mardi 2 août 2011

La ligue des gentlemen extraordinaires - Alan Moore

Première participation au challenge comics  de l'incontournable Mr. Zombi.

et pour un challenge "No super heros" je commence fort, avec 2 volumes d'une histoire de super héros. Cherchez l'erreur.

A vrai dire, ce titre me faisait de l'oeil depuis un certain temps, et c'est presque uniquement pour avoir l'occasion de le lire que j'ai intégré le challenge.

Une histoire de super héros oui.. mais pas n'importe laquelle. Car les gentlemen en question sont tous des personnages issus de classiques de la littérature fantastique, SF policière, jusque dans les rôles très secondaires ou les noms simplement mentionnés. de ce point de vue là, c'est une vraie réussite,  y compris dans les bonus. Le vrai plaisir est de chercher qui vient d'où et de quelle oeuvre. Le deuxième est que le scénario parodie allegrement les clichés du comics de super Heros, avec un non-sens et un humour souvent noir à la limite du macabre. J'aime tout particulièrement les  encarts délirants de fin de chapitres.

Ca commence très fort, lorsque la ligue est créée par un certain Bond.. Mr. Campion Bond, pour le compte de son supérieur, M ( ça vous rappelle quelque chose ?). A charge pour son premier membre, la psychorigide Miss Murray de rassembler et d'organiser une sacrée brochette de losers plus ou moins dérangés: Alan Quatermain , aventurier vieillissant et opiomane notoire; Le capitaine Nemo, pirate caractériel impossible a raisonner et son sous marin le Nautilus - rhoo qu'est-ce que j'aime ce design Steampunk!; Le timoré dr Jekyll, d'une inutilité patente, au contraire de son corollaire Hyde, créature gigantesque, simiesque, violente et mal embouché; et le détestable et pervers Griffin, qui se sert de son invisibilité pour commettre exactions, abus sexuels, trahison, vols, meurtres...

A charge pour la bande de bras cassés de retrouver un mystérieux élément anti-gravité volé par la mafia chinoise de Londres.. péripéties qui n'ont pas bien d'importances, sinon de faire s'affronter M ( Miss Murray misait sur Mycroft Holmes, elle n'est pas tombée loin, et j'avoue être très fière d'avoir dénichée avant elle le Napoléon du Crime derrière son initiale, mwahahaha!) et "le docteur" (la aussi, très contente de l'avoir percé à jour).

quelques péripéties scénaristiques sans grand intérêt plus tard ( l'Angleterre est sauvée, le méchant disparu dans les airs, les piteux héros peuvent prendre quelques vacances bien méritées.. sauf que...

C'est reparti volume 2: après une ouverture très étrange sur mars qui voit s'affronter plusieurs races d'extra terrestres, la terre reçoit la visite d'étranges obus, contenant de vilaines créatures globuleuses, baveuses, tentaculeuses aux intentions pas du tout amicales.
Ok, là le scénario, s'il en restait un, part dans le gros n'importe quoi, juste pour faire apparaitre un aventurier nommé Gullivar aux faux airs de Lawrence D'Arabie, des tripodes,un savant fou qui a quitté son île pour venir vivre en forêt avec ses créatures ( parmi lesquelles le plaisir est de reconnaître le crapaud de "du vent dans les saules" et le chat botté)

On l'a dit: le scénario au final n'a pas d'intérêt, c'est juste une colossale farce macabre pour faire figurer un maximum de personnages issus de la littérature, parfois juste en clin d'oeil en fond de case ( des squelettes de géants ou de lilliputiens au musée de l'homme, l'assassinat d'une prostituée nommée Anna Coupeau, sur lequel enquête le commissaire Dupin, la mention de Robur le conquérant, une tableau a colorier soi même signé Basil Hallward, une institutrice sado masochiste et sa naïve eleve .. Bref, à ce jeu là, c'est une vrai bonheur, une mine de références très réjouissantes. Et je suis sure que j'en ai loupé!

Par contre le graphisme n'est pas super-super ( bien qu'il s'arrange dans le second volume).

C'est dommage, j'avais pas mal d'attente pour ce titre en ayant lu beaucoup de bien ici ou là, et j'ai parfois l'impression de lire une oeuvre de faignants ( "ok, on a bourré à mort de clins d'oeil, peu importe le dessin ou le scénario, les gens s'en tapent"), et surtout de se dire qu'avec un peu plus de rigueur sur ces deux points là, on aurait pu avoir quelque chose de vraiment énorme, d'autant que le ton est caustique, et le public visés est clairement adulte (attention les ptits n'enfants, y'a de la violence et des parties de jambes en l'air)

Par contre si, j'aime deux choses en particulier:
1/ le chef est une femme, ça fait toujours plaisir, même si elle est casse-pied et autoritaire
2/ l'évolution de M. Hyde qui de brute sanguinaire sans foi ni loi, se révèle au final bien plus intelligent qu'il n'y parait, et capable d'une espèce de relative affection envers la seule personne qui ne le méprise pas ( plutôt une attitude style " créature de Frankenstein" ça). C'est le personnage censé être le plus antipathique qui est le plus travaillé, qui évolue le plus et donc au final, pour lequel j'ai aussi une relative sympathie .Dans toutes les versions que j'ai pu vois, Hyde est le salaud, et Jekyll le pauvre type. Pour une fois, si Jekyll reste un pauvre type fade, qui d'ailleurs laisse vite place à son homologue haut en couleurs, Hyde est un peu subtil, et ça c'est une peu plus nouveau et original. Oui définitivement oui, Hyde est mon personnage préféré ici, et ça ne m'étonnerait pas que ça soit aussi le favori du scénariste en fait (parce que bon faut bien le dire, Nemo ne sert pas à grand chose, et l'homme invisible est un salaud.. trop invisible pour faire un méchant qui a de la gueule)

et mon avis final est : une demie déception. Si l'idée de départ est vraiment réjouissante - pensez: un comics qui table sur la culture littéraire de ses lecteurs! et avec des pointes d'humour so british!-et laissait espérer quelque chose qui casse vraiment des briques, le résultat est un peu bâclé et reste juste un ovni cool mais sans plus. alors qu'on sent bien que ça aurait pu être laaaaargement mieux exploité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture