mercredi 22 décembre 2010

pierre et le Loup - Sergueï Prokofiev

Pour le défi Russie, je voulais parler un peu musique ici.. et Pierre et le loup s'est imposé. Pour plusieurs raison: beaucoup de gens l'ont déjà entendu, donc ça me simplifie un peu les chose, l'autre idée étant de vous parler enfin, il était temps de mon instrument favori, dont j'essaye bien difficilement de jouer depuis une dizaine d'année: le basson.

Donc Pierre et le Loup, il en existe des dizaines et des dizaines de versions, celle qui fait référence pour moi, et qui me suit depuis ma plus tendre enfance, c'est celle là:
Une des premières éditées en France, par le chant du monde, narrée par Gérard Philipe - excusez du peu- jouée par l'orchestre symphonique d'URSS (on est en 1956). Et je ne remercierai jamais assez mes parents de me l'avoir fait écouter en boucle, c'est vraiment une oeuvre  fondamentale pour bien entendre les différences de timbres des instruments de l'orchestre symphonique.
Petit Résumé: Composé en 1936, ce court morceau symphonique propose  de faire découvrir à l'auditeur les timbres de différents instruments de l'orchestre, au travers d'un conte simple ou chaque personnage est représenté par un instrument:  Le petit Pierre (violon soliste) qui vit à la campagne dans la ferme de son grand père, se promène, observe les animaux  un chat (clarinette), un oiseau (flûte), un canard (hautbois). Mais les promenades près de l'étang son dangereuses, un loup a été vu, l'endroit est dangereux, et le grand père ronchon ( basson), le ramène de fait à la maison. Justement, le loup sort des bois ( trio de cors) et mange le canard. Pierre ignorant la prudence, réussit, en montant dans un arbre à capturer le loup à l'aide d'une corde. Arrivent les chasseurs ( percussions), mais le loup aura la vie sauve et ira au zoo.
Le texte est dit par un récitant (la version par Jacques Brel n'est pas mal non plus), les liaisons sont faites par un petit orchestre à cordes,bref, on entend vraiment bien les différents timbres des instruments, un incontournable je vous dis ( à compléter bien sur avec l'autre oeuvre didactique "piccolo saxo et compagnie", qui propose une plus vaste gamme d'instruments, mais est un peu moins convaincant musicalement. Chez Prokofiev, vrai auteur symphonique, la qualité musicale est au rendez vous, le thème de Pierre est mignon comme tout sans être gnangnan. L'auteur de Piccolo Saxo est plus pédagogue et musicologue.

C'est ça, un basson ( devant ma pagaille presque rangée)
Le passage de basson du grand-père est probablement le morceau le plus connu au monde pour cet instrument (avec l'apprenti sorcier de Paul Dukas qui en compte 3 + 1 contrebasson - pas de panique, on en reparlera peut être une autre fois- ou le thème du Roi de la montagne dans Peer Gynt de Grieg.). En tout cas, il laisse rarement indifférent, moi j'ai adoré le timbre grave de cet instrument des le départ, mais la plupart des gens disent qu'ils l'ont trouvé effrayant
En écoute sur Musicme, l'oeuvre en entier , le fameux passage de basson est vers la 10° minute de la première piste.

Pour faire court, mais faites moi confiance pour y revenir, le basson est un instrument à vent, de la famille du hautbois, c'est en fait la basse du hautbois, comme le violoncelle et la contrebasse sont des basses de la famille du violon. Le son en est plutôt grave, mais la tessiture - létendue des notes entre la plus grave et la plus aigue- est assez importante pour un instrument à vent: 3 octave et une tierce pour le mien qui est d'étude, un peu plus pour les instruments professionnels, mais j'y reviendrais je vous menace promets), d'où beaucoup de possibilités bien employées par certains compositeurs russes, surtout Stravinski plus de Prokofiev.

En tout cas, c'est probablement l'oeuvre la plus abordable du très prolifique Prokofiev, si vous êtes tentés par des choses plus hardies, vous pouvez toujours risquer une oreille vers les dissonances de la suite " l'amour des trois oranges", vous dire que vous avez déjà entendu quelque part , oui, mais où, la Romance du film "lieutenant Kijé ( allez, je vends la mèche: c'est le thème repris par Sting pour la chanson "Russians"), ou simplement, admirer l'intensité de la danse des chevaliers du ballet Roméo et Juliette.
et pour plus de références, c'est simple, demandez moi :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture