samedi 22 février 2014

La guerre du feu - JH Rosny aîné

Un livre que j'avais pu trouver au format numérique l'an dernier lors de l'opération ebooks à 99cts de Bragelonne.
J'avais vu le film et aimé le film de JJ Annaud, j'ai donc voulu tenter le livre.
visuel totalement à côté de la plaque: s'il y a bien UNE chose qui n'est pas mentionnée ce sont les hommes des cavernes: toutes les tribus rencontrées vivent en plein air. Désolée Bragelonne!

Bon, soyons clair: hormis le fait que les deux se passent à la préhistoire et racontent la quête du feu perdu, par trois individus envoyés à sa recherche par le chef de la tribu, ça n'a RIEN à voir! ( mais tellement rien à voir que je n'ai même pas eu la bobine de Ron Pelman en tête pendant toute ma lecture, c'est dire)

Lors d'un affrontement avec un clan ennemi, la  tribu des Oulhamrs vient de vivre son pire malheur: son feu s'est éteint. En effet, s'ils connaissent et savent entretenir le feu, ils ne connaissent pas la manière de le créer. Le chef Faouhm envoie donc deux équipes de trois guerriers dan deux direction différentes pour essayer de s'en procuer un nouveau, quitte à le voler à une autre tribu. D'un côté la grande brute Aghoo et ses deux frères, de l'autre Naoh, Nam et Gaw. Avec à la clef, sa nièce Gammla  comme récompense à qui ramènera le feu.
On va donc suivre les péripéties de Naoh , Nam et Gaw dans leur quête: le trio contre un ours des cavernes, puis contre un lion et une tigresse, contre d'autres tribus, manger de l'aurochs et des antilopes, vont apprivoiser des mammouths..
QUOI????
Bon, c'est idiot je sais, le livre a été écrit en 1911, on n'était pas encore vraiment au point sur la zoologie.. Mais, alors que depuis le début, Rosny aîné nous parle de la savane, je commence vraiment à me demander
- à quelle époque ça se passe? non parce que c'est vaste la préhistoire..
- mais où est-ce que ça se passe? La savane et la faune décrite à longueur de page évoquent plutôt l'Afrique, mais les tigres c'est plutôt l'Asie. Et après, donc il y a des mammouths.. là c'est le grand nord..

Alors oui, je sais, je sais, plus de 100 ans, bénéfice du doute, tout ça, mais je peux vous assurer que ça m'a sérieusement perturbé ma lecture..
Et pourquoi? Parce que les événements sont d'importance mineure dans cette histoire, composée presque exclusivement de longues descriptions et d'énumérations de variétés d'oiseaux, d'animaux,  d'arbres.. hyper modernes. Et oui, quand il parle des tigres qu'ils décrit en long et en large, ce sont des tigres modernes, pas des tigres à dents de sabres. Alors qu'à côté de ça, outre les mammouths, il essaye de créer un décor préhistorique avec la mention des megaceros, des  élaphes.. mais mélangés à des canards communs et autres carpes, ou que sais-je. a m'a donné l'effet bizarre que les personnages se déplaçaient dans une sorte de zoo qui mélangerait tous les lieux et toutes les époques. Oui, je sais " mais non, faut le lire comme une allégorie". Certes.. mais Naoh qui focalise sérieusement de manière extrêmement monogame sur la nièce du chef, ben .. non, ça ne passe juste pas.
Un livre donc, dont les intentions étaient les meilleures du monde, mais qui a sérieusement vieilli dans son fond et aussi hélas dans sa forme.
Parce que outre que le grand nombre de descriptions sont souvent répétitives et gratuites, sans lien véritable avec l'intrigue, elles sont surtout d'un lyrisme .. qui dessert son sujet: le but était de faire ressentir le désarroi d'une tribu qui gèle et se nourrit de racines et de viande crues depuis qu'elle n'a plus le feu.
 Sauf que tout est dit de manière teeeeellement grandiloquente, en insistant sur la beauté de la nature, que j'ai du mal à y croire. Je vois mal des guerriers apprécier la beauté d'un soleil couchant alors qu'il cherchent leur pitance, ou un cours d'eau, ou doivent lutter contre des carnivores qui en feraient bien leur déjeuner. Avec en sus, une scène de torture sur une tigresse, qu'Annaud a eu la bonne idée de ne pas mettre dans son film, parce que même dans les années 80, l'acharnement sur un animal juste pour se prouver sa force, ça aurait fait désordre ( en plus d'être totalement pas crédible, pour la même raison: un carnivore mis hors d'état de nuire, c'est suffisant, je vois mal des gens chargés d'une mission de la plus haute importance et en danger de mort s'amuser à perdre du temps à le harceler)
Et j'ai trouvé le coup de théâtre final aussi très prévisible, donc, bon, sans être une méga déception, c'est quand même une déception, car j'ai trouvé l'intrigue au final mince et prévisible, et l'écriture peu adaptée à son sujet pourtant prometteur. J'en resterai au film.

Mais je donnerai une autre chance à l'auteur, j'ai vu qu'il avait aussi fait dans la science fiction, à l'occasion, j'essayerai pour voir si ça me convainc plus.
Auteur Bruxellois

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture