mercredi 2 décembre 2015

Scottish crush

Pour le mois anglais nous avions fait une liste " british crush" de nos acteurs et actrices préférés anglais et anglaises..
Je vais faire un peu pareil, mais version écossaise et pas seulement au cinéma en fait...

Un acteur: Sean connery, ça serait un choix trop évident, Ewan Mc Gregor aussi alors je dirais Robert Carlyle parce qu'il m'a faite mourir de rire dans The Full Monty
Séquence anti-morosité!
Ex aequo avec
Nicol Williamson (Merlin dans Excalibur de John Boorman et Sherlock Holmes dans  The Seven Percent Solution - excellent film parodique qui imagine la rencontre entre Sherlock Holmes et Sigmund Freud, et où Moriarty est joué par Laurence Olivier , si vous ne l'avez pas vu, foncez, c'est à voir absolument)
et Ian Richardson ( j'ai failli l'oublier) pour son rôle de professeur Bell dans Murder rooms, que je n'arrive pas à trouver en vost... grrrr

Une actrice: voilà la jolie rousse, pour vous messieurs ( et peut être aussi quelques mesdames, pourquoi pas)
Là, je vais aller chercher loin, mais je choisis Deborah Kerr.
Bon d'accord, elle ne faisait pas très crédible en romaine dans Quo Vadis, mais s'il s'agit de son film le plus connu, sa filmographie reste impressionnante ( je vous conseille aussi "le narcisse noir", qui a l'originalité de se passer dans une communauté de bonnes soeurs au fin fond de l'Himalaya..)
oui bon, on va dire que c'est une romaine d'ascendance picte ou calédonienne.
un duo: Richard Wilson et Annette Crosby dans la cynique et très drôle série " One foot in the grave". Déjà le titre est un concentré d'humour noir. Moins connue que d'autres, donc je vais développer:
On y suit les déboires de Victor Meldrew, réceptionniste envoyé en retraite anticipé: il vient d'être remplacé par une machine "qui fait exactement la même chose que lui, et sans se plaindre au sujet de la climatisation". Victor va donc devoir apprendre à vivre en retraité, et Margaret, sa femme, va devoir apprendre à vivre en supportant au quotidien les jérémiades de Victor le râleur.
Et pour le plaisir, j'ajoute que le générique est signé Eric Idle, l"humour volontiers noir et absurde, et que l'accent écossais est bien sympathique ( mais difficile à comprendre par moment, je l'avais vue à l'origine en vostfr un été dans Continentales - et oui, je continue à regretter cette émission- mais j'ai l'impression qu'elle n'a pas été éditée en vidéo dans cette version, je n'arrive même pas à la trouver en vostanglais...)
La seule chose que je lui reproche est le recours inutile aux rires enregistrés qui n'apportent rien (au contraire, ça casse un peu les effets cyniques), et la manière de filmer très années 90 ( champs-contre-champs, tout ça)

Un chanteur : et musicien accompli en l'occurrence. Ian Anderson. Chanteur, guitariste et flûtiste de Jethro Tull. Reconnaissable immédiatement à ses solos de flûte traversière, sa barbe de druide, sa voix nasale, et sa manière de se tenir en scène perché sur un pied en tenue de barde.
Cherchez pas, ce sont les seventies, et le rock progressif bien délirant mais toujours musicalement très abouti.

Un type capable de faire swinguer la bourrée de JS Bach.
Allez, juste parce que c'est ma chanson préférée de Jethro tull: We used to know. Ca va vous rappeller une autre chanson bien connue et pour cause:
We used to know date de 1969 et a été plus ou moins copiée en 1977 par The Eagles qui on fait un tube planétaire que j'adore... mais qui doit quand même énormément à Jethro Tull, la ressemblance est trop marquée pour être un simple hasard. :D Ceci dit je ne me plains pas, j'aime les deux morceaux!

Une chanteuse: Annie Lennox. Sans hésiter. Sharleen Spiteri en deuxième, mais Annie Lennox arrive quand même en première place, pour sa voix grave et puissante.
et comme c'est de saison, je ne peux pas passer ( à nouveau ) à côté de sa version tellement celtique de God Rest Ye Merry Gentlemen. Ou comment transformer un cantique en quelque chose de presque païen.

Des écossais du bout du monde: Parce qu'une bonne partie des musiciens d'AC/DC sont/étaient en fait écossais ( au moins Bon Scott et les frères Young) et rien que pour le plaisir de voir et d'entendre du rock à la cornemuse dans les rues de Melbourne..

une célébrité mondialement connue, même plus que Sean Connery
Nessie, of course!
et bien sûr je me dois dementionner mon coup de coeur pour un produit local qui n'est ni le tartan, ni la bière, ni le scotch, encore moins le haggis, mais...
les sablés écossais!!!!!
pur beurre les amis... mieux vaut éviter de manger le paquet d'un coup, mais un de temps en temps, ça se mange tout seul!


1 commentaire:

  1. Excellente, ta sélection !! :-) Et vive Annie Lennox, yep !

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture