samedi 9 décembre 2017

Hommage à Dmitri Khvorostovski

Et je commence cet hiver en Russie de manière peu agréable...en tout cas un peu triste.

Il n'aura échappé à personne ces jours-ci qu'un chanteur célèbre sous nos latitudes est mort.
Et comme je n'en peux plus d'en entendre parler dans tous les médias, j'évite les infos et traîne beaucoup sur le net.

Ce qui m'a permis de voir qu'un autre chanteur que j'appréciais cette fois beaucoup, est également mort il y a un peu plus de 2 semaines.

Vous n'avez probablement jamais entendu parler de lui si vous n'êtes pas un peu
- intéressé par la culture russe et/ ou
- intéressé par la musique classique et/ ou
- totalement adepte des voix graves ( j'avais fait un sujet là dessus où j'avais déjà un peu parlé de ce monsieur)

Dmitri Khvorostovski - je vous pardonne de ne pas savoir prononcer son nom, j'ai aussi beaucoup de mal à le dire -  était pourtant une très grande vedette dans son pays, et qui s'était plus ou moins spécialisé dans l'opéra et les mélodies russes, sans pourtant s'y limiter.

Et possédait une très belle voix de baryton dramatique en plus d'une allure très reconnaissable ( carrure impressionnante et cheveux entièrement blancs avant 30 ans)
Il avait arrêté de tourner depuis 2 ans étant atteint d'un cancer, et je n'ai donc jamais eu l'occasion de l'entendre sur scène, chose que je regrette énormément.

Et comme il n'y a pas meilleure façon de rendre un hommage à un chanteur que de l'écouter, place à la musique...

Tchaïkovsky : romances



Moussorgsky: chants et danses de la mort


Rubinstein extrait du Démon (visible en entier sur youtube.; mais aheum, la mise en scène.. pourquoi les coussins? Pourquoi cette perruque? Pourquoi un démon avec une croix autour du cou ? (oui je suppose que c'était quelque chose qui lui tenait à coeur, et que ça ne se voyait pas depuis la salle de théâtre, mais à la captation ça fait quand même bizarre!)


Je vous épargnerai le duo de variété assez banal qu'il a fait pour un gala avec Lara Fabian, parce que ... hé bien, c'est toujours pareil lorsqu'un chanteur lyrique chante de la variété avec un micro mais en mettant une sourdine pour ne pas couvrir l'autre duettiste et que les voix ne vont pas très bien ensemble: ça met vaguement mal à l'aise.
Donc on va en rester à un duo classique
Tchaïkovsky: Eugène Oneguin ( avec Renée Fleming)


Un autre répertoire? Ok, en italien cette fois, avec la prestation qui a lancé sa carrière internationale sur un air de Don Carlos ( et il commençait déjà à grisonner à 27ans)

Et puis bon. Je ne peux pas passer à côté de la musique traditionnelle russe . Otchi tchiornie!



Avec en prime un salut qui nous permet de voir enfin le monsieur sourire... parce qu'en musique classique, la concentration est capitale... et parfois ça se voit
(enfin, je sais que lorsque moi je joue, on me reproche quasiment de faire la gueule en montant sur scène et entre les morceaux, et de ne me dérider qu'à la fin. Les amis je vous confirme donc que non, nous ne passons pas un mauvais moment et nous ne sommes pas contents que ça se finisse, c'est une question de rester concentrés, de rester " dedans" et plus encore lorsqu'il y a une composante jeu d'acteur. On échappe au moins à ça avec un instrument. Après il y des cas particuliers de gens qui arrivent à être concentrés sans que ça se voit, ça n'est pas le mien, et j'envie énormément ça! Lui, là par exemple)

Enfin en tout cas, je voulais vous faire partager cette belle voix peu connue du grand public occidental, que je ne pourrais jamais aller écouter en direct à mon grand regret.

Promis les prochains sujets seront moins déprimants. Enfin, j'espère...

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce chanteur ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'en matière de chant classique les stars sont souvent des ténors ou sopranos pour les femmes, les autres voix sont moins souvent mises en avant pour le grand public et c'est vraiment dommage.

      Et un jour on apprend par hasard qu'untel ou untel n'est plus là.


      En tout cas, c'est un plaisir pour moi de faire connaître ce genre de répertoire et je compte bien continuer les sujets musicaux (ne serait-ce qu'avec les choeurs orthodoxes qui regorgent de belles voix graves!)

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture