mercredi 20 août 2014

mini vacances en Belgique, le retour

Comme cette année, ma chef à dit " des vacances, ok, mais pas plus que quelques jours", j'ai donc pu royalement prendre 5 jours en août. Mon projet de vacances en Ecosse étant tombé à l'eau ( car pour 5 jours, ça aurait été trop compliqué d'aller prendre l'avion à plus de 100 kilomètres de chez moi et pareil au retour), j'ai donc suivi mon autre projet, plus facile à mettre en place: retourner à Bruxelles pour voir ce que je n'avais pas fini de voir l'an dernier, et quelques expos que je ne voulais vraiment pas rater.. et puis il me restait encore des murs BD à photographier.

Au final: une balade " murs BD " dans le quartier des Marolles le dimanche soir, en profitant d'une éclaircie, 2 autres à Laeken ( rien n'y a fait, j'en ai loupé 3, impossible de les trouver même en ayant l'adresse exacte) le lundi matin, visite du parlement européen et du parlementarium le lundi après-midi, mardi matin: expo Sax au MIM, mardi après midi: Musée Magritte en vitesse ( non décidément, je ne suis pas fan de ce peintre) et fin du musée "old masters" que j'avais du raccourcir l'an dernier, et shopping de speculoos, cramique et bières.. " tu vas en Belgique? coool tu veux pas me ramener blabla?"Et mercredi dernier jour, expo "14/18" et fin de la section archéologie du musée du cinquantenaire avant de finir par enfin, une bière et un restau avec une copine". Si j'avais eu un peu plus de temps, j'aurais essayé de faire connaissance en vrai de mes camarades de blog du mois belge, mais manque de chance, c'était vraiment trop court, et en pleine semaine - je suis consciente que mes jours de repos décalés n'aident pas à voir du monde!

Quartier des Marolles, on croise Quick et Flupke, Blondin et Cirage ( avec ce qui ressemble à un marsupilami), Odilon Verjus ( Bd que je ne connais pas du tout, mais apparemment ce moine du format "frère Tuck" rencontre Joséphine Baker!), la patrouille des castors en train de repeindre un mur, et Jojo.. Ce sont toutes des Bds que je connais moins, voire pas du tout, ou alors seulement de nom ( j'ai du lire quelques Castors étant très jeune)
Mais par contre, si, ceux là, je les connais bien, quand même!
Lui aussi, qui a eu les honneurs du CBBD juste un an plus tôt ;)
Passe moi le ciel, une BD que là encore je ne connais pas, mais ce panneau est génial: un diable qui fait rôtir un pied, saint Pierre qui arrose le barbecue en même temps que ses plantes, un ange la clope au bec..
et un rasta joint au bec, un slip kangourou, un bagnard, unE ange au milieu qui ne laisse aucun doute sur son genre en pratiquant la bronzette topless

Vraiment un panneau qui satisfait la mécréante que je suis :D
quartier Laeken, je n'en ai trouvé que 2: une Martine géante, et King kong!


J'ai été incapable de trouver Natacha l'hôtesse de l'air, et Lincoln, même en ayant l'exacte adresse.. Bon, ben.. je sais ce que ça signifie..
D'autant qu'il y avait d'autres murs du côté du parc du centenaire, et que je n'ai pas pu aller les chercher, la faute à la pluie qui s'est invitée dans ma balade!

Donc, après casse croûte, direction le quartier européen: l'hémicycle du parlement est visible à heure fixe, et il vaut mieux arriver en avance pour disposer d'un audio guide et savoir comment marche le parlement européen.
Dans le hall, on trouve une sculpture d'Olivier Strebelle ( oui, j'ai cherché son nom sur le net, j'avais déjà oublié) nommée confluence, dont les entrelacs sont censés représenter l'interdépendance des pays européens et leurs racines communes.. bon...
et voilà l'hémicycle, merci la fonction "panorama" de l'appareil photo!

Juste à côté,il y a le parlementarium, qui explique avec de nombreuses photos l''origine de la CEE devenue l'UE, en faisant un rappel des étapes importantes et des événements mondiaux de grande ampleur ( le tsunami de 2011 par exemple), et l'es tenants et aboutissants du parlement européen. C'est très très complet, presque trop en fait. Le problème est que le photos sont éclairées individuellement, tout au long de salles assez sombres ce qui fatigue vite mes yeux, et qu'il y a une ambiance sonore omniprésente ( des phrases de différents personnages importants, dans leurs langues d'origine.. ce qui perturbe beaucoup, lorsqu'on entend dans l'audioguide un texte en français, et juste à côté la phrase qui correspond à la photo voisine, en grec, finnois, italien, enfin, dans la langue de celui qui l'a dite.. en boucle. Et les grand panneaux avec les titres des photos dans toutes les langues.. mais qui se chevauchent, donc pas évidents à lire non plus. Je vous assure, je suis sortie avec un mal de crâne et une impression d'ivresse collée par cette obligation d'attention constante pour ne pas perdre le fil.. que j'ai malgré tout perdu. Franchement, l'idéal serait de supprimer le fond sonore, puisque tout le monde a droit à son audioguide dans sa propre langue! C'est vraiment saoûlant au sens propre!

Mardi: expo Sax 200: le musée des instruments de musique rend hommage à l'inventeur du saxophone et du saxhorn.. entre autres, un véritable génie, sans qui le jazz ne serait pas ce qu'il est! Mais j'y reviendrais, j'ai tant de photos que l'expo aura droit à son sujet séparé, de même pour celle sur 14/18.
Et après midi peinture:
puisque décidément la météo n'est pas avec moi, et puisque j'ai une carte permettant d'accèder à plusieurs musée, direction le musée Magritte

Des phrases sur les murs, celle là sur la cuisine "non alimentaire", m'a bien plu. Beaucoup de photos et paradoxalement assez peu de tableaux. En fait, j'ai du mal a accrocher à Magritte dans l'absolu, je vais apprécier quelques oeuvres mais ça va en rester là.
Surtout sur le début de sa production dans la mouvance surréaliste. Véridique, 2 tableaux m'ont plu.. et en regardant les titres, l'un était de Tanguy et l'autre.. de Max Ernst.  Non décidément Magritte surréaliste ne m'interpelle pas, je vais préférer Paul Delvaux (donc on peut aussi voir "Pygmalion" exposé au même endroit), ou l'humour noir de James Ensor ( section " fin de siècle" du musée, ouin, je n'ai pas eu le temps d'y aller, j'ai préféré finir la section "old masters" quitte à retourner à l'avenir oir le reste)
"le retour"

"les compagnons de la peur" spécial clin d'oeil à Serge qui collectionne les hiboux
Magritte me pose un vrai problème au niveau des titres en fait. Je comprends sa démarche de ne pas donner un titre comme " ciel et oiseaux" ou "hiboux-feuilles" qui serait descriptif, mais si pour ces deux là, le titre n'est pas encore trop n'importe quoi, parfois c'est vraiment du "gnuuu?". En fait, je marcherais plus si le tableau avait un tire comme " composition n° XYZ" par exemple. Là j'ai juste l'impression qu'il a tiré au maximum sur la corde pour trouver le titre qui soit le plus éloigné possible de toute compréhension..et ça sonne vraiment très artificiel pour moi, ce procédé. J'ai fini par ne même plus les regarder, car, ça me gâche tout le plaisir. Je sais je pinaille!

Hop, direction les vieux maîtres, je passe en vitesse faire un petit détour par Jérôme Bosch et ses monstres.
LE saint Sebastien de Hans Memling me fait toujours autant rire, il donne surtout l'impression de s'ennuyer au dernier degré!



 Encore un tableau qui m'a bien plu: Ça s'appelle la visite de Jésus chez Marthe... Parce que Jésus, ben , c'est comme Charlie, faut le chercher longtemps pour le trouver.. cherchez bien..
oui, là bas, tout au fond, en gris...Comme si le peintre n'en avait absolument rien à cirer et s'intéressait visiblement plus au repas qui se prépare... C'est tout à fait ça que j'adore chez les peintres flamands, ça me change des tableaux italiens , tout à la gloire de la divinité... Là, non, on s'en fiche, on relègue les personnages, hop, j'ai mis Jésus, j'ai fait mon boulot, mais, dans le fond le menu est plus important! :D
Par contre il ne manque pas une plume au canard, et les carottes n'attendent que d'être pelées...Ah, oui, notons au passage que chez Marthe, la cheminée est soutenue par des femmes à poil.. pardon de très peu chrétiennes cariatides!
Pas pu cadrer les Rembrandt ( trop grands!), mais allez, va pour un tableau de David, qui représente François Devienne, un Flûtiste du XVIII° siècle
Je dois bien être la seule à l'avoir pris en photo, mais il y a une raison à celà. Non seulement une représentation de musicien, ça m'intrigue, forcément, mais le nom me parle énormément. François Devienne a également composé pour basson, et il se trouve que ça fait des mois que je travaille sa sonate en Fa majeur, qui est un peu un tube incontournable chez les bassonistes, donc , oui, un intérêt personnel, par rapport à ce morceau que j'aime énormément.
Coucou, Anne  du challenge " des notes et des mots" et du "mois belge", c'est un clin d'oeil pour toi!

Je n'ai pas de photos de l'expo sur la première guerre mondiale ni de l'archéologie au musée du cinquantenaire ( batterie à plat!), mais j'ai quand même fini ma cure d'expos et de culture par l'incontournable!
LA bière avec Céline... et sur la grand place, au" Roy d'Espagne", comme une vraie touriste, faut ce qu'il faut.
Bon, j'ai encore des tas de choses à voir.. j'avais prévu à l'origine d'aller au musée de Tervueren, mais il est en travaux jusqu'en 2017... c'est un mal pour un bien, ça m'a permis de consacrer plus de temps aux autres expos ( faut dire que rien que celle sur Sax, j'ai mis près de 3h00 pour la visiter, quand on annonce " durée de visite environ une heure", je me connais!)


8 commentaires:

  1. Tu as aimé l'expo 14-18 ? Je l'ai vue aussi pendant ces vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réponse à venir.. dans un sujet complet! ;)

      Supprimer
  2. Ah Devienne...que de souvenirs car quand on est flûtiste, pas moyen d'en sortir! Et puis rien à faire, un portrait de David ça en jette toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé oui, j'ai découvert, figure toi, je ne savais pas qu'il était flûtiste, je ne connaissais que ses sonates pour basson ...

      Supprimer
  3. Encore toi en Belgique!! :-)
    Merci pour les photos!
    Je crois que ça me plairait d'aller faire le tour des "planches de BD". On ne se rend pas compte, mais c'est vraiment chouette (un peu comme le parisien et la tour eiffel... :-))
    C'est dommage qu'il a fait moche pour ta semaine de vacances... Enfin bon.
    Et donc, prochaine fois que tu viens, on ira se manger une gaufre :-) et surtout boire une bière :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé oui, si j'avais eu un peu plsu de temps, j'aurais fait signe.. mais en arrivant dimanche après midi et en repartant jeudi à midi, c'était juste avec l'emploi du temps de ministre que j'avais prévu. Mais comme en voyant mes photos ma mère a dit " ça à l'air très sympa", un autre séjour est toujours possible à moyen terme. Tu es à Liège il me semble?

      Supprimer
    2. Oui hein :-) pas de souci!
      C'est pas toujours évident de tout caser hein.
      Oui! Je suis toujours de Liège!
      Je ne me souviens plus, mais tu es déjà passée? à Verviers, non??
      Hihi ça sent le retour, sympa la maman :-)

      Supprimer
  4. Chouettes vacances! Les murs BD sont superbes.

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture