vendredi 8 mars 2013

Journée des femmes

Je ne suis pas une très grand fan de fêtes, ça vous le savez déjà, et les célébrations de machin, les journées de chose.. ça n'est pas mon truc en général.
Mais pour la journée des femmes, je suis partagée.
Parce que d'une part il est toujours bon de rappeler que l'égalité des sexes est loin d'être acquise et que tant qu'il y aura des inégalités au niveau en particulier du travail et du salaire, rien n'est acquis et il faut garder un oeil ouvert. Ni se laisser endormir par le sexisme insidieux des publicités qui à remplacé le sexisme ouvert d'il y a quelques décennies.

MAIS, ce qui me dérange c'est le concept de "journée de la femme". Déjà, je ne dis jamais journée de la femme, mais journée des femmes.LA femme, je ne sais pas ce que c'est, et cette volonté de niveler, de réduire la diversité de gens à un concept, ça ne passe pas. Et puis.. journée des femmes, journée de lutte contre le cancer, journée mondiale du paludisme,  ou journée internationale des gauchers - sisi, ça existe! -. vous voyez- le genre.. soyez contentes les nanas, on s'occupe de votre cas une fois par an..)
Tiens, on est au moins deux à le penser.. image du site http://www.laptiteblan.fr

Ensuite les médias. Souvent ça se résume à des reportages au ton vaguement condescendant , style " hooo regardez l'espèce rare que nous avons trouvé! c'est une fille et pourtant, elle est chef d'entreprise/ chef d'orchestre/ garagiste/ scientifique".. Bah, oui et alors?  Le reste du temps, les médias ne soulignent pas à gros traits " hoo regardez, le directeur de la banque machin-chose est un homme!" que je sache. Faire d'emblée la distinction , même en rajoutant que c'est bien, c'est déjà banaliser le sexisme quotidien.
Je rêve du jour où on ne signalera pas comme un fait exceptionnel la présence d'une femme à un poste important. Là, oui, on pourra dire qu'un gros pas aura été franchi. Mais quelque chose me dit que ça n'est pas pour demain.

Qu'on ne se méprenne pas, je n'ai rien d'une chienne de garde, et je le dis tout net, il y avait en matière de sexisme des choses autrement plus urgentes que faire supprimer la case "mademoiselle" sur les formulaires ( honnêtement, qu'on m'appelle Madame ou Mademoiselle, je m'en tamponne le coquillard avec une pince à sucre, comme disait ma tante. Tant qu'on ne m'appelle pas  pas Monsieur, ça va :) ) Dommage, ça a été monté en épingle.. pour railler la cause féministe.

Non, c'est qu'en plus, cette journée devient vite le prétexte pour brasser des clichés: faisons un truc pour les nanas, foutons du rose partout,du maquillage, de la coiffure  ( déjà la campagne antisexiste avec Cohn-Bendit en talons haut, l'intention est bonne, certes.. mais pourquoi se vautrer une fois de plus dans le cliché : femme = godasses à talons hauts inconfortables.. mais prétendument teeellement plus joli - comprendre "ça plaît aux hommes".
Tiens hier j'ai râlé contre un slogan débile pour du démaquillant " Ce qu'il aime c'est mes yeux, alors pour lui, j'utilise le démaquillant hypoallergénique trucmuche" - le fait de ne pas risquer d'allergies ou d'infections, ça compte un peu, non? Ou de faire un truc pour soi-même? non? BORDEL!

allez, chez Politis, une petite sélection de clichés à la con qui me font bondir.

Juste parce que j'aime bien Rosie la riveteuse et son "presque" bras d'honneur :)
Et aussi, dans la même thématique, la chanson " les z'hommes " du trop rare Henri Tachan (oui, je sais, "les z'hommes" pour la journée des femmes, c'est étrange,  mais écoutez bien les paroles..)

2 commentaires:

  1. J'aurais pu signer ce billet, surtout "Je rêve du jour où on ne signalera pas comme un fait exceptionnel la présence d'une femme à un poste important". Oui ! Oui ! Oui !
    J'en est ras le bol d'être considérée comme une victime de la société !

    RépondreSupprimer
  2. Je te rejoins aussi...
    Le fait de faire "une journée" spéciale, c'est un peu... "Allez les gras, aujourd'hui on fait un effort, et les laisse croire qu'elles sont comme nous ces sous-humains"....
    Non mais!
    Enfin bon... On peut dire ce qu'on veut... Les hommes ont sans doute le sentiment de diriger le monde... Mais je crois que derrière il y a une gonze qui les tient par les couilles... Mais ça ils ne s'en sont pas rendus compte :-)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture