samedi 6 novembre 2010

Animal'z - Enki Bilal

Animal'z me pose un problème..On me l'avait offert l'an dernier pour mon anniversaire, je l'avais lu.. mais je n'en avais gardé qu'un très pâle souvenir d'un oeuvre avec de bonnes trouvailles, mais impossible de me souvenir du scénario.

J'ai voulu lui redonner une chance, mais... force est de constater que mon avis est à peu près le même que l'an dernier: Il y est question d'une catastrophe naturelle, assez peu définie le " coup de sang", qui a décimé une partie de la population. il y est question d'un groupe de survivants qui recherchent un des rares lieux encore non touchés par la catastrophe. Il y a des mutants, aux capacités extraordinaires. Il y a un inventeur pratiquant des expériences sur des cobayes humains, créateur de packs permettant aux humains de prendre l'apparence et les qualités d'un animal, en l'occurrence de dauphins ( pourquoi donc avoir mis un félin sur la couverture? aucune idée). Il y a aussi des robots homards ou hippocampes (une des bonnes idées). Il y a des cannibales masqués, retranchés dans un café du bout du monde, un virus mystérieux et de la radioactivité. Il y a aussi deux mystérieux duellistes philosophe, qui parlent par citations de Cioran ou Shakespeare et se déplacent à dos de zèbre... Et tout cela est enchaîné sans grande logique, comme un collage. Comme si Bilal avait voulu mettre tout, tout mais alors tout dans sa BD, sans prendre la peine de vraiment trouver un liant ( ambiance post apo, Western avec les deux duellistes, SF avec histoires de mutants..)


Oui j'ai conscience que depuis que Bilal est à la mode, il est mal vu d'en dire  du mal. Et pourtant, je le dis. Je l'ai découvert il y a des années avec Partie de Chasse et les Phalanges de L'ordre noir, seulement, à l'époque, c'était Christin au scénario. Je reconnais à Enki Bilal un talent énorme pour tout ce qui est graphique ( ici, juste du crayonné sur papier gris, quelques touches de bleuté, de blanc et de rouge, c'est graphiquement magnifique), j'étais d'ailleurs allée voir une expo sur son travail à Liège en .. 2001 si je ne me trompe pas...Mais, il n'est pas scénariste! Autant ça passait encore pas mal pour la foire aux immortels, un peu moins pour les deux volumes suivants de sa trilogie phare, autant là, on a l'impression qu'avec un scénario plus clair, et moins rempli à ras-bord de tout, ça aurrait pu être un très bon album.
Le genre d'image qui me fait regretter amèrement un vrai scénario
Mais non, pas assez de contexte, on aurait bien voulu en savoir plus sur les cannibales, ou les duellistes ( celui là me saoule d'ailleurs énormément à ne parler que par citations), les expériences du professeur.. mais non. Pense-t-il que plus ça reste mystérieux, plus ça sera poétique? Ben non! Pour moi ça reste surtout trop brumeux pour qu'on s'intéresse vraiment aux personnages. Un bel artbook en quelque sorte.

6/3

13/30

3 commentaires:

  1. Vraiment étrange cette bd ! Dommage que tu n'ai pas aimé, car il me semble qu'elle a un bon potentiel. Du moins, les graphiques sont magnifiques !

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui me fait penser que je n'ai toujours pas tenté de lire du Bilal, il faudrait vraiment que je m'y mette un jour ou l'autre...

    RépondreSupprimer
  3. Question scénario, je vous conseille ceux qui ont été dessinés par Bilal et scénarisés par Christin ( dans mon souvenir, Partie de Chasse et les phalanges de l'ordre noirs étaient bon, bien queje les ai lus il ya 15 ans au moins) ou alors La foire aux immortels, il ne partait pas encore trop en vrille..

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture