vendredi 19 avril 2013

Mortimer - Terry Pratchett

Et hop je délaisse momentanément les aventures de Rincevent ( parce que je n'ai pas encore le dernier tome sous la main , tout simplement), pour les volumes narrant les aventures de la Mort..
Haaa la Mort, peut être mon personnage préféré ( jusqu'ici) avec Cohen le Barbare.

Or donc, la Mort commence à se lasser de son travail et voudrait bien s'offrir quelques vacances dans le monde des vivants. Mais impossible de s'arrêter comme ça.. Il décide donc d'engager un apprenti pour le seconder. ce sera Mortimer, dit Morty, un grand dadais qui désespère ses parents agriculteurs, car il n'est même pas efficace comme épouvantail. La famille croit le placer simplement en apprentissage chez un croque-mort, ce qui n'est pas si loin de la réalité. Evidemment,c'est un choix catastrophique, car Morty prend en pitié les gens qu'il doit faucher, pendant que le "patron" prolonge ses vacances, ce qui entraîne une distorsion de la réalité. La Mort va devoir écourter ses vacances pour y mettre bon ordre..

dessin officiel de Paul Kidby
Et c'est une bonne pioche, une nouvelle fois. On découvre la "vie" quotidienne dans le monde de la Mort: Bigadin son cheval ( un vrai cheval en chair plus qu'en os, car c'est plus confortable), Albert, son serviteur, un ancien mage venu là peu de temps avant de mourir, car dans le monde de la mort, le temps ne s'écoule pas. Ce qui est le problème d'Ysabell, fille adoptive de la Mort, âgée de 17 ans depuis 3 décennies, et donc en pleine crise d'adolescence depuis le même temps, qui trompe son ennui en lisant les biographies des vivants ( qui s'écrivent seules dans la salle des archives) comme des romans, tout en se gavant de chocolats...Les "expériences de la Mort sont délirantes: car désireux de connaître les gens qu'il doit achever en bon fonctionnaire, il tente de s'intéresser à la vie.. mais ne dispose pas vraiment de 5 sens requis pour apprécier: on a donc une série de saynètes réjouissantes: la Mort va à la pêche, la Mort triche aux cartes, la Mort prend une cuite, la Mort trouve un boulot de cuisinier.. On apprend aussi enfin pour quelle raison la Mort n'est vu que des seuls mages: ces derniers ne s'illusionnent pas. Le reste des gens  n'est pas prêt à voir un squelette de 2m00 de haut sur un cheval, et leurs cerveaux corrigent l'impossibilité que voient leurs yeux, via l'autosuggestion. Tout simplement.

idée 49: quelque chose qui représente le temps: le sablier
Bon ben.. vivement la suite...
monde imaginaire après 1950: le disque-monde

2 commentaires:

  1. j'ai beaucoup aimé ce tome du disque-monde :)

    RépondreSupprimer
  2. Je garde aussi un bon souvenir de ce roman. Les histoires de Terry Pratchett sont toujours aussi délirantes, surtout quand la Mort intervient!

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture