Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

dimanche 31 mars 2019

retour sur l'opération - 1 an après

Donc, puisque j'en avais parlé l'an dernier, il y a quasiment tout pile un an , soit 11 jours après l'opération, voila mon retour un an après.

Les premières semaines ont été TRES difficiles, au point que j'ai presque regretté d'être passée par là.
Le fait de devoir porte un mois JOUR et NUIT un soutien-gorge de contention plus proche de l'armure médiévale a été pénible et mon moment de bien être était évidemment les 15 minutes ( que j'arrondissais souvent à 30!) où je pouvais l'enlever pour prendre une douche.
Disons que je prenais un temps infini pour me sécher, et que j'avais une nette tendance quand j'avais au repos à desserrer de lus en plus la fermeture éclair qui me m'oppresser. Mais oui, on va dire que ça a été un mois de sommeil en pointillé à cause de l'inconfort.

comme je l'avais bien évidemment prévu, ma cicatrisation Volverine a été trop rapide, et certains points sont restés en place, pendant.. 3semaines, car personne ne les avait vus, donc galère galère.

Galère aussi, une zone qui avait bien cicatrisé et ne cessait pourtant de se réouvrir.. jusqu'à ce qu'un mois après un truc bizarre sorte de ma peau, un truc qui ressemblait à une arrête de poisson.
En fait un bout de plastique de1cm de long, probablement issu du drain mis en place pendant l'opération et que mon organisme essayait par tous les moyens de rejeter. Sitôt sorti, le problème a été guéri dès le lendemain.
Par contre, évidemment, j'ai aussi rejeté les points internes AVANT qu'ils ne se dissolvent entièrement, ils sont donc remontés peu à peu  et partis au fils des douches, en faisant des granules de la taille d'un grain de sable.
A d'autres endroits, ma peau  laisse transparaitre des irrégularités, comme s'il y avait encore des points juste en dessous: ce sont les endroits qui ont cicatrisé trop vite, et j'ai fait .. lhuître perlière: constitué une boule de gras autour du point, le point a du finir par se dissoudre, mais la boule est restée en place. J'ai par contrela chance d'avoir un teint très pale, donc les cicatrices se voient peu chez moi, et ne s'épaississent pas, il reste juste des traces plus claires très nettes, comme, ben comme une ligne " découper en suivant le trait".

Par contre l'effet secondaire inattendu. J'en parlais ailleurs, mais suite à la pilule entre autres, je faisais 102kilos début janvier. Pour l'opération j'ai arrêté la pilule fin 2017. 
arrêt de la pilule, plus stress qui coupe l'appetit, j'étais passée à 98 kilos en mars. moins un kilo de retirés.. Je me suis dit " je vais faire gaffe à le pas les reprendre".
Hé bien un an après.. j'ai quasiment 25 kilos de moins. Le fait de surveiller un peu ce que je mange, l'arrêt de la pilule mais aussi, je pense, le fait que l'opération a régulé des soucis hormonaux , ceux qui m'avaient conduite à un 105F justement.
J'en suis donc à 77-78 kilos, je suis coincée  un plateau qui devrait quand même finir par se décoincer prochainement, en faisant du vélo intensivement pendant les vacances et en mangeant des crudités cet été donc , je vise 72 kilos d'ici août ( 5 mois, pour en perdre 5, ça va c'est un objectif raisonnable), ça fera un total de 30, ce sera déjà pas mal :)

L'effet moins fun, c'est qu'en un peu plus d'un an, l'arrêt de la pilule m'a fait perdre les 3/4 de mes cheveux et il n'en reste pas beaucoup. On ne parle pas assez de ça, et surtout sur le mode d'emploi de ladite pilule.

Mais le fait est que

- j'ai découvert la joie de rester chez moi sans soutien-gorge par temps de canicule.

- je rentre à nouveau dans mes anciens habits parfois vieux de 20 ans.

- on me regarde beaucoup moins et je me sens enfin normale.

- Donc, évidemment, le moral va mieux, en n'étant plus une bête de foire, j'ai pris une confiance en moi que je n'avais jamais eue (malgré la calvitie qui guette et m'emmerde bien!), et les choses se passent beaucoup mieux depuis que je m'impose un peu plus, sans m'excuser d'être comme je suis. disons que j'étais déjà comme ça, mais que je me sens plus légitime d'être comme je suis. A partir du moment où je ne perds plus de temps à devoir me justifier de mes choix de vie. Ca va de pair avec la quarantaine aussi, je ne sais pas ce que ça aurait donné si javais été opérée à 20 ans.
-et ça ressort dans d'autres domaines, je suis plus que jamais combattive face à l'administration ( voir ce que je vais dire très bientôt sur Parcours sup), j'ai osé ( même si ça n'a pas marché) faire le premier pas vers un monsieur qui me plaît beaucoup, mais je crois que je l'ai quand même un peu impressionné, donc on verra bien si un effet  secondaire se produit à retardement.

- et ça rejaillit aussi sur d'autres personnes: j'ai expliqué mon opération et la perte de poins à un de mes correspondants ( faut que les hommes sachent que leur fantasme est notre galère), et le gars m'a dit " faudrait aussi que je perde 10 kilos, j'ai pas mal grossi en déprimant, et je me sens lourd: ok, je l'ai mis au défi de perdre 2kilos d'ici juin( je ne suis pas vache) et que j'allais faire pareil. Une semaine après, il m'explique qu'il a déjà perdu un peu de poids, qu'il s'est remis au sport, qu'il mange plus de légumes et de protéines, et moins de sucre et surtout qu'il a freiné, beaucoup freiné la bière car il s'est rendu compte du nombre de calories qu'elle contenait.

Ouaip être plus confiante et motivée aide les copains à être plus confiants et motivés! C'est cool!

Je vais rajouter "bonne fée sur mon CV"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire