vendredi 23 juin 2017

Le grand livre des gnomes, tome 3 - Terry Pratchett

Tome 3.. et fin de l'aventure de Masklinn et ses amis.

il sera question également de vol à dos d'oie... Comme Nils Holgersson quand il est réduit à la taille d'un gnome, oui :D

Donc si vous n'avez pas lu les deux premiers ( pas évident à trouver.. il ne fait pas partir du Disque-Monde ou de ses hors séries, et par conséquent est beaucoup moins connu), j'avais évité de spoiler trop mais là je suis obligée d'en dire un peu plus.

Donc depuis 2 tomes nous suivons des gnomes " sauvages" dans leur découverte de la "civilisation" et chaque tome est une version miniature de l'évolution.
Dans le tome 1 , les gnomes des champs se réfugiaient dans un grand magasin et y découvraient, eux qui se croyaient les seuls gnomes vivants sur terre,une société organisée, clanique, de type médiéval, pour qui l'univers se résumait au grand magasin, les légendes sur le dehors étant au mieux des contes de grand-mère, au pire une dangereuse pensée pas loin de l'hérésie. Avec des idées pareilles on en viendrait bientôt à douter de la réalité d"'Arnold frères", le dieu tout puissant dont le nom est écrit partout dans le grand magasin.
Expulsés dans la nature lors de la destruction du grand magasin, il faut bien se rendre à l'évidence: il y a un Dehors. et le "Truc" qui accompagne Masklinn depuis le début et se réveille lorsqu'on l'approche de l'électricité n'a peut-être pas tort lorsqu'il prétend que les gnomes viennent d'ailleurs. Vraiment d'ailleurs. D'une autre planète.

Le second tome était une transition: les gnomes réfugiés dans une carrière abandonnée doivent faire face à la réouverture de la carrière et découvrir que les humains qu'ils ont toujours pris pour des animaux stupides sont des créatures pensantes. Simplement , ne vivant pas à la même échelle de taille et de vitesse que les gnomes, ils ne les voient pas. Les gnomes sont trop rapides et ont une voix trop aiguë pour être détectés par des humains qui de toute façons n'y croyant pas , verront autre chose, des rongeurs par exemple ( tiens tiens, comme la Mort du disque-monde: le cerveau humain n'est pas prêt à croire à la réalité d'un squelette de 2m10 de haut qui bouge seul, donc il l'occulte et corrige l'anomalie en le replaçant par un type très maigre).

Et donc la résistance dans la carrière se faisait sans Masklinn, Angalo et Gurder, partis au début du tome 2 à la recherche de "Richard Petit-Fils": ils ont lu dans une coupure de journal que Le Grand Magasin a été détruit à la demande de Richard, petit-fils du fondateur, quadragénaire.
Mais comme leur compétence en lecture est limitée, il vont donc se borner à chercher Richard PetitFils quadragénaire, un sympathique barbu un partance pour Cap Canaveral, pour y lancer la nouvelle branche télécommunication de sa société en même temps qu'un satellite.

Hmmmm , Richard quadragénaire est donc un barbu sympathique, multimillionnaire, dirigeant une multinationale qui ouvre une branche communication. Grandson Richard? Je ne crois pas que toute ressemblance avec un authentique entrepreneur britannique au nom très proche soit le fruit du hasard.

La logique gnome étant: si on arrive ( et il n'y a pas de raison qu'on ne puisse pas, on a bien réussi à conduire un camion, et puis si on demande gentiment à Richard, il n'y a pas de raison qu'il refuse), à prendre possession du satellite, on pourra rejoindre notre vaisseau en vol stationnaire quelque part depuis des millénaires et après ça, notre.

Cette quête sera l'objet du tome 3, qui se passe en fait en même temps mais dans un autre lieu que le tome 2, et qui va amener nos gnomes britanniques en pleine modernité, à découvrir que la terre est immense.
Vraiment immense. Et qu'il y a aussi des gnomes en Floride. Et que le plus dur ne va pas être d'y parvenir,mais surtout d'arriver à convaincre les gnomes, en majorité un peu obtus, peu ouverts à la nouveauté et peu courageux de quitter le confort relatif d'une carrière pour partir à l'aventure. Leur faire traverser la route est une expédition alors aller en Floride pour espérer partir encore plus loin on ne sait où, très peu pour la majorité des gnomes. Même si le Truc leur a dit que c'est la solution pour rentrer chez eux. Oui mais c'est où " chez soi"? qu'est-ce qui définit " chez soi"?

Et c'est exactement pour ça que j'adore Terry Pratchett. Au travers de l'humour et de la dérision, il arrive comme, hop, mine de rien, à glisser des réflexions profondes, ici l'identité, le goût de la découverte, le besoin vital de nouveauté , la condition féminine et l'égalité des sexes, le fait que de l'autre côté de la "mare" il y a des gens qui vous ressemblent beaucoup et, même s'ils ne parlent pas la même langue, ils sont comme vous, il y a des bornés et des intelligents.
Mais tant qu'on reste dans son coin, on ne peut pas le savoir. A l'instar de la petite grenouille amazonienne perchée toute sa vie dans un arbre et qui ne saura jamais s'il y a de la vie dans les autres arbres tant qu'elle ne fera pas la démarche d'aller y voir de plus près.

C'est une trilogie jeunesse, à la base , je l'avoue, je ne suis pas calée dans ce domaine, mais je pense que j'aurais adoré cette lecture si j'avais eu 12 ans, tout pareil qu'à 40. A mettre donc entre toutes les mains des jeunes lecteurs pour leur faire découvrir Pratchett, il est plus abordable au novice que le Disque-Monde et plus généralement entre toutes les mains de fans de fantasy et d'humour.
Et encore plus généralement entre les mains de tous ceux à qui Terry Pratchett manque terriblement.

J'avais parlé précédemment d'une adaptation en animation de marionnettes (en 1992). Seul le Tome 1 a été adapté, manque de succès ou autre. Je n'ai pas pu le voir, mais les quelques photos que j'ai trouvées ne me convainquent pas vraiment. Les marionnettes ont l'air un peu trop inexpressives et rigides- pas autant que les Sentinelles de l'Air, je vous l'accorde!
Par contre, si, je donne un exemple, hein...si les studios Aardman avaient la bonne idée d'adapter Pratchett. Les gnomes ou Le fabuleux Maurice par exemple? Mais j'imagine qu'animer une foule de gnomes ou des centaines de rats en pâte à modeler, ça doit demander un temps infini.



1 commentaire:

  1. et bin didons une trilogie de pratchett....cela peut etre interessant....oui...;)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture