jeudi 30 octobre 2014

La malédiction ( film)

Un film pour Halloween...
En fait depuis l'an dernier, j'avais envie de revoir celui-ci, qui est avec Rosemary's Baby ( 1968) L'exorciste (1973) et Amityville ( 1979) un des classiques du cinéma fantastique " diabolique" tous sortis dans une fourchette de 10 ans.
 années 70, à Rome, dans un hôpital catholique, le diplomate Robert Thorn et sa femme vient d'avoir un enfant, mort-né. La mère n'est pas encore au courant, et dans le souci de lui épargner cette pénible situation, Robert accepte la proposition faite par un curé d'adopter un autre enfant dont la mère n'a pas survécu, sans rien dire à sa femme. De cette manière, tout le monde y gagne. 5 ans plus tard, alors que tout se passait bien et que la mère ignore encore la vérité, des événements curieux se passent autour de l'enfant: apparition d'un gros chien noir, suicide de sa gouvernante en pleine fête d'anniversaire, sans motivation apparente, crise de panique lorsqu'on tente de l'amener à l'église.. et l'arrivée d'un curé très étrange qui explique à robert qu'il faut se débarrasser de l'enfant qui est maléfique. Malheureusement dans ces cas là, les gens parlent toujours par allégories et énigmes, et Robert a tôt fait d'ignorer les conseils ( meurtriers) du prêtre fou qui lui dit d'aller à Pétaouchnok voir un vieux sage et de tuer le petit Damien qui n'est ni plus ni moins que l'antéchrist.
difficile de trouver des images qui ne spoilent pas trop 

En fait, j'avais revu L'exorciste il y a quelques années, lorsqu'il est ressorti sur grand écran, et je l'ai trouvé assez ennuyeux, confirmant ma première impression. Après revisionnage, Malgré ses presque 40 ans, et un encrage dans la réalité des années 70 ( ha les pattes d'eph et les cols pelle à tarte), La Malédiction a mieux vieilli.

Déjà, c'est le film d'un réalisateur à la carrière surprenante: on doit à Richard Donner ( toujours vivant au moment ou j'écris!) entre autre des choses aussi variées que la série des "Arme fatale" , les Superman des années 80, quelques épisodes de séries comme les Mystères de l'Ouest, Les Goonies, ou encore l'excellent Ladyhawke. donc pas forcément quelqu'un qu'on attendrait sur ce terrain là.

Ensuite, Donner a eu l'excellente idée de confier le rôle principal à quelqu'un d'autre qu'on n'attendait pas sur ce terrain là: Gregory Peck, célébrissime, qui a tourné entre autre avec Hitchcock et s'est surtout illustré dans les films de guerre, les Westerns et la comédie. Donc pas a priori un habitué du cinéma d'angoisse. Mais surtout un acteur talentueux, alors en fin de carrière, qui porte vraiment le film au côtés de quasi inconnus.
C'est dit, Gregory Peck fait de toute façon partie des acteurs que j'aime énormément...

3° bonne idée: faire un film de trouille qui joue énormément sur l'apparition de l'étrangeté dans un cadre quotidien ( un quotidien de gens riches, avec belles voitures, grandes maisons et gouvernantes, certes). J'ai vu des gens se plaindre sur les sites de ciné que " c'est nul, y'a pas de sang, pas d'effets spéciaux, c'est mou, il ne se passe rien". Justement, c'est de ça que vient le malaise! Pas de gros effets spéciaux, mais un très bon travail de montage, une très bonne utilisation de la profondeur de champ et de l'effet Koulechov . Pas besoin de gros effets spéciaux pour donner l'impression que des animaux de zoo paniquent par la seule présence d'un petit garçon, avec un bon montage.Et une musique adaptée.

quand je parle d'utilisation de la profondeur de champ, c'est à ce genre de plans que je pense. et si vous n'êtes pas convaincu qu'un tricycle dans un long couloir, c'est flippant, allez aussi revoir Shining, tiens.

haaaa!!!! non pardon, c'est juste que les gosses me foutent la trouille, enfin, celui là surtout!

Autre idée simplissime: comment rendre un gamin de 5/6 ans malsain et flippant. On ne peut pas lui demander de bien jouer à cet âge là. Justement en lui en faisant faire le moins possible: ce gosse est calme, trop calme, du coup ses séquences de colère sont plus marquantes. comment lui donner un regard un peu fou? En lui rasant les sourcils. Simple comme bonjour: Peu d'effets, une musique adaptée , un montage maitrisé, quelques trucs de cinéma et le tour est joué. Pas besoin de gros effets spéciaux.

Quoiqu'il en soit, j'ai vraiment apprécié de revoir ce film. Je n'ai pas eu le temps de revoir Halloween qui était aussi prévu. Peut être un peu plus tard en novembre?
l'est-il pas mignon ce petit? Je vous assure qu'un bon montage change tout et qu'il est tout sauf mignon
30 octobre: rendez-vous démoniaque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture