Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

dimanche 28 octobre 2018

Petit manuel pour jeter des (gentils) sorts - Anonyme

halloween approche, on délaisse momentanément les fantômes


Un livre sans nom d’auteur ( il est bien indiqué à l’intérieur «  Silja », mais je ne sais pas s’il s’agit du pseudonyme, ou du nom de sorcière de l’autrice, ou de la collection/de l’édition originale apparemment d’un livre anglais ou américain), que m'avait offert une copine qui se reconnaîtra , qui nous propose donc de devenir sorcière. Oui carrément. Et qui plus est sorcière wiccane. 

Mais rassurez vous, on va apprendre à jeter de « gentil sorts », donc plus proche de Ma sorcière bien aimée que de Circé, mais je vous avoue que je ne serais pas contre un bon sort de nettoyage/ vaisselle qui se fait seule. Ou qu’avoir la valise de Merlin (version Disney) m’aurait beaucoup aidée pour mon déménagement.

Mais donc voilà, le propos est plus axé sur comment mettre un peu de magie dans sa vie quotidienne pour se la simplifier. Un peu magie et surtout beaucoup de sens pratique et de recettes de grand-mères, rien qui défie les lois de la physique.

Car se simplifier la vie passe souvent par quelques conseils tous bêtes, de prendre du recul quand les choses vont mal, de chercher pourquoi elles vont mal et comment y remédier.
Il sera donc surtout question de bon sens et de relaxation, de tisanes anti-rhumes et d’auto-suggestion. Car qui que soit l’autrice (la seule chose dont je suis sure, c’est que c’est une femme), elle rappelle régulièrement que la magie ne fait pas tout, ça n’est qu’un coup de pouce, et que la conviction, la volonté, et les relations humaines sont primordiales. 

Evidemment, il y a des sorts pour «  se faire des amis » par exemple, mais à quoi bon s’en remettre à la magie, avec potions et incantations, quand il suffit d’être de bonne humeur, avenant(e), souriant(e)… pour s’en faire assez facilement. Mais si quelqu’un manque de confiance en soi, lui dire  « essaye de porter des sous-vêtements jaunes, ça attire la chance et l’amitié, même si personne ne le voit », en effet, l’autosuggestion peut marcher, l’inquièt(e) chronique sera plus détendu et par contrecoup, plus à même de sympathiser avec des gens. Méthode Coué!
.
J’ai donc découvert que j’étais déjà une sorcière même sans autel décorés de plantes, sans bougies de couleurs précises, vu que ce genre de minis rituels, je le fais déjà : choisir avec soins vêtements et bijoux pour un entretien d’embauche, visualiser mon paradis privé ou invoquer des images de mes vacances passées en cas de crise d’énervement, manipuler herbes et épices pour me mettre de bonne humeur et me détendre ( ça s’appelle «  cuisiner » dans le langage quotidien), pratiquer l’autosuggestion « ça va bien se passer, je peux le faire , je peux TOUT faire – excepté raccrocher les rideaux à 3 mètres de haut sans échelle. Sauf si j’empile la petite table basse sur la grande table basse et que je monte dessus, ça fait comme un escalier et ouiiiiiiii, ça marche » ( sinon je ne serais pas partie pour un an, à 1000 kilomètres de ma ville natale, et, comme par hasard, je m’y suis fait en un mois des camarades… qui ont l’âge d’être mes enfants).

Donc voilà, des petits trucs et astuces, agrémentés de quelques recettes inoffensives. De ce qu’on fait déjà spontanément : prendre un bain ou une douche pour évacuer le stress ( de mon côté, ça fait des années que je me lave les cheveux quand j’ai mal au crâne ou que je n’arrive pas à éclaircir mes idées. Et bingo, en général, ça améliore le mal de tête suffisamment pour vaquer un peu à mes occupations, ou, effectivement, ça « lave » le stress)
Ou que je m’évade dans mon monde intérieur dès que j’ai l’occasion, dans les transports en commun, etc.. ce qui fait que depuis toujours on me catalogue comme «  dans les nuages » et en effet, je suis souvent très loin de là. Sur les plaines d’Abraham un jour d’automne à Québec. A côté d’un bouleau dans la brume de Carélie. En train de contempler le ciel étoilé de Guyane. Ou de regarder flotter des mini-icebergs dans le soleil couchant du Groenland. Le corps est là, mais le cerveau est à des centaines de kilomètres du bus bondé  le matin à 7h10.

Mais là encore « anonyme » précise qu’améliorer avec telle ou telle tisane un rhume qui passerait en 15 jours seul, ou soigner un bobo bénin avec telle essence de plante est une chose, mais qu’en cas de doute ou si c’est trop grave, surtout pour les questions de santé, il faut s’en remettre à la médecine plutôt que de tenter du bricolage. Prenons un cas extrême, si quelqu’un vous propose de soigner un cancer à la magie, c’est un charlatan. Mais si le patient décide à côté de son traitement de pratiquer la relaxation, de s’imaginer guéri, de « parler » aux esprits aux déesses de la santé … ben évidemment, son moral ne s’en portera que mieux et c’est important.

Mais sinon, rien de nouveau sous le soleil, et la confirmation que pendant des siècles, des gens qui ont été pourchassés pour sorcellerie n’étaient que les innocents herboristes du village, certainement plus utiles que dangereux pour la communauté.

Par contre, dommage pour moi il n’y a pas là dedans de sortilège pour réussir mes examens ou pour faire repousser les cheveux – j’en ai perdu beaucoup, mais vraiment beaucoup, en arrêtant la pilule, ce dont on ne parle jamais, et qui bien sûr n'est pas précisé dans la notice-donc je vais essayer le sortilège «  ça ira bien, ça va repousser, mais dans le doute, je prends du fer et des vitamines, comme le docteur a dit ».

Allez, puisque c’est ce que 9 personnes sur 10 voudront savoir : comment attirer l’amour ?

Bah, mettez des sous-vêtements roses, portez un parfum à base de cannelle et /ou de vanille prononcer une petite incantation d’autosuggestion et … croisez les doigts. Et recommencez jusqu’à ce que ça marche.

Et une fois que le monsieur (ou la dame, hein, chacune voit midi à sa porte) est déniché ? 

Lui faire manger des biscuits maisons, si possible à base de cannelle et de vanille, normalement à part d’être allergique à ça, ou d’être un parfait mufle, il ou elle devrait apprécier la gentille attention, et après, à toi de jouer ma grande !
Ceci dit pour qui n’aime pas le sucré ou les épices, une assiette de pâtes sauce napolitaine, ou une soupe de cornichons polonais à l’aneth, je suis sûre que ça peut marcher aussi, ça reste une gentille attention. Surtout si j’espère séduire un polonais dans le deuxième cas, mais le risque est qu’il soit déçu parce que ma soupe de cornichons est moins bonne que celle de sa mamie*

Car oui, j’ai sympathisé avec des gens de plusieurs nationalités récemment, et sans forcément avoir de vues sur eux, j’ai essayé d’imaginer ce que pourrait être une gentille attention, même d’un point de vue amical : m’intéresser à leur pays d’origine et sa cuisine, apprendre à dire ou à écrire «  bonne année » ou «  bon anniversaire » en ukrainien, essayer de rester en contact, donner un tuyau pour la prononciation du français, ou juste prendre des nouvelles d’untel, une fois de temps en temps.
 
Finalement, c’est simple, la magie !

Et le leitmotiv de la sorcellerie wiccane est aussi le mien depuis toujours : «  tant que ça ne nuit à personne, que chacun fasse comme il veut ». Ouaaaais, je SUIS une sorcière. Et je m’invite à boire un thé à la rose en mangeant du chocolat, pour M’offrir une gentille attention .
Car oui, c’est aussi dans le bouquin, penser à faire plaisir aux autres c’est bien, mais penser à se faire plaisir pour rester un bonne amitié avec soi-même, c’est essentiel aussi.

*Vais quand même fignoler la recette de la soupe de cornichons**, et apprendre « bonne année » en ukrainien ET en polonais, dans le doute, et juste au cas où la conversation prendrait un tour plus personnel du genre «  tu viens quand tu veux me voir à Bruxelles/en France/fais de la place, je viens te voir! »
**en plus, malgré son nom peu inspirant, c’est super bon !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire