mercredi 13 février 2013

Harry Potter et la chambre des secrets - JK Rowling


et hop, comme j'ai plus apprécié le premier tome que je ne l'aurais cru, j'ai enchaîné presque de suite avec le deuxième, histoire de voir ce qui allait se passer lors de cette deuxième année de cours de sorcellerie. Et on reprend exactement là ou s'arrêtait le tome 1: lors des vacances scolaire. Les petits sorciers et sorcière rentrent dans leurs famille respective, autant dire que c'est un mini cauchemar pour le pauvre Harry que de retrouver sa famille de beaufs qui détestent tout ce qui a trait à la magie. Des vacances pénibles, un retour très mouvementé à l'académie de magie ( entre les injonctions d'un elfe aussi braillard que masochiste, un train manqué de peu et une équipée en voiture volante qui se termine contre un saule particulièrement vindicatif), et nos jeunes héros reprennent leurs études.. sauf qu'évidemment, comme ils souffrent d'une malchance quasiment chronique, surtout Harry, rien ne se passe comme prévu: la mythique "chambre des secrets" ( que personne n'a jamais vu, ni ne saurait situer) à été ouverte et le monstre qu'elle renferme s'est échappé. Un monstre qui sème la zizanie dans les couloirs du collège, pétrifiant au passage quelques élèves, un fantôme et un chat. Qui l'a ouverte,et  de quel monstre s'agit-il? voilà les questions auxquelles Harry, Ron et Hermione vont devoir trouver des réponses.

Et comme dans le tome un, j'apprécie particulièrement non pas le trio de héros, très " club des trois ", mais la galerie savoureuses de personnages secondaires: ici un fantôme de fille de 13 ou 14 ans, qui continue depuis plusieurs décennies sa crise d'adolescence en hantant les toilettes. Ou un autre qui se morfond de ne pas être accepté au club des "sans têtes", ayant imparfaitement été décapité 500 ans plus tôt. Ou encore l'innénarrable Gilderoy Lockhart, nouveau professeur à l'égo surdimensionné, et aux capacités magiques proches du zéro, plus prompt à signer des autographes qu'à pourchasser les forces maléfiques.
On en apprend plus aussi sur Hagrid, le garde chasse de l'école et son goût pour l'élevage de monstres ( nom de zeus! Hagrid avait 13 ans 50 plus tôt?.. Il a donc 63 ans! Non, c'est juste qu'à la lecture du tome 1 je l'aurais plutôt vu avoir 40/45 ans.. d'accord le temps ne passe pas pareil pour les sorciers, mais tout de même.
un basilic

et c'est en plus l'occasion  pour moi d'ouvrir le ban pour le challenge Totem, car les serpents jouent un rôle important dans ce tome. Outre le fait que le serpent est le symbole de l'une des 4 maisons de l'école de sorcellerie ( évidemment, celle des sorciers douteux, retors, malhonnêtes , adeptes de magie noire), Harry se découvre par hasard le talent très étrange de parler intuitivement la langue des serpents, talent qui désigne  un adepte de magie noire et donc fait de lui la victime des quolibets et de la méfiance grandissante de ses camarades. De là à l'accuser d'être le responsable des catastrophes qui s'abattent sur l'école, il n'y a qu'un pas vite franchi. Talent qui se révelera pourtant utile dans son enquête et lorsqu'il se trouvera aux prise avec un basilic...(  une créature du bestiaire grec créé par le sang de la tête coupée de la gorgone Méduse et dotée de la même capacité de pétrifier ceux qu'il regarde) D'ailleurs, tout le passage sur la baston en souterrain contre le Basilic m'a irrésistiblement fait penser au Choc des titans, le décor de colonne tout ça , tout ça ( avec un phénix à la place de la chouette mécaniques, mais on retrouve l'idée d'un monstre serpent et d'un oiseau, je me demande s'il n'y a pas un petit clin d'oeil, là, de la part de l'auteur)
Oui j'adore ce film, le vrai, avec les bestioles de Ray Harryhausen animées à la main, et j'assume. Et en plus il y avait Maggie Smith et Laurence Olivier dans ce film. Deux bonnes raisons d'être fan :D

Bon malheureusement pour moi, on reste dans la version très européenne du serpent, symbole du monde nocturne et souterrain, du mal, de la fourberie...
cartable et tableau noir: N°3

Mythologie grecque: pour le phénix et le basilic
lecture serpentine n°1
 
challenge "lieux imaginaires": lieu isolé/ monde récent: Hogwarts (ou Poudlard si vous préférez)
idée 133: une chaîne

5 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a longtemps maintenant, et j'avais beaucoup aimé, c'est même mon préféré ! J'aime bien ton analyse sur le basilic, je n'y avais pas pensé :) A bientôt^^

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que c'est celui que j'ai le moins aimé... Quoique.... Enin j'ai adoré la série (que j'ai lue et relue.... Et sur laquelle j'ai basé mon mémoire de fin d'étude...)
    Aaah qu'est ce que j'aimerais la redécouvrir pour la première fois!
    Chaque fois que je lis une chronique sur HP... Ça me donne envie de me replonger dedans....
    Bienvenue à Poudlard!!

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que j'ai autant apprécié, justement parce que je n'avais pas de grandes attentes. Je me méfie toujours des gros cartons éditoriaux, qui s'avèrent en général des déceptions, donc là je suis agréablement surprise, par un scénario plus malin que je ne l'aurais cru, et par l'humour très anglais. Et j'avoue que j'ai bien aimé l'idée du journal hanté, même si les noms francisés des personnages me laissent parfois un peu perplexe - au point d'aller voir comment s'appelle réellement Tom-Elvis Jedusor .. parce que non, décidément un nom pareil, ça ne fait vraiment pas sérieux

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu quelques tomes de HP mais si j'ai aimé l'inventivité et les références ( je ne les ai pas lu dans l'ordre, je suis comme toi, je me suis pas trop attachée aux trois héros mais à l'univers dans lequel ils évoluent), je n'ai pas tout lu et toi, tu comptes lire la suite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, probablement, peut-être pas tout suite car je n'aime pas lire toute une série d'affilée, j'ai besoin d'alterner les genres.Mais je pense le mettre de côté pour ce printemps, je pars en cure thermale et je vais avoir pas mal de temps à tuer à ce moment là. Donc du coup, je les lirai dans l'ordre.

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture