounine, c'est plus simple à écrire sur la couverture d'un livre). J'avais bien aimé ses "histoires de cimetières"

George Balanchine ( son nom complet est Balantchivadze), chorégraphe, metteur en scène, pianiste, fils d'un compositeur, frère d'un compositeur... quelle famille :)

Non mais, un pays qui met à ce point en avant l'art et la musique, comment pourrais-je ne pas vouloir y aller?

Le risque est surtout de devenir "mijnuroba" pour le pays, si ce n'est pour un monsieur très souple 😁


Il n'y a plus qu'à attendre de pouvoir à nouveau se déplacer. En tout cas, le pays étant comme l'Ukraine et la Moldavie en partenariat avec l'UE, les relations diplomatiques sont bonnes avec la France, la Géorgie est membre observateur de l'OIF, la présidente est francophile et oeuvre à rapprocher son pays d'origine et celui où elle a étudié. Donc j'ai bon espoir de pouvoir y aller d'ici quelques temps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire