mercredi 3 septembre 2014

A l'hôtel Bertram - Agatha Christie

Vous rendez vous compte? Je n'avais pas encore eu l'occasion de lire un seul roman mettant en vedette Miss Marple, l'autre détective fétiche d'Agatha Christie. Ni une ni deux, j'en ai cherché un un peu au hasard..
j'ai eu un mal fou à trouver  la couverture de mon exemplaire, je vous le dis
Idée n° 97. quelque chose de sucré ( ce que tient la main, outre la balle, c'est un chocolat fourré)

Nous sommes dans les années 60 (si, il y a même une référence aux Beatles!). Miss Marple, détective amateur et septuagénaire fringuante est venue passer quelques jours de Vacances à Londres, pour faire des achat, mais aussi une sorte de pélerinage à l'hôtel Bertram, un établissement bien sous tout rapports, à la réputation exemplaire, dans lequel elle avait eu l'occasion  de séjourner lorsqu'elle avait 14 ans, au début du XX° siècle. La particularité de cet hôtel est de acher un confort dernier cri derrière en apparence surannée très début de siècle. Même les clients semblent venir d'une autre époque. Le gérant confie d'ailleurs à l'un d'eux, non sans un certain sens cynique des affaires,  qu'il n'hésite pas à faire des prix aux vieilles ladies dont les finances ne sont pas aux mieux, car elles participent involontairement à l'ambiance et au standing qu'il souhaite créer pour attirer le touriste désireux de connaître "la vraie Angleterre". Des pièces de décor " so typically british", au même titre que le poêle à charbon, les fauteuils à haut dossier, les  théières en porcelaines entourées de vrais muffins dignes de ce nom. Tellement parfait que miss Marple trouve qu'il sonne faux.
Pendant ce temps là, une série de braquages met la police londonnienne en émoi.
Et encore pendant ce temps là, un vieux chanoine très distrait qui résidait justement à l'hôtel Bertram amène la police à enquêter sur cet hôtel, à la réputation tellement sans tâche qu'il en devient suspect.
Et encore pendant ce temps là, la tapageuse Bess Sedgwick, aventurière remuante, mondaine, fêtarde invétérée, typiquement le genre de personne qui ne devrait pas être là, rase les murs de l'hôtel pour échapper à sa fille, Elvira,  qu'elle a abandonnée à l'âge de 2 ans aux bons soins d'une tuteur, et qui se trouve, par hasard qui fait bien les choses, être également descendue au Bertram

Et ça n'est pas une très bonne pioche. En fait, le roman n'est pas mauvais , il se laisse lire, sans déplaisir, mais sans grand plaisir non plus. Trop de pistes qui partent dans tous les sens dont on devine très vite qu'elles vont se recouper pour n'en faire plus qu'une ou deux. trop de personnages qui apparaissent et disparaissent très vite ( Lady Selina), ou trop peu approfondis qu'ils en deviennent inconsistants ( la femme de chambre, le maître d'hôtel, ou même Lasdislas, le type aux motivations louches qui tourne à la fois autour de Bess et Elvira, la copine d'Elvira dont j'ai déjà oublié le nom tellement elle ne sert à  rien).
Puis cette histoire de chocolats empoisonnés, évoquée pour être aussitôt oubliée.

En fait, plus de la moitié du roman sert à mettre en place ce fameux décor, à suivre les actions de divers personnages, du coup, l'intrigue policière semble concentrée dans le derniers tiers de l'histoire, voire dans les tous derniers chapitres: une très longue introduction et une résolution ultra rapide, qui se conclut en queue de poisson. Ca se laisse lire, mais ça n'est pas exactement comme ça que j'apprécie un roman policier. Disons qu'Agatha Christie m'a tellement habituée à mieux, que j'ai envie de dire " houlà! Petite forme!"

Je redonnerai de toute façon à l'avenir sa chance à "tante Jane", j'ai l'air critique, mais bon, je l'ai dit, ça se laisse lire. J'aurais du me méfier. Je n'ai pas vu beaucoup des adaptations TV, je dois dire, Je sais que ce roman a été adapté, mais je n'en ai aucun souvenir. soit je n'ai pas eu la possibilité de le voir en entier pour une raison X ou Y, soit, et je crois me souvenir que c'est plutôt ça, je n'ai pas accroché dans les premières minutes.
Toujours est-il que.. ami lecteur, comme je l'avais fait pour Sherlock Holmes, choisis ta miss Marple préférée!
par ordre de date:
au milieu avec les jumelles, Angela Lansbury ( film de 1980),
tout en bas Joan Hickson ( série de 1984 à 1992)
à droite avec le chapeau bleu: Geraldine Mc Ewan ( série de 2004 à 2009)
Et à gauche: Julia McKenzie ( série de 2009 à 2013)

Je pense que les deux que j'ai croisées le plus souvent au détour d'une rediffusion sont Joan Hickson et Geraldine McEwan. La première correspondrait mieux à la description de Miss Marple dans ce roman en particulier je dirais.

Ok, là, c'est Margaret Rutherford, dans une série de films des années 60, que je n'ai pas vus. Au delà de la bizarre ( vous avez dit bizarre?)  impression qu'elle est la soeur cachée de Michel Simon, ce n'est pas du tout comme ça que je voyais la frêle miss Marple, que l'inspecteur du roman décrit comme étant l'image même de la grand-mère telle qu'on se l'imagine, tricotant au coin du feu...Pour la petite histoire, ce n'est pas non plus comme ça qu'Agatha Christie la voyait

Et je viens de voir, qu'en plus il n'entre pas dans le cadre des british mysteries, puis qu'il se passe en 1965. Par contre en tant que roman anglais..

3 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas rencontré Miss Marple! Il faudrait que je me lance aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, je ne te conseille pas franchement ce tome. Je pense retenter le coup avec l'affaire Protheroe, un des premiers où elle apparaît.

      Supprimer
  2. Bonjour :) notre prof de français nous a demandè de lire et de faire le rèsumè de ce roman ... mais j'ai eu quelques problèmes tel que les informations que je dois mettre dans ce rèsumè alors vous pouvez m'aider s'il vous plait !! :)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture