jeudi 17 octobre 2013

Le prince de la nuit ( t.1 à 3) Y. Swolfs

Hier c'était le rendez-vous "BD fantastique" du challenge Halloween, -oui je suis en retard, une fois de plus, c'est la faute au décalage horaire on va dire. Et donc l'occasion de ressortir cette histoire de vampire qui prenait la poussière sur mes étagères depuis des années.

Le Prince de la nuit, donc, c'est celui qui se nomme "Kergan le trouvère", musicien errant de château en château en ce XIV° siècle, afin de charmer les maîtres des lieux de sa musique.. avant de les saigner à blanc. Car le charismatique et sinistre Kergan est un vampire, du genre particulièrement vorace, qui n'aime rien tant que créer le chaos et, selon son bon vouloir, sème les cadavres sur sa route, ou accorde la vie éternelle à des sujets méritants: les aigris, les envieux, les jaloux,  les sadiques, les libidineux.. bref ceux dont il estime qu'ils ont le potentiel pour faire de parfaits vampires.

Tome1
Mal reçu chez le sire Jehan de Rougemont, il se venge donc en faisant de sa femme Marianne une vampire qui ravage dès lors la région. Suite à quoi, Jehan fait le serment de retrouver Kergan pour le faire passer de vie à trépas, et s'il échoue à l'éradiquer, la tâche reviendra son fils aîné, et l'aîné de celui là, ainsi de suite jusqu'à ce que justice soit faite.
Paris, 1933: Le journaliste Vincent Rougemont, malade des nerfs et en proie à des cauchemars violents le mettant en scène à diverses époques découvre que son malaise vient de cette tâche, depuis longtemps devenue un secret de famille, enfoui par son grand père au fond d'un jardin. Histoire de vampire à laquelle il ne croit guère ( son psychologue lui a expliqué que le "vampire" qui réapparait dans les documents de famille à des époques troublées n'est qu'une matérialisation de la névrose sociale du moment, et des pulsions violentes de ses ancêtres). Mais lorsque sa route croise celle d'un violoniste virtuose à la figure d'enterrement nommé Vladimir Kergan, et qui est l'exact portrait du monstre qu'il se voit poursuivre en rêve, les choses vont prendre une tournure encore plus étranges et angoissantes pour lui.
tome 2

En fait, il s'agit d'une série en 6 tomes, mais je m'étais arrêtée au tome 3, qui forme un arc complet. Au final je ne connais pas la conclusion de l'histoire, mais  je  trouvais ( et trouve toujours) que les 3 forment un tout cohérent qui pourrait s'arrêter là, en suspension. Je lirais probablement le second arc à l'occasion, mais voilà tel quel, il y  a déjà de quoi faire.

Tome 3: ah, ça c'est du vampire comme j'aimerais pas en croiser la nuit dans une cimetière!
Le dessin n'est pas exceptionnel, disons dans la norme de la BD réaliste, dans le tome 1, et va en s'améliorant comme souvent en BD ( voir la composition des couvertures des 3 tomes) mais j'ai quand même bien accroché: parce que la narration qui fait des va et viens entre les différentes époques et celle de Vincent est assez dynamique pour m'accrocher ( en fait il y a une époque par tome: La fin du moyen âge dans le tome 1 qui met en scène Jehan, le seigneur caractériel, la renaissance dans le tome 2 avec Aymar, l'inquisiteur, la révolution dans le tome 3, avec Armand, le noble qui abandonne ses privilèges pour rejoindre les forces révolutionnaires), les différentes époques dont il est question sont toujours des périodes de crise, et Kergan est un vampire à la fois fascinant et violent, une sorte d'image du mal absolu, presque plus un démon qu'un vampire dans son attitude. J'aime beaucoup le fait que dès le départ on sache que les différents personnages vont échouer ( et donc mourir pitoyablement) puisque rien n'est encore réglé au XX° siècle, mais aussi que les ancêtres soient tous des gens infréquentables sous leur soi-disant foi: Jehan veut venger sa femme, mais il la brutalisait régulièrement de son vivant. Aymar brandit la foi comme un étendard, mais sert surtout pour justifier le tort qu'il fait aux autres, et les morts qu'ils sème lui aussi partout où il passe. Armand a choisi le camp révolutionnaire, mais a laissé décapiter sans état d'âmes une bonne partie de sa famille. Toutes failles que le vampire traqué connaît bien, et exploite, car être chassé l'amuse, mais plus encore pousser ses poursuivants dans leurs retranchements et les mettre face à leurs propres démons.

c'est mercredi , c'est BD fantastique
J'avais lu ces trois tomes il  y a longtemps, un peu en diagonale, et je les avais appréciés sans plus à l'époque. Et pour le coup, la relecture a été bénéfique. En fait je pense que ce qui m'a plu, c'est de retrouver pour le coup, un vampire vraiment néfaste, un qui propose des pactes diaboliques, un qui se change en chauve souris géante ou en monstre difforme, un qui laisse les pulsions violentes s'exprimer. Après quelques années de vampires insipides, meugnons, gentils, sensibles, ça fait du bien de revenir au mythe du monstre maléfique et malsain qu'on adore détester.

(et puis bonus non négligeable: il y a un commissaire de police qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Jean Gabin en Maigret, j'aime ce genre de détails)
du féroce, du saignant, Sunako-chan approuve!

4 commentaires:

  1. Malgré tes réserves sur le dessin (je crois maintenant me souvenir que c'est pour ça que j'ai toujours hésité à l'acheter) ton billet me donne envie de le découvrir, vous êtes plusieurs à avoir bien aimé pour ces mercredis fantastiques ! Je vais l'emprunter à la médiathèque ! Et moi aussi mon mercredi était sanglant :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé le commissaire moi aussi. Et je préfère nettement le vampire à ceux qui le traquent.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas cette série mais c'est quand même tentant. Enfin un vrai vampire qui assume! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais cette série que j'avais aussi en diagonale mais je ne me rappelle plus grand chose et j'avoue que ça ne m'attire pas plus que ça....

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture