Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouve un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture

Qui passe par ici?

Flag Counter

vendredi 15 février 2019

de l'art et du cochon


Cette année, j'ai décidée d'évacuer d'emblée les sucreries dans le concept de cucul-la-praline, pour ne garder que la première partie de l'expression..


croquons ensemble les fruits défendus

Oui.

Et de publier ça le 15 février, logiquement, car c'est la Saint Claude ( que le calendrier facétieux colle pile le lendemain du 14 février. si vous ne comprenez pas la référence, cliquez donc sur le lien. C'est parti pour des cochoncetés.

J'ai donc le plaisir de vous présenter un long poème érotique vintage, publié en France en 1825, véritable péan aux plaisirs du plumard ( érotique certes, mais pas vulgaire), qui invoque la Grèce antique et le culte de Vénus, l'idée de faire des choses dans les montagnes avec les muses d'Appolon, les joies du gamahuchage ( je vous laisse chercher ce que signifie ce mot désuet, la pratique existe évidemment encore, rien de nouveau sous le soleil.. ou plutôt, ici, sous la pleine lune, mais doté un vocable moins ...savoureux ), du tripotage en duo - pour prendre les choses en main, c'est toujours mieux que seul(e), et de savoir varier les plaisirs et les "angles d'approche" .
Que de périphrases je suis obligée de faire pour rester " tout public". Mais c'est drôle aussi de chercher comment dire les choses sans les dire.

L'auteur anonyme insiste toujours sur le fait que les religieux de tout poils et leurs interdits peuvent aller se rhabiller, parce que bon, une partie de jambes en l'air ( et pas seulement pour avoir des enfants, même si ça peut en être une des raisons, ici mollement - si j'ose dire- évoquée presque comme "excuse" dont on sent qu'elle est assez... pipeau) est quand même un plaisir bien humain ( et à portée de toutes les mains, j'ai envie d'ajouter ;)), qu'il serait dommage de se refuser pour des raisons aussi fallacieuses que les préceptes d'une religion rigoriste quand, en substance, les cultes polythéistes l'autorisaient ou même l'encourageaient.
Par contre il est plus étrange de fustiger les athées, quand on sait que "libertin"était à l'origine un équivalent de "libre penseur" et donc par essence, athée ou quasiment. Quelqu'un en tout cas qui se fiche comme d'une guigne des principes religieux, des châtiments célestes, et ne croit en tout cas pas que s'il y a un dieu, il n'aurait rien de mieux à faire que de s'occuper en particulier de se qui se passe dans nos culottes. Et donc par glissement (....de sens, évidemment), on en est arrivé à "quelqu'un qui n'est pas trop regardant sur qui il ou elle met dans son lit.

C'était valable en 1825, ça l'est encore en 2019 quand on voit qu'il y a encore une énorme censure anti-nichons sur les réseaux sociaux, des réactions complètement disproportionnées face à des choix personnels d'adultes consentants par des gens qui veulent imposer LEUR morale. Dire "JE n'ai pas le droit de faire ça parce que MA religion me l'interdit", bon, pourquoi pas, c'est ton problème. Par contre " TU n'as pas le droit de faire ça parque que MA religion l'interdit", là, ce n'est plus recevable.

Par contre, tant qu'à choisir s'il faut vraiment une religion, moi j'ai choisi, hein, si Yarilo , dieu des galipettes dans la nature intercède en ma faveur, j'irais très volontiers sacrifier à son culte dans les meules de foin en compagnie d'un .. certain monsieur. 

Alors oui, désolée, messieurs qui êtes aux hommes, mesdames qui êtes aux dames, adeptes des activités de groupe.. l'auteur se concentre sur les activités à deux  ( et non "par douze") et hétérosexuelles, mais toujours joyeuses et consenties agrémentées de "mignonnes" gravures certes explicites, mais où tout le monde à l'air bien content d'être là ( ce qui fait que l'ensemble n'est pas malsain, ce n'est pas du Sade non plus).
De quoi arriver à la conclusions que nos arrière-arrières-arrières grands-mères et grand-pères étaient de sacrés polissons, et en même temps si on est là pour en sourire,  c'est bien qu'il s'est passé des choses derrière les portes closes et dans les granges.

Donc voilà le lien pour consulter le texte et ses illustrations ( faut zoomer pour lire les quatrains qui leur servent de légende), mais vous êtes quand même prévenus, NSFW, pas pour les enfants, interdit aux moins de 18 ans, blablabla!
Miches rebondies, petits pains tout chauds et saucisses en veux-tu-en-voilà.
Invocation à l'amour, chant philosophique


je n'avais pas encore de logo pour les sujets un peu tendancieux, cette joyeuse saucisse très "en forme" fera l'affaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire