vendredi 18 octobre 2013

le char de la mort - Théophile Schuler ( tableau)

Bon alors pour Halloween, des lectures, des films, de la cuisine, des décors , certes , mais j'avais aussi envie d'aborder d'autres media. et comme je le disais le mois dernier, j'adore la peinture. C'est donc l'occasion de ressortir un tableau qui m'avait fait forte impression lorsque je l'ai vu.

Le char de la mort de Théophile Schuler ( 1851), visible au musée Unterlinden de Colmar ( un musée au passage que je recommande plus que chaudement, au moins pour les gravures de Martin Schönguauer , les tableaux de Holbein l'ancien et Cranach l'ancien, et l'énorme et extraordinaire retable d'Issenheim)
Et donc aussi pour ce tableau d'un peintre plutôt méconnu. Ce n'est aps un grand peintre, je le dis de suite, mais ce taleau -là m'a intriguée, et même faite rire.

cliquer ici pour agrandir
D'abord parce que c'est une résurgence en plein milieu du XIX° siècle du principe de la danse macabre médiévale, où des squelettes musiciens entrainaient toutes les couches sociales dans une sarabande funèbre. Ici, c'est un ange aux ailes noires qui emporte ses contemporains sur un char traîné par 13 chevaux, ou plutôt 13 cadavres ambulants de chevaux, qui rappellent un peu le cheval écorché de Fragonard

Où l'ont découvre ce détail cocasse: les chevaux noirs ont des os noirs!
Et d'autres détails drôles, car au milieu de la composition qui, ça n'engage que moi, me semble un pastiche du radeau de la méduse (1818): composition en triangle, cordes, personnages en désordre..
cliquer ici pour agrandir

Le personnage au bonnet phrygien au premier plan rappelle la représentation habituelle du dieu Mithra, la femme et l'enfant pastichent celle de la vierge et l'enfant, thème classique s'il en est, l'homme à moitié nu au manteau rouge a presque la position d'un des Saint Jérôme de Caravage, à côté de lui, une fausse pietà, et détail marrant mais peut être pas voulu, l'homme en noir entouré de femmes en blanc ressemble pas mal à Edgar Poe. Je n'ai plus le détail, mais il me semble que les références étaient listées au musée ( j'y suis allée en 2008, j'ai comme un trou de mémoire). Tout y passe: les arts, les sciences, les militaires représenté par Bonaparte (couronné, debout derrière l'amérindien, à côté des allégories de la musique et de la peinture)

Et  bien sur, l'humour noir comme j'aime, regardez donc où se trouve la signature du peintre?

Enfin, un tableau méconnu , mais que j'apprécie énormément, et que j'avais envie de vous faire connaitre en cette période de l'année.


4 commentaires:

  1. Merci pour cette découverte plus qu'intéressante !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci, je ne connaissais pas. J'adore la signature sur la croix ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce billet, moi aussi j'ai trouvé cette petite incursion dans un autre domaine très intéressante, avec les rapprochements que tu fais, la mise en avant des petits détails cocasses... :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la découverte. Je n'y connais pas grand chose en peinture mais c'est toujours intéressant et j'ai bien apprécié ton analyse. :)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture