samedi 18 janvier 2014

La mort n'est pas une fin - A. Christie

Ho encore un roman policier de la "reine du crime". Hé oui. Mais celui là est à part, vraiment différent des autres, puisqu'on quitte l'Angleterre de Miss Marple et Hercule Poirot, et les années 20- 30 pour l'Egypte antique.

Renisenb, une jeune veuve un peu perdue à la mort de son mari, revient vivre dans sa famille, après 8 ans d'absence.. et constate que rien n'a changé. Imhotep, son père est toujours prètre de Ka, et toujours orgueilleux, son frère le gentil Yahmose se laisse toujours marcher sur les pieds par Satipy, sa tyrannique  et ambitieuse épouse, tandis que son autre frère Sobek continue à brasser de l'air, flanqué de Kait, son épouse, aussi molle et désintéressée de tout que Satipy espère tout régenter. A ceux-ci, il faut ajouter Ipy,le cousin vantard, Henet, une lointaine parente un peu parasite, toute dévouée à Imhotep, mais qui n'aime rien tant que colporter des ragots et faire se disputer tout le monde. Et grand-mère Esa, qui n'y voit plus très bien, ou fait semblant, et observe tout ce petit monde avec un humour assez sarcastique, tout en se goinfrant de sucrries..
Rien n'a changé? Ce n'est pas l'avis du scribe Hori, habitant la maison, mais un peu a part puisque pas vraiment de la famille. Lui voit tout.. et sait que dans cette famille qui n'a pas changé, les rancunes couvent et qu'il suffirait d'une étincelle pour que le feu prenne.

Ce qui arrive, lorsqu'Imhotep, parti en voyage d'affaire, ramène un " souvenir": Nofret, sa nouvelle concubine, trop jeune et trop jolie pour ce coin perdu de la vallée du Nil. Nofret qui bien vite se révèle être une garce, une vraie, qui s'associe évidemment avec l'autre langue de vipère qu'est Henet, pour faire se disputer tout le monde.. pour rien, juste pour tromper son ennui de fille de la ville échouée à la campagne avec un mari vieillissant.. et bien sur , elle va vite attirer sur elle la colère de tous, comme elle l'espère, afin d'obtenir d'Imhotep  tous les avantages possibles au détriment des autres, si méchants avec elle, la pauvrette.
Or lorsqu'Imhotep repart en voyage en la laissant à la maison, contre l'avis de sa mère Esa, qui pressent la catastrophe, les choses prennent un nouveau tour. Nofret est retrouvée morte au pied d'une falaise, il n'y a pas de témoins, mais la famille fait front: la falaise était dangereuse, elle a du être éblouie, c'est forcément un accident. ce qui est prouvé par A + b lorsque peu après Satipy tombe de la falaise, cette fois sous les yeux de tous... mais les choses n'en restent pas là, et le sort semble s'acharner sur la famille: accidents, tentatives d'empoisonnement, noyade..trop pour qu'on puisse parler de coïncidence. Quelqu'un est dans le coup...Renisenb va devoir mener l'enquête, avec l'aide de Hori et de grand-mère Esa.

La préface de ce tome parlait de ce qui fait la différence entre Agatha Christie et d'autre auteurs de romans policiers: son aptitude à tracer une galerie de personnage, des portraits fouillés et psychologiquement juste. Et je confirme, ça ressort particulièrement dans ce huis-clos en plein air, sous la lumière de Ra.  Définitivement j'aime beaucoup ses hors série, bien que moins connu que d'autres, celui là est à mon humble avis du niveau des Dix Petits nègres. Oui, un très bon tome!

pas sure qu'il entre dans le challenge " british mysteries", mais en tout cas:

1 commentaire:

  1. C'est un de mes préférés d'Agatha Christie, je le trouve très original.

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture