mercredi 11 septembre 2013

Victor Sackville t1& 2 - F. Rivière, F Carin et G. Borile

En fait, ce que j'ai adoré faire à Bruxelles, c'est la longue balade des façades BD (et je n'en ai vu qu'une partie, celles du centre, ce qui faisait déjà plus de 8 kilomètres, la prochaine fois, je loue un vélo!)

Et, parmi les bandes dessinées mises à l'honneur, il y avait celle là., dans les tons de rouge et brun avec une ambiance très 1900, que j'ai trouvée particulièrement sympa. Le côté " brigades du Tigre" , je pense.


J'avais déjà vu le tire quelque part sans trop savoir de quoi il s'agissait, et puis,sur mon parcours, j'ai trouvé les 2 premiers tomes dans une librairie BD d'occasion (que dis-je une librairie? une caverne d'Ali-Baba, oui...), donc ni une ni deux, je découvre.
Tome 1

Bon, on va dire que ça n'est pas la BD du siècle, mais l'idée est plutôt sympa et ambitieuse. Je passe sur le graphisme un peu raide et les très nombreuses bulles à lire, c'était presque toujours le cas dans les BDs des années 80, personnellement ça ne me gêne pas plus que ça, j'ai commencé à lire des bds à cette époque, j'ai l'habitude. Cei dit, justement en ayant l'habitude, je ne jugerai pas le graphisme d'une série sur les 2 premiers tomes, il suffirait d'en piocher un au hasard parmi les plus récents pour que ça diffère du tout au tout ( je vois qu'il y a 24 tomes, que la série est toujours en cours, le 24° est sorti l'an dernier).
Tome 2

Par contre le scénario est ambitieux, un peu trop en fait:

1917, en Flandres, un agent secret anglais est assassiné. A son compatriote et collègue Victor Sackville incombe donc la double tâche de trouver le responsable et de terminer la mission de son prédécesseur.
Il s'agit d'entrer en possession du code d'un message secret envoyé par les allemands au Mexique.L'enjeu est énorme: on est en pleine première guerre mondiale, et les allemands espèrent convaincre le gouvernement mexicain de déclarer la guerre aux USA, afin de les occuper ailleurs, pour qu'ils ne prennent pas part aux combats en Europe. Victor doit alors entrer en contact avec Diane Corman, agent de sa majesté sous la couverture de journaliste, en poste à Bruxelles, qui est en mesure de récupérer le code auprès de l'ingénieur qui vient de le décrypter: chausses-trappes, agents doubles et trognes patibulaires au menu, leur aventure belge dans le premier tome les conduit jusqu'au Mexique dans la seconde partie de cette histoire en 2 volumes.

Et j'ai envie de dire, avec tout ce qui s'y passe, 2 volumes c'est trop peu. L'argument est dense, il y a une foule de personnages secondaires qui apparaissent et disparaissent aussi vite, le scénariste semble avoir voulu caser un maximum de choses en un minimum de pages, du coup il y a énormément d'ellipses et la fluidité de lecture s'en ressent ( j'ai du revenir plusieurs fois en arrière parce que je pensais avoir laissé échapper un détail.. qui en fait n'était pas mentionné avant, comme la déchirure sur le vêtement qui permet d'identifier l'assassin du premier agent. Sauf que ça n'avait PAS été mentionné, c'est un peu dommage dans une histoire policière de ne pas donner aux lecteurs les indices nécessaires, du coup, on reste extérieur à l'enquête et...enfin, moi ça me pose un vrai problème)
Et avec toutes ces ellipses, évidemment, apparaissent des trous scénaristiques qui me gênent: un personnage est en danger, un autre vient à sa rescousse, le méchant prend une flèche dans le dos.. QUE-OI? Mais sur la case précédent, le type qui courrait aider son pote n'avait PAS d'arc ni de flèches, il a trouvé ça où?
Ce genre de choses, qui est un détail, mais c'est tout le temps.
Autre exemple un personnage a été assommé et en reprennant ses esprits, il explique quelque chose comme " je sais qui c'est j'ai reconnu son rire que j'ai déjà entendu il y a longtemps en Europe"
Et? Et bien c'est tout. Une ligne pour nous en dire un peu plus n'aurait pas été de trop. La tel quel, c'est de l'indice qui ne sert à rien!
Oui j'ai l'air d'être négative, mais encore une fois, un scénario trop alambiqué, avec trop de personnages sur seulement 2 tomes, on sent que les auteurs ont voulu en faire trop. ce qui est frustrant, mais moins que s'ils avaient étiré en longueur une pauvre ligne de scénario. Après, ce sont juste les 2 premiers tomes, et je le maintiens, je ne juge pas la qualité d'une série sur les premiers tomes.

Voilà: de bonnes intentions mais peut mieux faire
BD "british mysteries", les auteurs sont Français et Belges, mais le héros est anglais et espion de George V
Enquête n°4: résolue!

encore une lecture belge!

2 commentaires:

  1. Je ne connais pas cette série et je ne suis que moyennement tentée. J'ai peur de ne pas apprécier ce genre de graphismes. Est-ce que tu à l'intention de poursuivre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être, j'aime bien donner une seconde chance à ce qui ne m'a pas 100% convaincue en fait. Mais seulement si je la trouve à la médiathèque (et ma médiathèque est plutôt pauvre en Bd), ou si je tombe sur la suite d'occasion comme pour ces 2 premiers tomes. Mais je préfèrerais l'option bibliothèque en fait, je manque chroniquement de place chez moi. Voilà, si je peux lire la suite, je tenterai, sinon, ça ne sera pas non plus super grave.

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture