mercredi 3 août 2011

Vagabond T.1 - Takehiko Inoue

Voila donc le petit cadeau que j'ai reçu pour l'édition Masse critique spéciale BD de Babelio.

A l'occasion des 15 ans du manga de Inoue, Tonkam propose une édition "luxe", comprenant un set de cartes illustrées, et pour l'occasion une nouvelle couverture, plus " efficace" que la première je trouve.

Mais hormis les couvertures de plus en plus somptueuses au fil des tomes (celle du tome 30 et celle du tome 32  par exemple), l'autre raison qui fait que j'ai sauté sur l'occasion quand Babelio me l'a proposé, c'est qu'il s'agit d'une adaptation du roman de Yoshikawa, Musashi, que j'avais adoré l'an dernier.

Tout d'abord, précisons s'il en était besoin, qu'Inoue est l'un des mangaka les plus en vue de ces dernières années.Il a régulièrement les honneurs de grandes expos ( 2008 à Tokyo), d'invitations partout dans le monde...
Et je ne résiste pas à vous ajouter un image trouvée sur comics212, d'une fresque réalisée pour une librairie de New-York.. car le monsieur est aussi doué pour la peinture murale.

(Vous croyez que si je lui demande gentiment, il viendrait peindre un samouraï dans mon salon? En plus, c'est mon personnage favori du roman, là. Onegai shimasu Inoue sensei! )
Donc, revenons en à l'intrigue. Le premier volume reprend assez fidèlement la trame du roman, en élaguant par ci par là quand même - et donc, je suis contente d'avoir commencé par le livre de Yoshikawa, car il y a quelques ellipses pas évidentes a priori, et je peux plus facilement combler les lacunes narratives ( mais pour faire simple, le roman est un grand grand classique au Japon, que beaucoup de gens ont lu, il y a toutes les chances que le lecteur suive sans problème.) Dommage par exemple pour la scène du retour de Takezo au village, originalement pendant une fête, ou il retrouve Oko faisant de la calligraphie dans un temple, et non simplement au détour d'un chemin en forêt. C'est seulement qu'avec un graphisme pareil, j'aurais adoré voir une double page" fête de village". De même on ne voit pas encore apparaître le moine Takuan, qui va être un personnage essentiel.

 Le volume 1 du manga couvre à peu près le premier quart du premier livre (la terre), depuis la bataille de Sekigahara jusqu'au retour très peu triomphal de Takezo au village natal et à la guerre ouverte que lui déclare la vieille Osugi. Donc pour le scénario, aucun problème, le roman d'origine est suffisamment solide de ce côté là. C'est donc sur les illustrations que Inoue va devoir se distinguer. Mais vous aurez compris que de ce côté là, je suis conquise, absolument. Par contre, je conçois que le style puisse rebuter certains, on est dans un Seinen, donc le style est réaliste, et Inoue n'hésite pas à rendre une femme laide si son visage est censé être déformé par la peur. De même les détails un peu glauques de l'histoire ne nous sont pas forcément épargnés: ici une crise de gastro, là un bandit égorgé par le héros, un bras coupé d'un côté un nez casé de l'autre etc...

Son Takezo correspond assez bien à l'idée que je m'étais faite de Takezo au début de l'histoire, parfois jeune fou possédé par la folie meurtrière, parfois adolescent complètement désemparé lorsqu'une femme lui fait du charme.


Lorsque je l'ai reçu, je pensais ne pas continuer la série, car elle est toujours en cours avec 33 volumes à ce jour, et je manque sérieusement de place chez moi. Mais je pense qu'au vu de l'excellente impression que m'a donnée le premier volume, je vais avoir du mal à résister. Car je veux voir Takuan!

Ho et puis, je ne résiste pas, voila un petit exemple des cartes offertes avec le volume...(Dommage pour vous c'est encore Sasaki, le méchant de l'histoire, je n'ai pas trouvé en lignes celle avec Musashi et j'avais la flemme de les scanner)


Car la bataille de Sekigahara a eu lieu en 1600

2 commentaires:

  1. Ca fait longtemps que j'ai envie de lire ce manga et aussi le roman qui en est à l'origine.
    Il faut vraiment que je le fasse !!

    RépondreSupprimer
  2. Je te conseille quand même de commencer par le Roman, car le manga élague beaucoup.. mais quel graphisme, vingt dieux!

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture